Zhiyun Weebill S : le petit géant qui bouscule le marché ?

Le 11 Octobre dernier, Zhiyun annonçait son tout nouveau stabilisateur pour caméra : le Weebill S, surnommé « tiny giant » (petit géant). Arborant le même look que son prédécesseur (le Weebill Lab), cette nouvelle version promet de meilleures performances pour un prix de lancement plus qu’alléchant.

La guerre des stabilisateurs photo fait rage depuis quelques années et on peut se demander ce qui explique les écarts de prix et se poser la question fatidique : quel stabilisateur choisir ?

Par le biais de cet article, nous allons vous présenter le Zhiyun Weebill S et toutes ses fonctionnalités puis le mettrons en concurrence directe avec ses rivaux : le DJI Ronin-SC et le Zhiyun Weebill Lab (son grand frère).

Weebill S : le petit géant

Présentation générale

Le Weebill S reprend le même form factor que le Zhiyun Weebill Lab et c’est tout à son honneur. Lors du lancement du Weebill Lab (en même temps que le Crane 3), le grand public a pu découvrir une nouvelle structure qui dépoussiérait la sempiternelle nacelle posée sur une poignée longiligne. On retrouve alors ce double maintien et par conséquent la possibilité d’installer la poignée de deux façons différentes. Les filmakers adeptes des travellings au sol (en mode sling) apprécient largement cette innovation.

Ce nouveau stabilisateur dispose d’une finition impeccable avec de légers détails rouges qui permettent d’identifier le Weebill S des autres modèles de sa gamme. L’ergonomie est bonne puisqu’on retrouve une matière légèrement agrippante sur l’arrière de la poignée principale et sur le trépied qui fait également office de poignée. L’écart entre la platine et le moteur du roll est conséquent et permet donc aux configurations plus élaborées (objectifs lourds et longs) d’être compatibles avec ce stabilisateur.

On retrouve trois axes verrouillables, au même titre que la plupart des stabilisateurs pour appareils photo hybrides du moment. Vous le verrez pas la suite, ce petit plus se révèle être un réel avantage lors de l’étape de l’équilibrage. Le Weebill S est terriblement compact : une fois replié, il n’est pas plus grand qu’une feuille de papier A4. Sur le papier (justement), il a tout l’air d’être le stabilisateur rêvé pour les setup vidéo pour les créateurs de contenu nomades (vloggers, travel bloggers etc …).

Contenu du Weebill S

Retrouvez l’unboxing du Weebill S que nous avons réalisé ci-dessous :

Le Weebill S est disponible selon trois versions : en pack simple, avec un Follow Focus en plus ou avec tous les éléments précédents et un émetteur vidéo.

Nous avons fait notre test avec un pack seul qui contient donc les éléments suivants :

  • Le stabilisateur Zhiyun Weebill S
  • Un chargeur de piles
  • Une platine de montage
  • Un platine surélevée
  • Deux piles 18650
  • Un trépied
  • Trois vis de fixation 1/4″
  • Cinq connectiques
  • Un guide de démarrage rapide

À l’utilisation

Le Weebill S a été conçu pour les créateurs de contenus vidéo qui apprécieront sa rapidité et facilité de mise en oeuvre mais également sa compacité. Nous apprécions tout particulièrement que le moteur du roll ne gêne pas la vue sur l’écran de votre appareil photo. L’espace entre le boîtier et ce moteur a été grandement augmenté, ce qui permet un confort d’utilisation même avec de longs objectifs.

Weebill S en mode Sling
Weebill S en mode Sling

A ce sujet, Zhiyun annonce une compatibilité avec les objectifs G Master de chez Sony, reconnus pour leur encombrement notable (long + lourd). La puissance du Weebill S repose dans le fait qu’il peut supporter des configurations lourdes tout en conservant sa compacité à toute épreuve (par exemple : un Sony Alpha 7 III équipé d’un objectif 16-35mm G Master = 1,3 kgs au total !). Découvrez la liste complète des compatibilités via ce document.

Vous le savez si vous utilisez des stabilisateurs, l’étape de l’équilibrage peut parfois être pénible. Vous ajustez un axe puis en ajustant le second, vous déréglez tout ce qui a été fait précédemment. L’équilibrage a été plutôt aisé avec le Weebill S et c’est en grande partie grâce aux trois axes verrouillables, ils vous permettent de bien séquencer vos réglages. Nous avons réalisé une vidéo vous montrant comment installer votre boîtier sur le Zhiyun Weebill S :

L’ajustement des axes se fait doucement et il n’y a pas besoin de forcer (certains modèles précédents chez Zhiyun présentaient ce problème). Les graduations sur les axes permettent un réglages précis.

La fonction Auto tune du stabilisateur accessible depuis la poignée rend la mise en oeuvre plus rapide. Celle-ci vous permet, une fois votre équilibrage réalisé, d’ajuster de façon automatique la force des moteurs. Vous n’avez en soi plus besoin de l’application pour faire vos ajustements, tout est disponible depuis le petit écran du Weebill S.

Pour le reste, le Weebill S fait très bien le job de stabiliser votre caméra. Il n’y a rien à redire, les moteurs sont silencieux et fluides et les modes bien pensés pour diversifier l’utilisation que vous en ferez.

Les différents modes

  • PF : mode de suivi panoramique (ou Pan Follow)
    Ce mode permet à la caméra de garder son sujet à l’horizon, elle peut bouger sur l’axe du pan mais les axes du tilt et du roll sont bloqués. Il permet de placer votre sujet au centre de l’attention quelque soit le mouvement adopté. Vous pouvez cependant agir sur les axes bloqués grâce au joystick sur le manche.
  • L : mode verrouillé (ou Lock)
    Le mode Lock permet comme son nom l’indique de verrouiller les mouvements. Les trois axes sont bloqués, c’est à dire que les moteurs vont compenser à tout moment chaque mouvement dans le sens inverse. Cela résultera en un plan fixe quelque soit le mouvement effectué. Un peu compliqué à prendre en main au premier abord, il peut se révéler très pratique pour fixer un sujet alors que le cameraman est en mouvement. Vous avez toutefois la main sur le contrôle des axes grâce au joystick.
  • POV : mode subjectif (ou Point Of View)
    Ce mode est l’allié idéal pour les mouvements rapides et pour donner un effet immersif à vos vidéos. En mode POV, la caméra va suivre exactement les mêmes mouvements que ceux du stabilisateur tout en les adoucissant. Les mouvements seront donc fluides mais dynamiques. Vous pourrez ainsi bouger à 360°. Vous n’avez cependant pas de contrôle via le joystick sur ce mode.
  • Vortex : mode qui reproduit un effet « Inception »
    Le mode Vortex vous permet d’effectuer un mouvement à 360° renversant qui, une fois couplé à un mouvement de recul donne un effet déstabilisant. Pressez deux fois le mode POV pour entrer en mode Vortex. Le Weebill S va orienter votre caméra vers le ciel, basculez le stabilisateur vers l’avant et faites tourner le joystick vers la gauche ou la droite. Il dépoussière le fameux effet Hitchcock du cinéma.
  • Suivi : mode plus classique de suivi de personnes
    Activez ce mode en pressant la gachette située à l’arrière du Weebill S. Dans ce mode, seuls les axes du pan et du tilt sont mobiles et vous permettent de suivre un sujet en mouvement. Toutefois, vous pouvez contrôler le roll grâce au joystick.
  • Go : mode sportif idéal pour les sujets rapides
    En mode Go, les mouvements de la nacelle sont plus rapides et possèdent un temps de réponse immédiat. Il sera parfait pour suivre un sujet en mouvement tout en conservant une fluidité à tout instant
Mode Lock du Weebill S
Un petit écran bien pensé qui permet d’afficher tout ce dont vous avez besoin

Les accessoires proposés

Zhiyun propose en plus des packs mentionnés plus haut, quelques accessoires qui viendront booster les capacités du Weebill S. On découvre alors un duo émetteur et récepteur qui permettent de déporter le retour vidéo sur un périphérique externe (moniteur, télévision etc …). Autrefois intégré au Weebill Lab, ce système est désormais en option sur le Weebill S. Zhiyun promet une portée de 100m et un retour vidéo 1080p à 30 ips. Le module se fixe sous la platine du Weebill S et vous propose en plus des fonctions très utiles comme un histogramme, des LUTs, des bandes zébrées etc … Des fonctions bien pensées qui permettent au Weebill S d’être utilisé sur un tournage où plusieurs personnes gèrent la captation vidéo.

Modules Transmount
L’émetteur et le récepteur Transmount pour Weebill S

Une poignée sans fil devrait bientôt sortir afin de contrôler le Weebill S à distance. On retrouve également des accessoires tels qu’un support smartphone, une fixation quick-release et le Follow Focus (ce sont en fait les accessoires du Weebill Lab qui sont entièrement compatibles avec cette nouvelle version).

Le module de transmission vous permettra entre autre de bénéficier de la fonction SmartFollow 2.0 qui permet de tracker un sujet depuis l’écran de votre smartphone. C’est depuis ce retour vidéo obtenu sur l’application ZY Play que vous pourrez sélectionner votre sujet et décider de le suivre dans tous ses mouvements.


Voyons ce que donnent les caractéristiques techniques du Weebill S par rapport à ses concurrents :

Zhiyun Weebill SDJI Ronin-SCZhiyun Weebill Lab
Poids du stabilisateur926 grammes1,1 kgs970 grammes
AutonomieEntre 12 et 14 heures11 heures12 heures
Capacité d’emport maximaleNon revendiquée mais liste des compatibilités dispo ici2 kgs3 kgs
BatterieDeux piles 18650RB2 interne (correspond à deux 18650) Deux piles 18650
Taille déplié229 x 140 x 160 mm 370 x 165 x 150 mm229 x 140 x 170 mm
Taille plié229 x 221 x 60 mm 220 x 200 x 75 mm229 x 221 x 60 mm
Application mobileZY PlayDJI RoninZY Play
Modes de stabilisationPF, L, Go, POV, Vortex, Suivi + timelapse, panorama etc … (via app)Modes customisables + Timelapse, ActiveTrack 3.0, Panorama etc … PF, L, Go, POV, Vortex, Suivi + timelapse, panorama etc … (via app)

Par rapport au Weebill Lab

Qu’est ce qui a changé par rapport au Weebill Lab ? Annoncé en Septembre 2018, le Weebill Lab a remué sérieusement le marché des stabilisateurs pour appareil photo. Le Weebill S est l’amélioration logique du premier modèle, probablement suite aux retours et commentaires des utilisateurs. En effet, ces derniers avaient dénoté plusieurs points améliorables que le Weebill S a résolu :

Weebills S et Lab
Weebill S au premier plan et Weebill Lab au second
  • La sécurisation des axes se fait plus facilement grâce à des leviers (et non plus des vis à oreilles) : plus de risque de dévisser malencontreusement et d’avoir à recommencer l’équilibrage
  • Le système de verrouillage des trois axes a été amélioré grâce à des loquets plus qualitatifs
  • L’espace entre l’axe du roll et la poignée (lorsqu’elle est installée en mode sling) a été agrandi : ainsi vous risquez moins de toucher le moteur avec votre main lors de la réalisation de plans au sol
  • Les moteurs sont légèrement plus grands et lourds et permettent d’améliorer le couple moteur de 300% (certains utilisateurs reprochaient aux moteurs du Weebill Lab de chauffer – après nos différents tests, nous ne l’avons pas constaté sur le Weebill S)

Nous en avons parlé plus haut mais Zhiyun a décidé de ne plus inclure nativement de module WiFi dans ce Weebill S, à l’instar du Weebill Lab qui en contenait un dans la platine. Grosse erreur ou pas ? Chez studioSPORT, nous pensons que ce n’est pas une erreur, la poignée de contrôle ainsi que le petit écran LED permettent de rassembler quasiment toutes les fonctionnalités de l’application ZY Play (cela dépend bien entendu de votre boîtier et de sa compatibilité), vous pouvez alors vous passer d’un smartphone connecté au stabilisateur.

Lors de son lancement en 2018, le Weebill Lab était affiché à 699€, le Weebill S quant à lui est proposé à 399,90€ (en pack seul). Il est donc bien plus accessible que son grand frère.

Quid du Ronin-SC ?

On le voit sur Youtube, les créateurs de contenu vidéo ne jurent que par DJI. Le Ronin-S puis le Ronin-SC ont fait grand bruit dans ce domaine et s’imposent comme les produits références vers lesquels tout débutant s’oriente. Nous pensons que le Zhiyun Weebill S peut changer la donne.

Weebill S et Ronin-SC
Weebill S au premier plan et DJI Ronin-SC au second

Le Weebill S se trouve dans la même gamme de prix que le DJI Ronin-SC mais il le surpasse au niveau de sa compacité. A part le mode Sling, le DJI Ronin-SC combat avec les même armes : modes automatiques, axes verrouillables, graduations etc … Nous avons particulièrement apprécié de pouvoir jouer sur les paramètres de notre boîtier (ISO, EV etc…) depuis le manche du Weebill S ou encore de pouvoir recharger notre Panasonic via le Weebill S. Le fait de pouvoir se passer entièrement de son smartphone connecté à l’application ZY Play est un gros plus, vous pouvez aussi régler l’intensité des moteurs (et une tonne de paramètres supplémentaires) depuis le manche du Weebill S.

Les deux stabilisateurs sont de très bons modèles, il est donc compliqué de les départager. Le diable est dans le détails, ce sont les petites choses qui vont vous permettre de vous orienter vers un modèle plus que l’autre. Le redesign du roll du Weebill S permet aux objectifs plus longs d’être installé sur ce stabilisateur. Cela a été reproché aux produits DJI car une configuration de ce type cognera contre l’axe (à moins de retirer l’œilleton de votre boîtier mais là encore, il ne vous restera pas beaucoup d’espace).

Nous n’avons malheureusement pas pu tester le module de transmission mais il y a fort à parier qu’il va dépasser DJI sur ce point dans le sens où, avec le Weebill S, vous n’avez pas besoin de monter votre smartphone sur le boîtier (comme cela est sur le cas sur le DJI Ronin-SC où l’équilibrage en devenait laborieux, quasi impossible, dans ce cas de figure).

Enfin, le Weebill S le surpasse sur un point (selon notre point de vue) c’est au niveau de l’équilibrage qui se révélait un peu laborieux sur le DJI Ronin-SC.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, nous avons été très agréablement surpris par le Zhiyun Weebill S. Malgré sa petite taille, il offre de belles performances et se place en concurrence directe avec ses rivaux. Nous avons bon espoir que ce nouveau modèle soit un succès et qu’il devienne la référence pour les créateurs de contenus vidéo.

Le Zhiyun Weebill S est disponible sur notre site.

Zhiyun Weebill S

commence à 399,90€
9

Compacité

10.0/10

Poids

10.0/10

Autonomie

9.5/10

Compatibilité boîtiers

9.0/10

Stabilité

9.0/10

Modes de stabilisation

7.5/10

Application mobile

8.0/10

Les plus :

  • Son petit format
  • Le mode Sling
  • Réglages boîtier accessibles depuis Weebill S
  • Possibilité de se passer de l'application mobile

Les moins :

  • Module de transmission en option
Mélodie

Auteur: Mélodie

Partager cet article sur :

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
  S’abonner  
Notifier de
plapla
Invité
plapla

bonjour,
j’ai vu la liste de compatibilité et le gh4 n’y est pas référencé. Pensez vous qu’il le soit tout de même?
Merci

Thomas
Editeur
Thomas

Bonjour,

Effectivement le GH4 n’apparaît pas dans la liste, malheureusement nous n’avons pas plus d’informations.

Bonne journée,

Share This