Sélectionner une page

DJI Mavic 3T vs DJI Matrice 300 RTK & Zenmuse H20N

DJI Mavic 3T vs DJI Matrice 300 RTK & Zenmuse H20N

Inspecteurs techniques, pompiers, forces de l’ordre et autres professionnels, nous vous proposons ici de découvrir les principales différences entre le DJI Mavic 3T et le DJI Matrice 300 RTK muni d’une nacelle-caméra Zenmuse H20N. Ces deux systèmes drones aux finalités communes, sont pourtant différents sur bien des aspects. À travers ce comparatif DJI Mavic 3T vs H20N nous vous proposons d’y voir plus clair, afin que vous fassiez le choix qui vous convient le plus. Plus précisément, il s’agit d’une comparaison DJI Mavic 3T VS Matrice 300 RTK + H20N, car le drone porteur présente des caractéristiques à absolument prendre en compte en amont de sa décision d’achat.

DJI Mavic 3T vs M300 RTK & H20N : intérêt de l’opposition technique

Le drone DJI Mavic 3T a fait son arrivée sur le marché des drones professionnels récemment (fin 2022), tandis que la DJI H20N est sortie un peu plus tôt, au début du printemps 2022. Les deux appareils présentés visent des cibles assez proches, bien qu’ils n’appartiennent pas au même niveau de gamme. L’objet de cet article est donc de permettre aux professionnels de visualiser avec précision les possibilités des deux systèmes, afin d’opter pour la bonne solution.

Nous allons procéder à une comparaison des deux systèmes drones, sur des points clés recherchés par les professionnels. Également, les appareils présentent des singularités que nous mettrons en avant, toujours avec une perspective comparative entre les deux solutions drones. Cela nous permettra d’aboutir à une conclusion justifiée.

La présentation de l’article et sa finalité étant exposée, nous pouvons désormais commencer l’analyse.

Quelles sont les différences entre le DJI M3T et le combo DJI M300 RTK + H20N ?

DJI H20N

Afin de vous faire gagner du temps, nous vous proposons un petit sommaire. Vous y découvrirez la structure de notre article, et pourrez rapidement découvrir les principales différences entre le DJI Mavic 3 Thermal et le DJI Matrice 300 RTK accompagné de la nacelle caméra DJI Zenmuse H20N !

Voici comment nous procédons :

  1. Comme le DJI Matrice 300 RTK seul est avant tout un drone porteur, nous allons commencer par comparer les caractéristiques et points clés de ce dernier (en impliquant légèrement la H20N) par rapport au DJI M3T, sans prendre en compte les performances d’acquisition des caméras.
  2. Ensuite, nous nous concentrerons sur le système caméra du DJI Matrice 300 RTK accompagné de la Zenmuse H20N, et sur celui du Mavic 3T.

Performances & Caractéristiques clés – DJI Matrice 300 RTK vs Mavic 3 Thermal

Gabarit

Le DJI Mavic 3T est un appareil très compact en comparaison au DJI Matrice 300 RTK : il s’agit d’un drone qui présente un aspect repliable complet. Pour donner quelques chiffres : si l’on compare la distance diagonale des deux drones on se rend compte qu’elle est plus de 2 fois supérieure sur le DJI M300 par rapport au DJI Mavic 3T, avec 895 mm pour le Matrice 300 RTK et 380,1 mm pour le DJI M3T.

Cela a pour première conséquence une différence en matière de déploiement de la solution. Le transport du DJI M3T peut se faire à la main ou dans une petite valise. Pour mettre en route la radiocommande DJI RC Pro Enterprise et le drone DJI Mavic 3 Thermal, seules quelques secondes sont nécessitées.

De son côté, le DJI Matrice 300 RTK est un imposant drone porteur. Il est forcément moins simple à transporter et son déploiement plus long. Il présente cependant, l’avantage de pouvoir transporter jusqu’à 3 nacelles-caméras et reste à ce jour, le drone civil le plus polyvalent.

La différence de masse (poids) entre les deux drones induit des changements en matière réglementaire. Notamment vis-à-vis des scénarios spécialisés pour drones professionnels (S1, S2 et S3), mais aussi sur le point de l’homologation. Nous expliquerons plus bas dans l’article, quelles sont les différences entre les deux systèmes drones d’un point de vue réglementaire.

La réglementation drone, appliquée aux M300 & M3T

DJI Mavic 3T

À l’heure actuelle (octobre 2022), ce sont encore les scénarios spécialisés S1, S2 et S3 qui sont à prendre en compte dans le cadre de missions drone à caractère professionnel. La législation drone relative à ces scénarios impacte les conditions d’utilisation des drones à travers une caractéristique clé des drones : sa masse au décollage.

Le système drone DJI M300 RTK, constitué d’un support inférieur pour nacelle, ainsi que deux batteries va peser 6,3 kg. En l’équipant d’une nacelle caméra telle que la DJI Zenmuse H20N, on en arrive à un système pesant environ 7,1 kg au décollage. De son côté, le DJI Mavic 3T seulement pèse 920 grammes, il peut éventuellement atteindre 1,05 kg avec un accessoire, mais il n’ira pas plus loin.

Les différences entre les deux drones vis-à-vis de la réglementation et de l’homologation

Scénario S1

Pour le scénario S1, les drones DJI Mavic 3T et le système DJI Matrice 300 + H20N, n’ont pas besoin de subir de modifications spéciales. En effet, ce scénario spécialisé drone S1, correspondant à une situation hors-agglomération, propose les limitations suivantes :

  • Hauteur de vol maximale = 120 mètres
  • Vol à vue
  • Distance maximale de vol (horizontale) = 200 mètres

Pour pouvoir réaliser un tel vol, la seule condition liée au drone est qu’il pèse moins de 25 kg.

Scénario S2

Le cas du scénario S2 est celui d’un vol hors-agglomération plus permissif. Forcément, la constitution du drone répondra à des exigences plus élevées pour pouvoir prétendre à ce type de missions. Voici l’encadrement des missions S2 :

  • Hauteur de vol maximale = 50 ou 120 mètres
  • Vol hors vue
  • Distance maximale de vol (horizontale) = 1000 mètres (1 km)

Pour réaliser un vol en S2, la première condition liée au drone est qu’il pèse moins de 25 kg, comme en S1. Cependant, une nouvelle contrainte fait son apparition, et une seconde condition liée au drone apparaît.

La nouvelle restriction potentielle est relative à la hauteur du vol. Vous observerez que la hauteur de vol maximale peut varier entre 50 et 120 mètres. Effectivement, si le drone pèse moins de 2 kg, il est autorisé à effectuer un vol jusqu’à 120 mètres de hauteur. Cependant, au-delà de cette masse, son altitude de vol maximale devra être limitée à 50 mètres. Le DJI M300 RTK est dans ce cas, et donc si vous volez en S2, il ne faut pas dépasser les 50 mètres d’altitude si vous voulez respecter les règles établies. Le DJI Mavic 3T lui, aura l’autorisation de voler en jusqu’à 120 mètres de hauteur en S2.

La nouvelle condition impose des sécurités supplémentaires. Dans le scénario S2, le drone doit faire l’objet de plus de précautions. Dans tous les cas, il va devoir être équipé d’un système de coupure moteur. C’est pourquoi l’homologation proposée par ABOT intègre un système de coupure moteur sur le DJI Mavic 3T, mais aussi sur le DJI Matrice 300 RTK homologué.

DJI M300 RTK (utilisation scénario professionnel)

Scénario S3

Le cas du scénario S3 est celui du vol en agglomération. Un niveau d’exigence encore plus élevé est présent ici, puisque l’on parle de lieux peuplés. Dans ce cas, le vol sera encadré par les limitations suivantes :

  • Hauteur maximale de vol = 120 mètres
  • Vol à vue
  • Distance maximale de vol (horizontale) = 100 mètres

La première condition liée au drone est encore une fois sa masse. Pour le vol en S3, il faut qu’au décollage, l’appareil pèse moins de 8 kg. Le DJI Matrice 300 RTK dans des conditions normales d’utilisation (double-batterie insérée, support de nacelle équipé et nacelle-caméra intégrée) répond à ces exigences. Il sera même possible d’intégrer une seconde nacelle-caméra sans trop d’efforts.

Dans le cadre du scénario S3, les restrictions sont également proportionnelles à la masse du drone :

  • Si le drone pèse moins de 2 kg, alors il peut voler sans être équipé d’un parachute. En revanche, il va lui falloir une coupure-moteur (dont l’alimentation peut être fournie par le drone lui-même). Le DJI Mavic 3T se trouve dans ce cas, c’est pourquoi dans le cadre d’un vol en S3, il aura besoin de moins d’équipements supplémentaires d’homologation que le Matrice 300 RTK, dont nous allons voir le cas ci-dessous.
  • Si le drone pèse plus de 2 kg, alors il est nécessaire d’équiper le drone à la fois d’un système coupe circuit, mais aussi d’un système de parachute.
  • Enfin, à partir de 4 kg et plus, le drone doit voit son système coupe-circuit et son système de parachute, être alimentés et déclenchables de façon externe au drone. C’est une sécurité supplémentaire qui vise à pouvoir sécuriser la situation, même dans le cas où plus aucun des systèmes du drone (appareil et radiocommande) ne fonctionneraient normalement. C’est le cas du DJI Matrice 300 RTK.

Afin de permettre l’installation de plusieurs nacelles-caméras, tout en répondant aux exigences réglementaires, ABOT propose un système de coupure-moteur indépendant pour le DJI M300 RTK. Il est interne et ultraléger (moins d’une dizaine de grammes) ce qui n’impacte pratiquement pas la charge utile. Également pour ce qui est du système de parachute, un double-parachute a récemment été développé. Il a pour particularité d’être démontable (donc le système se range plus simplement) contrairement au système unique, et se situe sur les côtés, ne risquant pas de déranger l’éventuelle nacelle-caméra qui serait montée sur la face haute du drone. C’est le meilleur compromis pour voler en scénario S3 avec le Matrice 300 RTK.

Comportement en vol

Vitesse de vol & Puissance

Le DJI M300 à beau être un mastodonte, il dispose de moteurs surpuissants. Si vous exploitez les vitesses maximales des deux drones, alors le DJI Matrice 300 RTK ira globalement plus vite que le DJI Mavic 3T. De plus, le drone est capable d’emporter avec lui, un charge supérieure à celle du M3T (même relativement à son poids). Le DJI Matrice 300 RTK est capable d’emporter 2,7 kg et d’atteindre un poids total au décollage de 9 kg, tandis que le Mavic 3T va se limiter à 170 grammes d’emport (son poids maximal au décollage étant de 1050 grammes, via les accessoires qu’il peut intégrer.

DJI Mavic 3T vue du dessus

Autonomie

L’autonomie de base du DJI Matrice 300 est assez nettement supérieure à l’autonomie du DJI Mavic 3T. En effet, ce drone dispose des meilleures batteries. Cela lui permet à vide de pouvoir voler pendant pratiquement une heure (55 minutes précisément). Bien sûr dans les faits, le DJI Matrice 300 RTK est rarement utilisé à vide. Il emporte souvent au moins une nacelle-caméra, et éventuellement des accessoires.

Dans le cas où le DJI M300 RTK intègre la Zenmuse H20N, son autonomie théorique devient très légèrement inférieure à celle du DJI Mavic 3T, passant de 55 minutes à environ 42 minutes. Le drone DJI Mavic 3T de son côté, présente une autonomie théorique de 45 minutes.

Connectivité & Détection de l’obstacle

Les deux drones ont tout de même de nombreuses années d’écart. Entre la sortie du DJI Matrice 300 RTK et celle du DJI Mavic 3T, DJI a su améliorer ses softwares, algorithmes et logiciels. En l’occurrence, commençons par parler du système de transmission vidéo. Le DJI Mavic 3T bénéficie de la dernière version à ce jour du protocole de transmission OcuSync. Il s’agit de O3 Enterprise. Ce nouveau protocole est conçu pour mieux résister aux interférences et perturbations que les versions précédentes. De son côté, le DJI Matrice 300 RTK reste quand même un appareil avec une connexion à sa radiocommande extrêmement solide et intelligente, en raison de sa communication triple. C’est possible grâce à OcuSync Enterprise, une version propre et unique au DJI Matrice 300 RTK qui lui permet d’être connectée jusqu’à 3 radiocommandes simultanément.

Profitons en pour parler des radiocommandes des deux drones qui elles aussi supportent les protocoles présentés ci-dessus. Le DJI Mavic 3T s’équipe de la radiocommande DJI RC Pro Enterprise, tandis que le M300 dispose de la Smart Controller Enterprise.

Matrice 300 RTK & DJI H20N

Concernant la détection de l’obstacle, les deux drones sont équivalents bien que le DJI Mavic 3T dispose d’APAS 5.0, la dernière version de l’algorithme d’assistance au pilotage. L’évitement de l’obstacle devrait ainsi en principe être mieux géré par le Mavic 3T que le M300 RTK. En revanche au niveau des détecteurs en eux-mêmes, ils sont différents. En effet, sur le M300, les obstacles sont détectés de plus loin, mais l’angle de vue est réduit.

Globalement la puissance de l’émetteur de la DJI RC Pro Enterprise est supérieure à celle de la DJI Smart Controller Enterprise. Cependant, la Smart Controller Entreprise dispose d’une autonomie d’utilisation supérieure de 1h30 (+50%). Également elle démontre une résistance aux températures froides supérieure, pouvant fonctionner à -20°C contre seulement -10°C pour la DJI RC Pro Enterprise.

Résistance

Sur ce point, le DJI Matrice 300 RTK l’emporte haut la main. En effet, c’est réellement le 4×4 des drones. Il est prévu pour intervenir sur tous les terrains, même dans les situations climatiques les plus difficiles.

Pour commencer, la résistance au vent du DJI Matrice 300 RTK est au niveau 6 sur l’échelle de Beaufort, c’est-à-dire qu’il peut résister à des vents de 15 m/s, tandis que le DJI Mavic 3T se limitera à 12 m/s (ce qui reste une performance hautement impressionnante vu son gabarit réduit). L’indice de protection du drone DJI Matrice 300 RTK est IP45. Cela signifie qu’il résiste à de légères projections d’eau et de poussière, ce qui lui permet d’intervenir potentiellement même sous une légère pluie ou dans des zones poussiéreuses sans danger. Cette résistance a été éprouvée à de nombreuses reprises par des professionnels du secourisme en montagne, qui ont pu utiliser le drone même en haute montagne.

Pour rebondir sur ce dernier point, le drone DJI Matrice 300 RTK peut voler même lorsqu’il fait -20°C. En effet, sa plage de température de fonctionnement va de -20 à 50°C, tandis que celle du DJI M3T est plus restreinte, et ira de -10 à 40°C. Également l’altitude potentielle maximale de vol du DJI M300 est supérieure à celle du M3T lorsqu’il s’équipe de ses hélices hautes altitude. Il peut alors atteindre jusqu’à 7000 mètres au-dessus du niveau de la mer, contre 6000 mètres pour le DJI Mavic 3 Thermal.

DJI Matrice 300 RTK (en hiver)

Notez toutefois que cette résistance et cette robustesse impliquent un volume physique important comme évoqué plus tôt. Si le DJI Matrice 300 RTK est capable d’être déployé dans de nombreux cas environnementaux, faut-il encore qu’en termes de place cela passe. Le DJI Mavic 3T voit son aspect compact être un avantage par rapport au DJI M300 par exemple dans les zones exiguës ou dans le cadre du vol en intérieur.

Accessoirisation

Forcément sur ce point, le DJI Matrice 300 RTK l’emporte encore une fois face au DJI Mavic 3T. Cependant, ici vous allez découvrir des aspects auxquels l’on ne pense pas forcément, et qui pourtant sont ô combien importants…

Le DJI Matrice 300 RTK comme son nom l’indique dispose directement en son sein d’émetteurs et récepteurs (ou modules) RTK. Grâce à cela, il ne reste plus qu’à le connecter à un service de type Orphéon (NTRIP / NRTK) afin d’obtenir des données de correction de positionnement, pour atteindre la précision centimétrique. Le DJI Mavic 3T est également capable d’atteindre cette précision de positionnement et de géoréférencement de ses données acquises (données de vol & médias), cependant, il faudra se munir d’un module RTK disponible séparément, ou à travers des packs spéciaux. Le DJI Mavic 3T ne disposant que d’un emplacement pour se munir d’accessoires, il faudra trancher entre l’utilisation d’un module RTK ou un haut-parleur (ou autre accessoire tiers).

Pour le DJI M300 RTK plusieurs emplacements restent disponibles pour l’agrémenter de plus d’outils. Tout d’abord, nous rappelons que le DJI Matrice 300 RTK peut supporter 3 nacelles-caméras au maximum, il peut donc se doter d’autres caméras en plus. Également, sur sa face supérieure, il y a aussi des emplacements destinés à la fixation d’accessoires tels que des phares, lampes, un radar supplémentaire, des haut-parleurs, et autres outils.

DJI Matrice 300 RTK (Drone porteur)

Parce que nous n’évoquerons pas dans le détail cette aspect nous en parlons dès maintenant : les deux drones DJI M300, comme M3T, sont tous les deux capables d’être agrémentés de fonctionnalités tierces personnalisées ou d’accessoires spéciaux, à travers les SDK, PSDK et MSDK. Les développeurs vont pouvoir recevoir des briques de code, qui leur permettront de modifier ou ajouter des fonctions aux applications de vol des drones, rendre compatible un outil tiers avec le drone ou développer les possibilités du hardware et du software déjà présent dans le système drone.

Pour en savoir plus sur ces possibilités, et en cas de demande spécifiques, nous ne pouvons que vous recommander de prendre contact avec le bureau d’études d’ABOT à l’adresse suivante : contact@abot.fr

Stockage

Le DJI M3T est capable d’accepter une carte MicroSD jusqu’à 512 Go. Il est aussi possible d’enregistrer des données directement sur la radiocommande du drone. Il sera possible à travers la DJI RC Pro Enterprise du DJI Mavic 3T d’insérer une carte microSD de 512 Go également, en plus de profiter d’un espace de stockage interne de base de 64 Go.

Pour ce qui est du DJI Matrice 300 RTK + Zenmuse H20N, plus de périphériques de stockage sont disponibles :

  • Il est possible de mettre un carte microSD de 128Go maximum dans la nacelle-caméra DJI H20N.
  • Également, vous pouvez insérer une carte microSD de 512 Go dans le DJI Matrice 300 RTK.
  • Enfin, vous avez aussi la possibilité de stocker des données dans la radiocommande DJI Smart Controller Enterprise (acceptant une carte microSD à la capacité de stockage de 512 Go au mieux).

Caméras : DJI Mavic 3T ou Zenmuse H20N ?

Passons désormais au cœur du sujet : l’acquisition d’information via les caméras des drones DJI Mavic 3T et celles du système DJI Matrice 300 RTK + Zenmuse H20N.

Avant d’entrer dans le détail, nous allons commencer par parler des éléments uniques à chacun des drones, puis nous nous pencherons sur les éléments comparables. Effectivement, ces deux systèmes ne sont pas équivalents en matière de nombre de capteurs ou même de type de capteurs.

DJI M3T capteurs photographiques

Le DJI M3T dispose des caméras suivantes :

  • Grand angle
  • Zoom
  • Thermique

Le système drone DJI Matrice 300 RTK + H20N dispose des caméras suivantes :

  • Caméra FPV du DJI M300 RTK
  • Télémètre laser
  • Zoom infrarouge (double capteur)
  • Grand-angle (nocturne)
  • Zoom RVB (nocturne)

Caméra FPV du DJI Matrice 300 RTK

Le DJI Matrice 300 RTK dispose d’une caméra FPV qu’il inclus directement dans son corps principal. Cette caméra en très haute définition (960p) propose un large champ de vision à 145°, ce qui lui permet au drone d’observer ce qui se passe devant lui. L’image est fluide en raison d’un taux de rafraîchissement de 30 ips. Cette caméra FPV est un gros point fort du drone, puisqu’elle permet au possesseur de la radiocommande de se guider de façon claire. Même lorsqu’il utilise des nacelles-caméras ou payload spécialisés.

Télémètre laser de la DJI H20N

La DJI H20N intègre un télémètre laser contrairement au DJI Mavic 3 Thermal. Le télémètre laser est un outil qui permet d’obtenir la distance d’un objet par rapport au drone, mais aussi sa position sur une carte. Il suffit de pointer sur la radiocommande, l’élément dont on souhaite obtenir la distance et le positionnement. Cela permet au drone d’utiliser des fonctionnalités de manière plus poussée que le M3T. Par exemple, avec la fonctionnalité PinPoint, il va être possible de viser un point précis pour obtenir sa position GPS. Sur le DJI M3T, la fonctionnalité PinPoint est incomplète en comparaison à la version sur le DJI M300 RTK. Le positionnement obtenu est celui du drone, ce qui signifie, que pour mettre un point sur la carte, il faut positionner son drone au-dessus du point souhaité.

Caméra grand angle : qu’est-ce qui distingue les deux capteurs ?

DJI Mavic 3T : Comparaison RGB / Thermique
  • La caméra grand angle du DJI Mavic 3T propose un capteur de 1/2 pouce et 12 MP. Elle a un angle de vue de 84°, ce qui lui permet d’observer des scènes de façon générale.
  • Du coté de la H20N, la caméra possède 2MP et est complètement optimisée pour la vue nocturne du fait de son capteur StarLight.

Les deux caméras n’ont tout simplement pas la même vocation. En effet, la caméra grand angle de la DJI H20N permet d’observer avec une clarté supérieure aux systèmes communs, les objets dans la nuit. De son côté, la caméra grand angle du drone DJI Mavic 3T est une caméra de soutien, qui vise à voir une vue générale d’une situation, pour éventuellement repérer les zones à inspecter thermiquement par la suite.

Caméras zoom : quelles différences ?

La DJI H20N est équipé d’une caméra zoom qui, tout comme la caméra grand angle, à la particularité d’être optimisée pour la vision nocturne. Elle est dotée d’un capteur StarLight de 4 MP qui permet d’obtenir des images détaillées même en cas de très faible luminosité. Si l’on la compare avec la caméra zoom du DJI Mavic 3T alors, on se rend compte que le zoom proposé par la DJI H20N est vraiment très supérieur. En effet, il va être possible de zoomer jusqu’à x23 en optique et à partir de cette valeur on peut atteindre jusqu’à x 128 en zoom digital. Pour rappel, ces valeurs de zoom permettent d’obtenir des images d’une qualité supérieure, même de nuit !

Du côté du DJI M3T, le zoom complètement digital. La caméra zoom intervient à partir de x7 et peut atteindre jusqu’à x56 au total (c’est un zoom numérique x8, appliqué à une caméra avec un focale plus longue). Au niveau de la focale, la télécaméra du DJI Mavic 3T présente un format équivalent de 162 mm, tandis que du côté de la H20N, cette caméra dispose d’un zoom optique. Par conséquent, sa distance focale peut varier entre 32,7 et 574,5 mm.

De plus, le capteur de la caméra zoom de la DJI H20T est légèrement plus grand : quand celui du DJI M3T mesure 1/2 pouce, celui de la Zenmuse H20N mesure 1/1.8 pouces.

Caméra thermiques : qui s’en sort le mieux ?

Fonctionnalité points chauds : DJI M3T
  • Avec le DJI M3T, l’aspect thermique est possible à travers un caméra que l’on peut qualifier de grand-angle (84°)
  • Sur la Zenmuse H20N, on retrouve deux caméras thermiques :
    • La première est une caméra thermique grand angle
    • La seconde est une télécaméra thermique (c’est-à-dire une caméra dotée d’un téléobjectif, donc un zoom supérieur)

Explications du fonctionnement des capteurs thermiques radiométriques de la DJI H20N :

C’est à l’aide de non pas d’un, mais de deux capteurs qu’il est possible d’obtenir les températures des objets ciblés.

La première caméra thermique de la H20N zoome de base en x2, par rapport à la caméra grand-angle. Et elle est capable de zoomer en numérique jusqu’à x8. La seconde caméra thermique, commence à entrer en action à partir de x8 et peut zoomer jusqu’à x32 (à l’aide d’un zoom numérique x4).

Les performances en matière de vue thermique de la DJI H20N sont supérieures à celles du Mavic 3T, notamment car l’on peut atteindre un niveau de zoom x32 avec cette caméra, alors que du côté de la caméra du DJI Mavic 3T, c’est un zoom numérique x28 qui est proposé. Il s’agit en réalité d’un zoom x7 (par rapport à la caméra grand-angle) qui zoome en x4 en numérique.

Le zoom de la caméra thermique du DJI M3T va moins loin que celui de la H20N en raison d’un distance focale différente.

Conclusion : DJI Mavic 3T ou Matrice 300 RTK & H20N ?

Concrètement, on se rend compte que l’inspection proposée par la DJI Zenmuse H20N est plus complète que celle du DJI Mavic 3T, notamment car elle est également portée sur la vision nocturne. Avec la H20N, le DJI Matrice 300 RTK devient un drone capable d’opérer de manière efficace même de nuit, ce qui en fait le système pour la sécurité et l’inspection le plus efficace. En revanche, pour ce qui est de l’aspect vue directe (RVB / RGB), le DJI Mavic 3T sera une solution plus intéressante.

En effet, si vous voulez bénéficier de la dualité vision visible / thermique de jour, le DJI M3T suffit amplement, d’autant plus que la qualité de son capteur visuel est plus que correcte en comparaison aux caméras StarLight de la H20N.

Le drone DJI M3T est une solution bien plus abordable que le DJI Matrice 300 RTK accompagné de la DJI H20N, et qui vous permettra déjà de réaliser de grandes choses que cela soit pendant ou après la mission. En effet, avec ses fonctionnalités intelligentes plus récentes et les logiciels mis à jour dont dispose le M3T, l’appareil bien que l’on ne puisse pas vraiment dire qu’il rivalise avec le système opposé, vous permettra d’obtenir de très bons résultats.

DJI M3T : Drone pour les pompiers

La DJI H20N est réellement orientée « vision de l’invisible ». Avec elle, la vision nocturne (via l’infrarouge), la vision des températures (avec les capteurs thermiques) et l’acquisition de données de positionnement, sont privilégiées. Elle est donc la meilleure solution pour une inspection thermiques dans des conditions difficiles.

Également, elle excelle dans la recherche d’informations précises haute visibilité. Il va être possible de visualiser correctement des environnements et scènes mêmes dans un contexte nocturne, et la combinaison de toutes ces informations à l’outil de positionnement permet de rapidement prendre des décisions pertinentes.

Le grand avantage du drone DJI M3T, réside dans sa simplicité d’utilisation que ça soit de manière factuelle via son déploiement par exemple, ou les fonctionnalités qu’il intègre, mais aussi d’un point de vue réglementaire. Evidemment en termes de prix, il est aussi largement plus abordable qu’une solution Matrice 300 RTK + H20N, qui conviendra plus à des services nécessitant les meilleures solutions d’inspections, mais aussi d’intervenir même de nuit.


Lire d’autres articles en lien avec ce contenu :

Inscrivez vous à notre newsletter

Email*
Recevoir les derniers articles du blog chaque mois *
Recevoir les newsletters studioSPORT (nouveautés, promos…) *

A propos de l'auteur

Michaël

Individu aux multiples facettes, le sport, la technologie et l'audiovisuel, font partie des centres d'intérêts qui m'ont conduit chez studioSPORT. J'adore tester en profondeur tous les produits que nous proposons, car je sais que pour vous aussi "chaque détail compte".

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex