Test DJI Mavic Mini : le meilleur rapport qualité/prix ?

A la sortie du carton

On ne va pas vous le cacher, nous étions impatients de découvrir le DJI Mavic Mini ! Dès que nous avons reçu nos Mavic Mini nous avons ouvert un carton afin de nous rendre compte de sa taille et de son poids. Première impression, surprenante, une légèreté et une taille qui semblent surréalistes.

Dans le carton du DJI Mavic Mini seul, nous retrouvons les éléments suivants :

  • Le drone et sa batterie
  • La radiocommande
  • Deux joysticks supplémentaires
  • Des câbles pour connecter votre smartphone à la radiocommande (USB-C, micro-USB et Lightning)
  • Un câble de recharge USB vers micro-USB
  • Une paire d’hélices supplémentaire avec les vis nécessaires
  • Un tournevis pour monter et démonter les hélices

Comme toujours, DJI a donc soigné son packaging et la conception du DJI Mavic Mini.

Pourquoi autant de bruit autour des 250 grammes ?

Et bien tout simplement car l’usage des drones est désormais réglementé dans ne nombreux pays. En effet, nous retrouvons dans différents pays européens mais aussi aux États-Unis (avec la FAA), des réglementations spécifiques pour les drones de plus de 250g. DJI a donc voulu proposer un drone pouvant s’affranchir de ces éléments législatifs, à tel point qu’il a noté « ultra-light 249g » sur son drone.

Il faut aussi prendre en compte que la législation européenne qui arrivera en 2020 annonce, elle aussi, très peu d’éléments pour se conformer à la loi.

En 2020, pour voler avec le DJI Mavic Mini en France, il suffira de garder le drone à vue, à une hauteur de 120m max et de réaliser un QCM en ligne gratuit. Nous vous détaillons tout cela dans notre article complet sur la législation européenne.

Premier dépliage

Le dépliage des bras nous montre tout de suite que DJI n’a pas réduit la qualité de son produit, cela se fait facilement et de façon sûre. Pour déplier les deux bras arrières, il suffit de les tirer vers le bas et ils viendront se placer naturellement. Pour les bras avants, écartez-les, rien de plus simple. On remarque que les deux bras avants sont composés de mousse à l’intérieur, surement pour éviter les frottements avec le corps du drone et donc les rayures.

Une fois déplié, le DJI Mavic Mini a des allures de Mavic 2, mais dans un format réduit ! Si nous voulons le comparer à la gamme DJI, une fois les bras dépliés, il est plus grand qu’un DJI Spark mais plus petit qu’un DJI Mavic Air. Nous comparons d’ailleurs les caractéristiques techniques de ces trois drones dans un autre article.

Les hélices sont différentes de celles que nous retrouvons habituellement sur les drones DJI actuels, il n’y a pas de fixation rapide mais deux pales fixées par des vis. Il faudra donc ne pas oublier le tournevis cruciforme fourni si vous avez besoin de changer vos hélices sur le terrain. Attention, les hélices ne se placent pas aléatoirement, certaines sont dites horaires et d’autres anti-horaires. Un symbole se trouve à la base de chaque pale, ainsi que des traits gris à l’autre extrémité. Cela permet de les différencier :

  • Anti-horaire (sur la photo ci-dessus) :
    • trait noir à la base de la pale et deux traits gris
    • trait gris sur le bras du drone
  • Horaire :
    • Un seul trait gris au bout de l’hélice
    • Pas de marque sur le bras du drone

Pour piloter le DJI Mavic Mini, il vous faudra une radiocommande, il n’est pas possible d’utiliser simplement un smartphone. Vous retrouverez la procédure d’appairage de la radiocommande avec le Mavic Mini dans notre article dédié. Nous allons donc poursuivre avec la radiocommande.

La radiocommande

La transmission vidéo se fait en Wifi, beaucoup nous remontent qu’ils attendaient le fameux système OcuSync de DJI, mais malheureusement il n’est pas utilisé. OcuSync 2.0 est intégré dans le DJI Mavic 2 notamment, c’est une système de transmission puissant et qui a fait ses preuves. Mais il demande des ressources supérieures au Wifi, que ce soit au niveau de la consommation de la batterie et du refroidissement.

Au niveau du format et de la finition, rien à dire, elle ressemble énormément aux radiocommandes des gammes Spark et Mavic. On remarque tout de même quelques changements, comme l’absence de port USB sous la radiocommande et les joysticks amovibles qui semblent plus légers.

Pour la connexion au smartphone, les câbles sont fournis pour tous les types de smartphones (Android ou Apple). On retrouve bien les connectiques USB-C, micro-USB et lightning. La connexion se fait sur la gauche de la radiocommande et relie votre smartphone qui se glisse sous la radiocommande. Les utilisateurs de tablettes devront s’équiper de fixations spécifiques afin de pouvoir piloter confortablement.

L’utilisation des DJI Goggles sera très certainement possible en utilisant un câble micro-USB OTG à brancher sur la radiocommande puis en la reliant au casque. Vous pourrez ainsi profiter d’un retour vidéo sur le casque pour des vols immersifs.

L’application DJI Fly

Nous avons testé le DJI Mavic Mini sur une version Beta de DJI Fly App. Nous ne pouvons donc pas donner notre avis complet sur cette application, même si pour le moment nous sommes ravis d’une chose : elle est en français ! Enfin presque, sur la version Beta nous avons quelques messages en chinois mais sinon tout est en français sous Android et sous iOS ! Nous insistons sur ce point car les applications DJI GO et DJI GO 4 n’ont jamais été traduites en français pour les utilisateurs de smartphones Android.

DJI Fly App est très (trop) épurée par rapport à DJI GO 4 et cela reste dans la logique du DJI Mavic Mini : le souhait de rendre accessible à tous ce drone. Pas de données à tout va sur l’écran, vous avez simplement ce qu’il vous faut pour faire un vol réussi. On retrouve les informations essentielles.

Très simple, on retrouve tous les réglages photo et vidéo au même endroit, ainsi que les fonctions intelligentes QuickShot. Il n’y a pas 50 résolutions possibles avec des paramétrages pointus cachés dans des sous-menus, DJI nous a vraiment simplifié la vie. La prise en main est donc très rapide, vous ne pouvez pas vous perdre dans l’application.

Autres nouveautés dans les paramètres, la possibilité de rendre identifiable votre drone par les forces de l’ordre en renseignant un identifiant et un motif de vol. Bien évidemment cela est facultatif et nous ne savons pas encore dans quels cas cela sera nécessaire. (Peut être pour débloquer les NFZ). Un mode « où est mon drone » est lui aussi nouveau, il vous permet de savoir où se trouve votre drone sur une carte, mais aussi de le faire sonner ! Pratique si jamais vous perdez votre drone dans un arbre ou des fourrés.

Le premier vol du Mavic Mini

Avant de voler il y a une étape importante : l’activation. Cette étape est toujours la même sur les drones DJI, elle consiste à créer un compte ou se connecter afin d’activer le drone. Rien de bien méchant, cela se fait directement depuis l’application DJI Fly App en quelques clics. Une connexion internet est requise, mais c’est le seul élément qu’il vous faut.

Nous posons le drone au sol, et là première remarque : il est vraiment proche du sol ! En effet, le Mavic Mini ne dispose que de quelques millimètres entre son carénage inférieur et le sol. Autant vous dire qu’un décollage ou un atterrissage dans l’herbe risque de vous réserver une tonte offerte et un nettoyage obligatoire du drone. Attention aussi aux cailloux ou tout élément pouvant empêcher l’atterrissage du drone. Nous conseillons vivement l’utilisation de trains d’atterrissage ou d’une piste de décollage.

Nous fixons les joysticks, nous allumons la radiocommande, l’application se lance, nous appuyons sur le bouton de décollage automatique : il vole ! Nous n’en doutions pas, mais avec le météo normande, nous avions hâte de voir comment il réagirait. Et bien, nous pouvons vous confirmer qu’il n’a pas peur des rafales d’environ 30 à 40km/h. Malgré des alertes de « vent fort » sur l’application, le DJI Mavic Mini reste bien en place et compense tout seul afin de rester en stationnaire.

Une chose interpelle une fois en vol : il est plus silencieux que ses grands frères ! DJI a vraiment fait un effort pour réduire le bruit du DJI Mavic Mini et cela vient certainement de l’utilisation d’hélices fixées par des vis. Même si nous ne trouvons pas ça pratique, nous ne pouvons pas cacher que cela est un point positif pour le bruit.

Le retour vidéo se fait en 720p sur le smartphone et nous le trouvons très fluide et de qualité. La connexion Wifi fonctionne très bien jusqu’à 300/400m. Nous n’avons pas testé au delà mais nous sommes certains qu’il peut atteindre 1000m en zone dégagée (loin des interférences). Par contre nous émettons quelques doutes sur les 2000m en norme CE annoncés par DJI. Attention, les 4000m évoqués correspondent à la norme FCC qui n’est pas disponible en Europe.

Le pilotage est toujours aussi simple et accessible, le drone se comporte bien, pas de frayeur lors de nos vols malgré le vent fort. Trois modes de vol sont disponible depuis l’application (en haut à gauche les lettres apparaissent) : P pour le mode classique, S pour le mode sport et C pour un mode cinématique. Le mode sport sera à utiliser pour des vols plus nerveux mais certainement pas pour faire de jolies vidéos. Rallier un point précis rapidement sera sa fonction principale. Le mode C quant à lui limite la vitesse de déplacement du drone afin d’optimiser la prise de vue. On l’utilisera pour faire des vidéos fluides et sans à-coups.

L’atterrissage se fait en douceur grâce au système Vision Positionning composé d’une caméra et de deux capteurs infrarouges. Le drone ralenti lorsqu’il s’approche du sol et vous signal qu’il va atterrir. Sur ce point, c’est toujours aussi rassurant, rien à dire de plus.

La qualité vidéo 2.7K

La caméra 12Mpx stabilisée sur 3 axes permet d’enregistrer en 2.7K à 30 images par seconde ou en 1080p à 60 images par seconde. Nous ne retrouvons donc pas de 4K, qui restera réservée pour le Mavic Air et le Mavic 2 Pro.

Une chose est sûre, la stabilisation de la nacelle 3 axes est vraiment performante, nous ne retrouvons pas de saccades sur nos vidéos. Cela n’était pas forcément le cas sur les drones de cette taille mais DJI a vraiment optimisé la gestion de la nacelle.

La qualité vidéo n’est évidemment pas à la hauteur d’un Mavic 2 Pro à 1449€ mais nous trouvons tout de même les images agréables à regarder. Les vidéos enregistrées peuvent tout à fait être partagées sur les réseaux sociaux et nous font vraiment penser au vidéos que nous pouvons faire avec un smartphone. C’est donc une qualité correcte même si nous ne pourrons pas utiliser le Mavic Mini pour une production vidéo professionnelle.

L’inconvénient du mode 2,7K est sa limitation à 30 images par seconde ce qui engendre rapidement des saccades lorsqu’on fait des rotations trop rapides. En lignes droites, pas de souci, les vidéos sont belles, mais les rotations sont saccadées. Pour résoudre ce souci, la solution est simple : utiliser le mode 1080p à 60 images par seconde. Et là, miracle, les vidéos sont plus que correctes et les saccades disparaissent.

Les images ci-dessus sont brutes, nous ne les avons pas retouchées. Elles permettent de vous rendre compte de ce que peut faire le Mavic Mini. Mais pour ceux qui veulent voir les capacités finales du Mavic Mini nous allons vous montrer ce que notre partenaire Olivier Schmitt a pu réaliser.

Le test complet par Olivier Schmitt



L’autonomie du DJI Mavic Mini

Nous avons testé en intérieur l’autonomie de la batterie du DJI Mavic Mini, en stationnaire nous avons atteint les 27 minutes ! Ce qui est plus que correct, car ce n’est pas en stationnaire que nous pouvons atteindre les meilleures performances.

Notre avis

Au prix de 399€, le DJI Mavic Mini fait vraiment forte impression. Le budget est divisé par deux par rapport à un Mavic Air et quasiment par cinq par rapport au DJI Mavic 2. On ne peut qu’approuver le travail fait par DJI pour obtenir un prix abordable tout en conservant un drone performant et fiable.

Il s’oriente donc clairement pour les débutants souhaitant tenter l’expérience du pilotage d’un drone sans se ruiner, ou les pilotes recherchant une compacité maximale. Son application intuitive et son encombrement réduit en font le drone parfait pour réaliser des vidéos de vacances en famille ou encore de soirées entre amis. Il rentre dans une poche de manteau, dans votre sac à main ou encore votre sac photo !

Tout comme son prix, son poids réduit en fera un drone utilisable avec un minimum de contraintes lorsque la législation européenne de 2020 s’appliquera.

Articles récents en rapport avec DJI :

DJI Mavic Mini

à partir de 399€
9.1

Autonomie

10.0/10

Qualité de la vidéo

7.5/10

Fonctionnalités automatiques

9.0/10

Finition

9.0/10

Accessoires compatibles

9.0/10

Retour vidéo

9.0/10

Rapport qualité/prix

10.0/10

Les plus :

  • Compacité et légéreté
  • Finition
  • Stabilisation de la caméra
  • Simplicité de prise en main
  • Moins bruyant que ses ainés

Les moins :

  • Qualité vidéo correcte mais pas de 4K
  • Recharge à l'intérieur du drone (sauf Fly More Combo)
  • Hélices vissées
  • Pas de Follow-Me ou Active Track
Avatar

Auteur: Thomas

Partager cet article sur :

29
Poster un Commentaire

avatar
14 Fils de commentaires
15 Réponses de fil
3 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
  S’abonner  
Notifier de
Thibault
Invité
Thibault

Est-il possible de recharger la batterie via usb ?

guillaume
Invité
guillaume

Le joué a l’air très sympa pour un débutant comme moi, mais j’aimerai bien qu’il soit comparé à l’Anafi sur la facilité(Rapidité) d’utilisation(exécution) ainsi que sur leur qualité d’image.
nous approchons le blackfriday.

Quentin
Invité
Quentin

Bonjour Guillaume,

Excellente remarque, j’attends se face à face avec impatience aussi

fred
Invité
fred

le mini sera moins bon que l’anafi c’est sur,l’anafi a une meilleure resolution et film en 4k le mini est vraiment pour des vidéos de vacances on voit deja le comparatif vidéo avec le mavic air et il est bien en dessous du mavic air niveau vidéo

Marc
Invité
Marc

Y a t il la fonction evitage d obstacle ? Retour base ?
Merci

Nono2765
Invité
Nono2765

Non pas de radar anticollision. Le RTH est présent et après visionnage de vidéos USA, il est vraiment précis.

Gerard
Invité
Gerard

bonjour, je suis intéressé par le mini mavic de par son poids permettant d’échapper en partie à la législation de 2020. J’ai chercher l’application dji fly sur l’Applestore mais sans succès. Pouvez-vous me donner des infos à ce sujet. Merci

Olivier BOEYKENS
Invité
Olivier BOEYKENS

Salut,
je n’ai pas trouvé l’application sur le store android ni sur apple.
Comment s,appelle t elle

Gerard
Invité
Gerard

Bonjour. Dji Fly est l’application utilisée comme mentionné dans l’essai. Mais aucune trace sur l’Appestore.

alexandre
Invité
alexandre

futur achat de 2020!

Bastien
Invité
Bastien

Bonjour,
Est-ce que quelqu’un à essayé d’ouvrir la batterie ? On nous parlait d’accu 18650 à un momment. Est-ce bien ça dedans ? S’il est possible d’ouvrir et de les changer, ça ferait des batteries de rechange pour moins de 10€ !

ERIC BOUCHET
Invité
ERIC BOUCHET

Bonsoir,
j ‘ai déjà le Mavic PRO avec les GOGGLES BLANCHES sont elles compatible avec le Mavic mini pour faire du FPV ?

Merci pour votre réponse.
Cordialement.
Eric

Samos
Invité
Samos

Bonsoir , après plusieurs recherches pour trouver mon future drone , j ai (enfin)craqué ce matin sur votre site pour le Mavic mini 😉 hâte de le recevoir. Merci pour vos précieux conseils. Sam

Eyraud
Invité
Eyraud

Impossible de trouver sur l’app store l’appli DJI fly !
Est elle sortie ?

Simon
Invité
Simon

Bonjour, est il possible de faire de la petite photogrametrie avec le Mavic mini?

Nono2765
Invité
Nono2765

Bonjour, ce mini semble le drone idéal pour débuter. j’aimerai mettre une tablette à la place du smartphone pour le retour vidéo. Si l’on désire remplacer le smartphone par une tablette 7 ou 8 pouces pour avoir une plus large vue, faut-il absolument que la tablette dispose du gps pour avoir la carte en directe sur la tablette ? ou est-ce que le fait que le drone disposant du gps suffise, donc pas d’achat de tablette avec gps ? Merci d’avance pour votre réponse explicative.

Ros
Invité
Ros

Merci beaucoup pour cet article, je pense que c’est le meilleur article que j’ai trouvé sur ce drone. Moi je n’ai pas hésité une seconde à le prendre.
Si vous voulez voir des vidéos que j’ai fait avec mon drone n’hésitez pas à me contacter.

IrieIDam
Invité
IrieIDam

Bonjour,
Pensez vous que l’on verra apparaîtreun mode follow me dans une prochaine maj ? Je trouve que c’est vraiment quelque chose qui manque à cette machine…

Share This