Sélectionner une page

Test du système Avatar HD de Walksnail

Test du système Avatar HD de Walksnail

L’Avatar de Walksnail, c’est quoi ?

La coïncidence est malheureuse (et très étrange) mais non, rien à voir avec la récente sortie du géant du drone, DJI. Rien à voir non plus avec les grands êtres bleus de James Cameron. L’Avatar de Walksnail est un système de transmission vidéo HD, entendez par là qu’il y a un casque FPV et un émetteur vidéo. Il est capable de transmettre sur la bande de fréquence des 5,8Ghz, en 1080p à 60ips ou en 720p à 120ips avec un débit de 50Mbps.

Pas plus encombrant que le Vista de Caddx, le VTx est toutefois différent dans ses dimensions. Plus fin que le Vista avec ses 9.5 mm mais plus large avec ses 33 mm de côté. L’Avatar est également plus léger avec ses 22 grammes. Il dispose de deux antennes LHCP avec un connecteur U.FL.

Si certains termes ne vous parlent pas jusque là, allez jeter un œil à notre lexique FPV afin de mieux comprendre ce test.

Pourquoi choisir l’Avatar de Walksnail plutôt qu’un autre système de transmission HD ?

Walksnail, une filiale de Caddx, travaille très fort pour et avec la communauté FPV. Seulement 3 mois que ce nouveau système de transmission numérique est sorti et les mises à jour majeures pleuvent déjà. Presque tout a été pensé pour répondre au besoin de la communauté. Par exemple, l’OSD en mode Canvas qui permet d’afficher un vrai OSD Betaflight. Chose que DJI n’a pas su implémenter sur son Air Unit malgré les demandes des pilotes FPV. L’alimentation pouvant aller jusqu’à 25.2V, soit 6S, là où la concurrence n’accepte que 17V ou 4S. L’émetteur vidéo dispose d’un espace de stockage interne de 8Go afin d’enregistrer le DVR sans le besoin d’insérer une MicroSD.

Pour ma part, j’ai testé l’Avatar sur une machine perso, fraîchement montée, basée sur un châssis Manta True X de 5 pouces du fabricant Axisflying, de quatre moteurs BlackBird V3 pilotés par une stack F7 KM60 de Skystars. Ce châssis n’étant pas prévu pour l’Avatar qui dispose de points de fixation atypiques pour un VTx (25 x 25mm). J’ai donc dû imprimer un support en TPU dédié, rapidement trouvé sur Thingiverse. Le montage est simple, il suffit de suivre la notice, de faire les bons réglages dans Betaflight pour afficher l’OSD. Et tout fonctionne parfaitement !

Les mises à jour aussi sont extrêmement simples, déposez le fichier de mise à jour, disponible sur le site du fabricant, sur la mémoire interne (de 8Go), appuyez 8 secondes pour déclencher la mise à jour et surveillez les voyants qui vous indiquent que la mise à jour est terminée (pensez à ventiler l’émetteur pendant ce temps pour éviter la surchauffe).

Et le casque alors ?

Je n’ai jamais eu de problème avec aucun casque, tout me va à merveille, que voulez-vous. Je n’ai pas d’entrée de lumière, la mousse est confortable même si je remarque une marque rouge sur le front des collègues quand ils l’enlèvent. Et au pire, Walksnail fournit des petites cales de mousse pour adapter le casque à votre morphologie.

Le réglage de l’IPD (de 57 à 70mm) et de la dioptrie (de +2 à -6) est un vrai plus. Je n’ai pas de problèmes de vue mais pouvoir prêter le casque à tout le monde en étant sûr qu’ils y verront quelque chose est quand même très sympa ! Son FOV de 46° est parfait pour avoir un écran qui couvre tout mon champ de vision sans en déborder ou rendre les coins flous. Ensuite, la sortie HDMI est un indispensable pour les pilotes professionnels qui souhaitent partager leur retour vidéo. Un emplacement pour la MicroSD (256Go Max) se trouve entre les deux yeux, Fatshark-like.

Personnellement, je trouve le casque un peu bruyant avec la ventilation. Pour les mises à jour, même procédure que pour le VTx, c’est ultra simple.

Sur le casque, un bouton permet de déclencher l’enregistrement sur le casque et sur l’émetteur en simultané. Un bouton 5D et un bouton « back » permettent de naviguer dans le menu de configuration de l’Avatar (casque et VTx), qui devrait ravir les fans d’IronMan avec son petit air d’interface J.A.R.V.I.S. Dans ce menu, vous pouvez régler votre canal d’émission, votre puissance d’émission jusqu’à 1200mW, vos réglages de luminosité, d’enregistrement, etc … Bref, du classique. Sous le casque, un bouton On/Off permet d’éteindre le casque sans devoir débrancher le câble. Ça parait tout bête, mais ce n’est pas toujours présent sur les casques FPV. Petit regret personnel, l’OSD n’est pas enregistré comme vous le voyez dans le casque mais en fichier sous-titre, mais ça c’est mon historique de vieux pilote analogique qui veut ça.

Dans la boîte :

  • Une housse rigide pour ranger le casque,
  • 4 antennes Stubby SMA en LHCP sont fournies avec le casque et Walksnail propose gratuitement une paire de patch pour répondre à la demande de la communauté et améliorer la portée,
  • Un câble d’alimentation en XT60,
  • Des petites cales pour adapter le casque à votre morphologie,
  • Un chiffon antistatique pour nettoyer votre casque.

Conclusion sur le système Avatar HD de Walksnail

Alors, c’est bien ? Franchement j’ai été surpris. L’image est belle, quoiqu’un peu terne en couleur. Comme d’habitude, je teste les machines chez moi, dans mon jardin et dans le champ en face. Je connais les endroits difficiles pour la transmission vidéo et les différentes distances selon le lieu. En 25mW dans mon terrain, pas de soucis particuliers, le système Avatar est opérationnel et peine aux mêmes endroits que la plupart des systèmes de transmission (dans un bout de forêt et derrière la maison.). En champ dégagé, j’atteins les 800m mais le retour est sous le signe de la « bouillie de pixel ».

Pour la science, j’ai essayé en 700mW (nous vous rappelons que la législation européenne vous limite à 25mW), pas de surprise, ça passe partout, les 800 mètres sont facilement atteints et sans problème au retour. La latence annoncée à 22ms n’est pas perceptible mais je constate une chute du débit de 50Mbps à 25Mbps au plus loin. Donc rien de gênant, c’est parfaitement volable en 25Mbps. L’OSD est fin, lisible mais pas encombrant. Pour finir, en vol, j’oublie complètement le bruit du ventilo du casque.

P.S : Depuis mes tests, j’ai fait la dernière mise à jour stable disponible qui ajoute un mode 4:3, un mode nuit, qui optimise la qualité de l’image, corrige quelques petit soucis, mais m’empêche également de passer en 50Mbps. J’imagine que Walksnail a préféré désactiver cette fonction pour que tout le monde puisse profiter pleinement de son système. Il sera peut-être réactivé pour une prochaine mise à jour. J’ai également activé le mode Focus mais les côtés sont immédiatement dégradés, même à quelques mètres de la machine. Du coup, je ne vois pas bien l’intérêt de ce mode qui ne me permet pas d’évaluer la perte de connexion efficacement. Je préfère voler avec une image complète et me fier à l’information de connexion affichée en bas de l’écran.

P.S2 : Walksnail nous envoie des antennes patch que nous fournissons gratuitement aux clients achetant le casque. Et si vous l’avez déjà acheté chez nous, contactez notre support à support@studioSPORT.fr pour que nous vous les envoyons.

Vous pouvez retrouver sur le site studioSPORT les différents produits de Walksnail mais aussi le casque FatShark compatible :

Inscrivez vous à notre newsletter

Email*
Recevoir les derniers articles du blog chaque mois *
Recevoir les newsletters studioSPORT (nouveautés, promos…) *

A propos de l'auteur

Teddy

Pilote FPV depuis les débuts de la discipline, passionné de robotique et de bricoles en tout genre, j'aime me lancer des défis techniques. Et pour me vider la tête, je pratique le bonsaï et la moto ! #DIY #faisletoimême

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
Benoît collas

Bonjour, Alim du masque en** 5S **Maxi plus en 6S

Michaël

Bonjour,

Le 6S que nous mentionnons dans l’article concerne l’émetteur dans le drone 🙂

Benoît collas

Bonjour
OK, erreur de ma part :5S pour les Lunettes Mais 6S pour l’émetteur. Désolé

3
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex