Sélectionner une page

Test de la caméra DJI Osmo Action 432 minutes de lecture

Test de la caméra DJI Osmo Action 4<span class="wtr-time-wrap block after-title"><span class="wtr-time-number">32</span> minutes de lecture</span>

Ce 02 août 2023, DJI a annoncé la sortie de sa dernière caméra embarquée en date, la DJI Osmo Action 4. Quatrième édition de la gamme DJI Osmo Action, cette caméra fait suite à sa version précédente – la DJI Osmo Action 3 – qui avait su relever le niveau après la sortie mitigée de la Action 2, qui n’avait pas totalement convaincue le public. DJI a donc appris de ses erreurs en sortant cette nouvelle caméra au visuel similaire à sa prédécesseure mais néanmoins différente. Si vous êtes à la recherche d’un test sur la caméra DJI Osmo Action 4, vous êtes au bon endroit.

Les performances annoncées

Pour les novices dans le milieu ou ceux qui ne se souviennent plus, rappelons rapidement ce qu’est une caméra embarquée. La caméra embarquée ou actioncam (caméra d’action en français) est une caméra compacte. Elle est conçue pour filmer les activités sportives. Cette gamme de produits se doit de respecter trois grandes règles :

  • Elle doit être compacte et légère pour ne pas encombrer vos mouvements.
  • Elle doit vous permettre de réaliser des images impactantes avec facilité.
  • Elle doit pouvoir se fixer n’importe où et être à l’épreuve de l’activité que vous souhaitez capturer en image.

Sur le papier, la caméra DJI Osmo Action 4 semble cocher ces trois grandes conditions. On retrouve un modèle pesant 145 grammes pour un format qui tient dans la main (70,5 x 44,2 x 32,8 mm). Enfin, elle peut être accrochée n’importe où grâce à la gamme d’accessoires proposée par DJI et son système de fixation universel.

Cependant les critères cités ne sont plus les uniques critères qu’une actioncam doit posséder. Le marché étant rempli de concurrents, il devient difficile pour les marques de se faire une place. Surtout face au leader du domaine présent depuis plus de 20 ans. Les produits concurrents comme DJI se doivent d’apporter de nouvelles fonctionnalités uniques et inventives pour à minima égaler le leader du marché.

Découvrons ou redécouvrons donc les points fort principaux, annoncés par DJI, de cette caméra  : 

  • Un nouveau capteur 1/1.3” 
  • Une possibilité de filmer en 4K à 120 images par seconde
  • Un grand-angle avec un FOV de 155°
  • Une possibilité de réaliser des prises de vues horizontales et verticales
  • Un double écran à l’arrière et en façade tactile pour se cadrer en mode selfie
  • Une autonomie de 160 minutes 
  • Différents modes de stabilisation numérique basés sur RockSteady
  • 3 microphones intégrés pour obtenir la meilleure captation de votre audio 
  • Une étanchéité sans caisson jusqu’à 18 mètres
Contenu pack Adventure DJI Osmo Action 4

Notre test de la caméra DJI Osmo Action 4

Dans quelles conditions l’avons-nous testée ?

Nous avons réalisé notre test avec le pack Adventure Combo de la DJI Osmo Action 4.

Afin de pousser cette actioncam à fond, nous avons décidé de la tester dans différentes conditions. Pour ce faire, nous avons emmené cette DJI Osmo Action 4 sur une session sportive en VTT, une balade en forêt en bord de mer. Mais également pendant une session vélo de route et de running. En plus de cela, nous avons également essayé d’installer la caméra sur le dos d’un chien. 

Ce test va donc permettre de voir comment la caméra se débrouille. Et ce, dans des conditions plus ou moins diverses. On étudiera surtout comment réagit la stabilisation RockSteady.

Les tests en condition aquatique et de très faibles températures n’ont pu être réalisés car les conditions climatiques ne s’y prêtaient pas. Nous avons tout de même essayé de pousser au mieux les capacités de cette caméra embarquée.

À savoir qu’en plus du pack utilisé pour ce test, il existe également un pack en version Standard Combo. Chacun ayant ses avantages. Si vous hésitez sur quelle décision prendre quant à l’achat de cette DJI Osmo Action 4, nous vous invitons à consulter le tableau comparatif suivant :

Contenu du pack standard de la DJI Osmo Action 4
DJI Osmo Action 4 Standard Combo
Contenu du pack adventure de la DJI Osmo Action 4
DJI Osmo Action 4 Adventure Combo
DJI Osmo Action 4 Adventure Combo x1 x1
Batterie(s) x1 x3
Cadre de protection horizontal-vertical x1 x1
Support d’installation à démontage rapide x1 x1
Support d’installation à démontage rapide mini x1
Base adhésive plate x1
Base adhésive incurvée x1
Vis de fixation x1 x2
Câble de charge USB Type-C à USB Type-C x1 x1
Pare-soleil d’objectif x1 x1
Patins antidérapants x4 x4
Autocollant Logo DJI x1 x1
Étui de batteries multifonctions x1
Barre d’extension 1.5m x1
Guide de démarrage rapide x1 x1

À savoir que d’autres packs existent et qu’ils sont adaptés chacun à un type d’utilisation. Vous pourrez alors bénéficiez de packs spécialement adaptés avec les accessoires dédiés aux pratiques visées. Par exemple, à la randonnée avec une fixation pour sac à dos incluse, ou encore le bundle de plongée qui possède une poignée flottante. 

Résultat vidéo de nos différents tests

Durant l’intégralité de notre test de la caméra DJI Osmo Action 4, nous parlerons de différentes séquences vidéos. Vous pouvez retrouver l’intégralité des rushs dans la vidéo suivante :

Une qualité d’image digne de DJI

La DJI Osmo Action 4 embarque un capteur 1/1.3 pouce à grande ouverture, f/2.8, annonçant une qualité d’image 4K UHD jusqu’à 120 images par seconde. La qualité du capteur et les définitions proposées assurent une captation avec des détails riches et fluides. Dans tout type de situation, allant de la faible à la forte luminosité.

Nous avons donc décidé de nous pencher sur la promesse d’une haute qualité vidéo, même dans un endroit faiblement éclairé. Pour cette partie, nous avons filmé en 4K 60p, exposition et balance des blancs en automatique et format de couleurs : normal.

La forêt nous a semblé être parfaite pour ce genre de situation. Dans une ambiance tamisée, nous avons pu réaliser différents tests dans des situations de running et de VTT. Nous avons pu constater que nos vidéos ressortaient claires. De plus, l’Osmo Action 4 arrive bien à compenser entre des endroits faiblement éclairés et des passages où le soleil refait surface.

Cependant, nous avons remarqué sur des vidéos où nous avons un enchaînement plus rapide entre deux zones d’éclairages opposées que la caméra à besoin d’un léger temps pour compenser l’éclairage entre les deux. Ce n’est l’histoire que d’une seconde maximum.  Pour ce qui est de la qualité vidéo en situation de haute lumière, sans surprise l’actioncam se débrouille parfaitement. Elle nous ressort une qualité vidéo digne de DJI ainsi que des couleurs vives sans aucun souci de sur-exposition.

Le capteur de température de couleurs présent sur la caméra permet cette retranscription des tons authentiques en extérieur. Mais également en intérieur ou encore sous l’eau pour obtenir des couleurs saisissantes et sans retouches nécessaires.

À savoir que le profil de couleur sélectionné était en mode “normal” qui permet donc ces couleurs vives. Si vous voulez réaliser des plans plus cinématographiques ou réaliser de la post-production, il existe le format de vidéo D-Log M 10 bits. Ce format donnera un aspect plus “terne” à vos rushs. Mais permet d’avoir une plage de couleur de près d’un milliard de couleurs, et vous bénéficiez d’une plage dynamique plus large pour faire de la post-production.

Ce rendu des couleurs fidèles à la réalité est rendu possible grâce à la taille des pixels de 2.4µm. En effet, ils sont plus grand qu’habituellement; cela permet donc une qualité d’image supérieure dans les scènes de mouvements.

Lors de nos différents tests, nous avons également activé les fonctions RockSteady, HorizonBalancing et HorizonSteady pour les mettre à l’épreuve. Voyons maintenant si ces modes de stabilisation s’en sortent aussi bien que pour la qualité des images.

Rocksteady, HorizonBalancing et HorizonSteady, que valent ses fonctions ?

RockSteady est une stabilisation électronique permettant d’obtenir des images stables, sans secousses et fluides. Elle peut donc supprimer les mouvements de caméra et offrir une stabilisation fluide. Même pour des séquences en 4K 120p. Bien entendu, cette stabilisation numérique à ses limites, mais elle offre tout de même de belles performances.

Le premier point que l’on peut relever et qui est utile à savoir, c’est qu’avec la fonction RockSteady, vous obtiendrez certes une captation plus stable, mais l’image sera recadrée changeant légèrement la composition de l’image. C’est un point qu’il faudra prendre en considération avant de démarrer l’enregistrement.

Nous avons pu remarquer que la caméra s’en sort très bien. Les images sont fluides et les mouvements naturels. On remarque quand même lors des passages de marches, un léger mouvement haut-bas inhérent à la marche à pied.  

Et pour rappel, il s’agit d’une stabilisation numérique et non mécanique. Là où les axes seraient compensés de façon physique sur une stabilisation mécanique, ici la stabilisation numérique repose sur la correction de l’image en s’appuyant sur les données gyroscopiques. C’est à dire que l’image est capturée sur tout le capteur mais que l’algorithme RockSteady s’appuie sur le gyroscope pour recadrer l’image et corriger les mouvements. Une fois cette prise en considération du crop de l’image, il est possible d’en tirer le meilleur parti.   

Photo réalisée avec la DJI Osmo Action 4. Sur la gauche une forêt et sur la droite une plage.

Il nous est venu l’idée de pousser la fonctionnalité RockSteady à fond en installant la caméra sur un chien fougueux lors d’une balade en forêt. Pour cette partie, il est important de préciser que sur le moment nous n’avions pas de harnais adapté aux animaux. La caméra est donc fixée à l’aide d’une pince directement sur le harnais du chien.

La caméra DJI Osmo Action 4 accrochée au harnais d'un chien

Lors des moments où le chien se met à courir, on observe un effet de flou. Mais il faut également prendre en compte le fait qu’au moment des enregistrements, nous le rappelons, nous n’avions pas les accessoires et fixations adaptés ni aux animaux ni à la situation. Ce qui affecte le maintien de la caméra et les résultats obtenus. 

Nous avons donc essayé de reproduire un cas similaire en accrochant la caméra embarquée lors d’une balade en vélo. Nous avons pu remarquer à nouveau ce phénomène mais de manière assez légère. Ce qui nous pousse à penser que la première fois, avec la caméra installée sur l’animal, celle-ci avait du mal à gérer la stabilisation à cause des mouvements très forts et ceci couplé à notre souci d’accessoires.

En résumé, il faut vraiment choisir les accessoires adaptés à la pratique que vous souhaitez filmer.

Les autres modes de stabilisation proposées sur cette caméra sont HorizonSteady et HorizonBalancing. Qui, comme annoncé par DJI, propose une stabilisation intelligente permettant de neutraliser le mouvement de caméra dans toutes les directions.

HorizonSteady corrige donc l’inclinaison même lors des chocs et des rotations. Avec donc une promesse de garder un horizon fixe tout au long de votre vidéo. Et ce, même si vous vous retrouvez avec la caméra à l’envers. 

HorizonBalancing quant à elle, promet un horizon fixe, également, avec une correction allant jusqu’à plus ou moins 45°

Pour cela, nous avons d’abord réalisé des tests à la main pour la fonctionnalité HorizonBalancing, l’Osmo Action 4 fixé sur la perche extensible. Cette fonctionnalité est très performante lors des différentes POVs réalisées, on garde en effet un horizon stable, et même lorsqu’on incline la caméra.

Ensuite, nous avons décidé de tester jusqu’à quel moment la caméra saura compenser l’horizon. Toujours installée sur la perche, nous avons verrouillé l’orientation automatique et avons fait une rotation complète avec l’Osmo Action 4. Et en effet, nous avons pu remarquer que l’horizon reste bel et bien fixe. Jusqu’à un point où la caméra inversera son orientation pour rattraper l’horizon.

La fonction HorizonSteady, qui permet de corriger les secousses pour toute rotation horizontale et sur 360° en se verrouillant sur un horizon nivelé. Ce qui nous offre la promesse de garder une vidéo fluide et basée sur l’horizon même si la caméra réalise un flip.

À noter et point très important, cette fonctionnalité n’est pas disponible dans toutes les définitions que propose la caméra. Elle n’est disponible que pour les définitions suivantes : 

  • 1080p à 24, 25, 30, 48, 50, 60p
  • 2.7K/16:9 à 24,25, 30, 48, 50, 60p

Nous avons donc décidé de tester cette fonctionnalité en installant la caméra sur un drone FPV. 

Une caméra adaptée aux drones FPV 

Nous avons missionné Lucas et Teddy, télépilotes de drone FPV pour qu’ils puissent nous montrer ce que donne la caméra une fois montée sur un drone FPV. Vous pouvez voir les résultats sur la vidéo ci-dessous. Également montée au côté d’une GoPro Hero11 Black, vous pourrez retrouver prochainement un article vous montrant le comparatif entre les 2 actioncams.

Drone FPV équipé d'une DJI Osmo Action 4 et d'une GoPro Hero 11 Black

Avec ses 145 grammes, la DJI Osmo Action 4 possède un poids compatible à l’utilisation sur un drone FPV et peut facilement être installée grâce à son système de fixation. Il faudra par contre prendre en compte son poids dans votre build FPV.

Teddy a également installé l’actioncam sur un DJI Avata pour aller tester la fonctionnalité HorizonSteady. On se retrouve avec une caméra qui arrive bel et bien à compenser les différents mouvements du drone pour garder un horizon assez stable. Par exemple, lors des figures, on voit que la caméra effectue des mouvements et peut avoir un peu de mal à garder une vidéo à horizon. Ce qui ne nous étonne pas trop étant donné le type de figures réalisées. Malgré cela, nous sommes assez étonnées de voir comment la caméra a réussi à s’en sortir dans cette condition.

L’intérêt des vidéos FPV c’est de voir les figures donc HorizonSteady n’est probablement pas le mode à privilégier. On préfèrera utiliser RockSteady. Peut-être que cette fonction HorizonSteady est plus adaptée à des POV d’avion de voltige par exemple – comme vu sur les vidéos de présentation de DJI.

Nous espérons pouvoir vous proposer prochainement un aperçu de ces fonctionnalités en action lors d’une session de vol en FPV. Pour cela, n’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Une caméra simple d’utilisation ? 

On retrouve sur cette DJI Osmo Action 4 une interface et une utilisation simple mais efficace qui permet d’avoir accès rapidement aux paramètres. Étant encore novice dans le milieu des actioncams, j’ai pu prendre en main et naviguer à travers les menus de l’Osmo Action 4 tout au long de ce test.

L’interface et la navigation

Au niveau de la navigation dans les menus, on peut retrouver sur les deux écrans de la DJI Osmo Action 4 différentes options de paramètres aux quatre coins de l’écran, accessible en touchant l’icône ou en réalisant un swipe. Une utilisation simple et rapide pour gérer les paramètres de qualités d’images, de format, des sélections de fonctionnalités comme RockSteady ou encore les paramètres généralistes de l’actioncam.

Dans ces paramètres généralistes, vous pourrez retrouver des profils d’enregistrement que vous définissez et enregistrez. Par exemple, vous faites du VTT de course et vous souhaitez filmer toujours en 4K 120p avec un profil de couleur D-Log M parce que vous éditez vos rushs par la suite. Et bien, vous pouvez régler les paramètres puis l’ajouter aux profils prédéfinis.

Écran arrière de la DJI Osmo Action 4 indiquant l'enregistrement d'un paramètre prédéfini

Maintenant, imaginons que vous avez vloggé votre journée dans un format plus classique de vidéo avec le mode couleur “normal”. Vous partez en session de VTT et voulez enregistrer celle-ci, au lieu de tout configurer à la main, vous avez accès à ce fameux paramètre prédéfinis avec le bouton QuickShot. Appuyer sur celui-ci jusqu’à trouver le nom de votre profil (de C1 à C5) et le tour est joué ! C’est un gain de temps qui vous permet d’attaquer votre session au plus vite

L’interface de cette DJI Osmo Action 4 est conçue pour accéder rapidement aux différents paramètres, et de les modifier en un clin d’œil. En bref, vous retrouverez une flopée de paramètres et de fonctions à modifier, ou non. 

Facilité d’utilisation

La DJI Osmo Action 4 possède un écran en face avant et un autre, plus grand , en face arrière. En plus d’avoir un retour en direct sur votre prise de vue, les deux écrans permettent de régler les différents paramètres de prises de vues et des paramètres de la caméra ou encore visionner vos derniers rushs. Bien qu’on vous conseille d’utiliser l’écran le plus grand pour cette dernière option.

Vous trouverez également sur le boîtier de la caméra un bouton dit QuickShot, servant aussi à allumer la caméra, qui vous permet de changer le mode de prise de vues (photo, vidéos, timelapse, hyperlapse, paramètres prédéfinis…). D’ailleurs, ce changement de mode est également possible via la commande vocale. Mais celle-ci n’est disponible qu’en anglais et en mandarin.

Niveau démarrage de la caméra, celle-ci est possible de 2 manières :

  • Soit via le bouton on/off d’allumage classique.
  • Soit en appuyant sur le bouton d’enregistrement.

Le plus de cette dernière option est que la caméra s’allume et lance directement l’enregistrement d’une vidéo. Ce qui permet d’être très pratique dans des situations où l’on veut filmer rapidement une action. Sachant qu’une fois votre enregistrement terminé, la caméra s’éteindra automatiquement.

Le point où il faut rester vigilant, c’est qu’en lançant la captation directement via le bouton d’enregistrement, la caméra prendra les derniers paramètres utilisés. C’est-à-dire que si vous étiez en mode photo juste avant et que vous souhaitez faire réaliser une vidéo, ce sera loupé.

Côté facilité d’utilisation avec les accessoires, nous nous sommes servis de la cage de protection ainsi que la perche, toutes deux incluses dans le pack Adventure.

La promesse de DJI est de permettre un changement rapide et facile de mode de prise de vue. Et ceci, entre autres grâce au cadre de protection qui permet de passer d’un format vertical à horizontal en quelques secondes. Après une légère bataille avec la caméra et la cage pour les installer ensemble, nous avons réussi. Pour ce point, pas d’inquiétude, il faut juste prendre le coup de main pour installer et enlever la caméra de la cage de protection.

Osmo Action 4 avec cadre de protection avec système d'accroche horizontal et vertical

Le système d’accroche rapide magnétique permet de fixer rapidement et facilement la caméra sur la perche du pack.

Concernant ce système d’accroche horizontal et vertical. Cependant, la cage est nécessaire pour filmer à la verticale via une perche. En effet, nativement sur la caméra, il n’y a que la fixation horizontale.

Un autre point que nous avons pu remarquer lors de notre test, c’est que bien que les boutons de la cage soient parfaitement adaptés pour correspondre à ceux de la caméra; nous notons tout de même qu’ils peuvent être compliqués d’appuyer complètement dessus. Ce qui peut être un inconvénient si vous vous en servez dans une activité nécessitant des gants (ski, moto, etc.).

Nous nous sommes servis de la perche extensible tout au long de notre test et bien qu’elle soit légère et très pratique; le petit point à relever serait le manque d’un bouton d’enregistrement déporté au niveau du manche. Pour une perche avec une longueur d’1 mètre 50, il aurait été appréciable d’avoir cette fonctionnalité pour éviter les allers retour entre la caméra et la base de la perche. Ce n’est cependant qu’un inconvénient mineur dans l’utilisation de la DJI Osmo Action 4.

Pour résumer, cette DJI Osmo Action 4 permet une utilisation rapide et reste intuitive à utiliser. Associé à la cage de protection, vous ne perdrez pas l’ergonomie et l‘intuitivité de navigation dans les menus

Niveau autonomie, ça donne quoi ?

Avec cette caméra Osmo Action 4, DJI annonce une autonomie de plus de 2h30 en utilisation, mais précise que cette valeur a été obtenue dans un environnement de laboratoire avec les paramètres suivants :

  • Enregistrement FullHD à 24p
  • RockSteady activé
  • Wi-fi désactivé
  • Écrans éteints

Également testé dans un environnement de laboratoire, il est annoncé une recharge de 80% de la batterie en 18 min. Il faut savoir, que là aussi, DJI a réalisé ce test dans des conditions particulières et en utilisant un chargeur USB Type-C DJI 30W ainsi qu’avec la caméra entièrement éteinte. Ces valeurs étant à titre indicatif, voyons les résultats que nous avons obtenus dans la réalité

Après multiples utilisations, on peut remarquer que la batterie arrive à tenir environ 2h, et ce, en alternant entre les différents modes (photos, vidéos, timelapses, hyperlapse… ) tout en utilisant les fonctions de stabilisation. Tout cela en alternant entre le 4K 25p, 60, et 120p majoritairement. Les batteries supplémentaires et l’étui du pack Adventure permettent de prolonger cette autonomie

Étui de recharge de la DJI Osmo Action 4

Côté rechargement, on bénéficie en effet d’une charge assez rapide pour l’intégralité de la batterie avec environ 30 minutes pour chaque batterie présente dans l’étui. Nul doute donc que la batterie est rechargée au 3/4 en moins de 20 minutes. Cet étui de recharge s’est avérée très pratique puisque nous avions au final toujours une ou deux batteries chargées à 100% à disposition. Cela nous semble être l’accessoire indispensable.

Le montage vidéo avec l’application LightCut

Ce n’est pas la première fois que DJI parle de l’application LightCut dans les présentations de ses produits. C’est une application qui permet d’éditer et de réaliser des montages vidéo avec l’aide de l’Intelligence Artificielle. Celle-ci analyse et reconnaît automatiquement les éléments des clips sélectionnés et recommande des passages pour créer des vidéos exceptionnelles. L’application propose des modèles de vidéos pour vous permettre d’éditer rapidement et simplement.

Le petit plus ici c’est que vous pouvez connecter la caméra à l’application LightCut et sélectionner les clips voulus sans avoir besoin de les récupérer sur la carte microSD. Nous voulions réaliser une vidéo assez courte pour illustrer une sortie en forêt. Et niveau utilisation et ergonomie l’application convient totalement.

On se retrouve avec une interface simple et guidée. On sélectionne les clips voulus (avec une possibilité de les prévisualiser avant de les sélectionner). L’application analyse les fichiers puis vous propose une première vidéo sur la base d’un modèle.

C’est maintenant à notre tour de jouer, nous ne sommes pas contentés au premier template que LightCut propose. En effet, l’application propose différents templates classés par thème. Vous pouvez donc prévisualiser le résultat avec chacun des modèles. Vous pourrez soit directement modifier les stickers en les activant ou désactivant.

Si vous souhaitez réorganiser ou supprimer les clips ou gérer leur volume, ajouter du texte, vous pourrez naviguer dans les différents onglets. Vous pouvez également gérer la musique de fond que l’application ajoute automatiquement ou encore appliquer des filtres esthétiques.

En bref, vous pouvez partir d’un modèle, mais tout est modifiable pour correspondre le plus possible à votre vision.

L’application est donc très pratique pour des montages vidéos assez rapides et courts avec les modèles. On retrouve une sélection assez diverse de modèles vidéo d’une durée de moins d’une minute. Et une édition simplifiée pour obtenir des résultats bluffants. Par exemple, cette vidéo a été réalisée en 20 minutes en modifiant certains clips et en réalisant quelques ajustements.

Nous apportons ici une vision assez globale et rapide de l’application, mais si celle-ci vous intéresse et que vous souhaitez un tuto plus détaillé sur LightCut en plus de ce test de la DJI Osmo Action 4, n’hésitez pas à nous l’informer en commentaire ! 

Les accessoires de la caméra Action 4

Comme indiqué au début de l’article, notre test se basant sur le pack DJI Osmo Action 4 Adventure Combo, nous avons donc des accessoires inclus directement dans ce pack. Mais DJI a également annoncé de nouveaux accessoires dans le même temps. 

On y retrouve :

  • Un support de sangle pour sac à dos qui permet d’accrocher la caméra à votre sac à dos
  • Un support de cou qui vous permet de faciliter les prises de vues tout en ayant les mains libres
  • Un support buccal qui permet de filmer les meilleurs plans de surf ou parkour en gardant vos mains libres
  • Une perche à selfie extensible de 43cm pour vous permettre de changer d’angle de vue ou pour vous filmer plus facilement
  • Un support de selle pour filmer l’arrière de vos sessions de vélo ou VTT
  • Une dragonne 360° qui se fixe à votre main pour vous permettre de filmer facilement autour de vous en un geste
  • Un jeu de filtres ND pour obtenir les meilleurs contrastes en gardant des couleurs naturelles durant vos prises de vues.

En bref, DJI propose, une nouvelle fois, une gamme d’accessoires qui sont utilisables dans une multitude d’activités sportives ou pour du vlogging, et ce, tout au long des saisons. 

Rappelons que vous pourrez trouver différents packs ou bundles, adaptés à des activités précises. Ces packs vous permettent d’avoir les accessoires adaptés à l’utilisation que vous souhaitez. 

Conclusion de notre test de la caméra DJI Osmo Action 4

Alors certes, nous n’avons pas testé la DJI Osmo Action 4 dans toutes les situations. Mais nous pouvons d’ores et déjà donner un avis sur notre ressenti d’utilisation et de qualité. Même si nous avons quelques ombres mineures au tableau lors de notre test de la DJI Osmo Action 4, nous avons un avis positif sur cette actioncam :

On retrouve une très bonne qualité 4K et des résolutions allant jusqu’à 120 images par seconde, et cela, grâce à son capteur 1/1.3 pouce, le capteur de température quant à lui permet une très belle retranscription des couleurs.  Nous espérons pouvoir la tester prochainement dans des conditions plus extrêmes en termes de température et voir comme la DJI Osmo Action 4 tient le coup dans cette situation.

Test de la caméra DJI Osmo Action 4

Les fonctions de stabilisation tiennent leurs promesses en stabilisant les images comme DJI a pu l’annoncer. La caméra reste facile d’utilisation avec des gestes simples pour modifier ses paramètres de captation. Enfin, l’application LightCut a été une véritable découverte qui est très prometteuse pour la création de courtes vidéos. On y retrouve une application qui fonctionne à la fois de façon très intuitive, permettant d’éviter les multiples manipulations pour récupérer les rushs de la caméra. LightCut propose un système de montage vidéo assisté par l’Intelligence Artificielle mais n’enlève pas la possibilité de créer par soi-même

Vous pouvez retrouver cette DJI Osmo Action 4 au prix de 429€ dans un pack standard, dans un pack Adventure comme celui de notre test, qui inclut 2 batteries supplémentaires et son étui de multifonction ainsi que la perche extensible de 1m50 pour un prix de 529€. Il existe également d’autres packs correspondant à des secteurs d’activité.

Pour terminer, nous espérons que ce test vous a plu et vous a permis de voir plus clair sur les capacités de cette nouvelle Action 4. N’hésitez pas à nous donner vos retours d’utilisation ou vos questions dans les commentaires.


Lire d’autres articles sur la caméra DJI Osmo Action 4 :

DJI Osmo Action 4

à partir de 429 €
8.6

Qualité d'image

9.0/10

Stabilisation

9.0/10

Gestion de la basse lumière

8.5/10

Colorimétrie des images

9.5/10

Facilité d'utilisation

8.0/10

Qualité de conception

9.0/10

Fonctionnalités

8.0/10

Rapport qualité/prix

7.5/10

Les plus :

  • Qualité et couleurs des images
  • L'offre étendue d'accessoires
  • Très simple à utiliser
  • Montage aisé dans LightCut

Les moins :

  • Boutons pas simple à utiliser dans certaines circonstances (gants par exemple)
  • Contrôle vocal indisponible en français
  • Pas de définitions au-delà du 4K
  • Crop parfois conséquent selon le mode de stabilisation

A propos de l'auteur

Louisa

Attirée par la photographie sous tous ses aspects, les jeux vidéos et le monde de la high-tech, j'ai passé beaucoup de temps dans la découverte de ces milieux avant d’arriver chez studioSPORT où je continue désormais d’élargir mes connaissances.

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex