DJI Osmo Mobile 3 : notre test complet

Nous avons rédigé une présentation du DJI Osmo Mobile 3 sur le blog il y a quelques semaines dans un article. DJI a annoncé la sortie de la nouvelle version de son stabilisateur pour smartphones : le DJI Osmo Mobile 3.

Nous avions hâte de l’avoir entre les mains d’abord pour vous proposer un test complet. Nous voulions surtout voir si l’innovation était au rendez-vous pour cette troisième édition.

Mode selfie du DJI Osmo Mobile 3

Retour sur la gamme Osmo Mobile

Avant de débuter ce test, je vous propose de vous plonger quelques années en arrière pour revoir l’évolution de cette gamme sur le marché.

Retour sur la gamme DJI Osmo Mobile

L’Osmo Mobile premier du nom, a été lancé par DJI en Septembre 2016. L’objectif était de proposer l’expertise DJI en matière de stabilisation (déjà vu sur les gammes Ronin et Osmo et sur les nacelles des drones) pour la mettre au service des utilisateurs de smartphones. Ce fut un franc succès et l’Osmo Mobile a permis de démocratiser l’utilisation de ce type de produit au plus grand nombre.

L’Osmo Mobile 2, amélioration de la première version, est arrivé tout début 2018 avec une annonce en grandes pompes au CES. Celui-ci promettait plus de compacité pour une autonomie améliorée. Et nous vous avions proposé un test complet de l’Osmo Mobile 2 qui permettait d’affirmer que cette nouvelle version était tout autant réussie.

DJI remet le couvert cette année avec cette version toujours aussi performante dans un format réduit pour un encombrement minime. L’Osmo Mobile 3 apporte son lot de nouveautés bien pensées qui rendent l’expérience utilisateur très agréable.

Quelles sont les nouveautés du DJI Osmo Mobile 3 ?

DJI annonce l’Osmo Mobile 3 comme une version améliorée de son stabilisateur smartphone. Résolument tourné vers la création de contenu sur les réseaux sociaux tels que Youtube, Instagram ou encore TikTok, il permet notamment la rotation rapide entre le mode portrait et le mode paysage.

Des moteurs toujours plus puissants et silencieux couplés à une facilité d’utilisation déconcertante en font un produit très qualitatif. On retrouve certaines fonctionnalités chères à DJI comme les différents timelapses (hyperlapse, motionlapse etc…), un mode sport, le Dollyzoom des Mavic 2, les panoramiques mais également la fonction ActiveTrack ici dans sa version 3.0 boostée !

Côté nouveautés, on découvre le contrôle gestuel qui permet l’automatisation de certains procédés à distance, un mode « glamour » qui adoucit le grain de peau de vos sujets et le fameux mode Story de l’application DJI Mimo qui a déjà fait ses preuves avec l’Osmo Pocket … tout ça dans une application 100% en Français.

L’atout principal du DJI Osmo Mobile 3 est surtout sa compacité. Là où les anciennes versions prenaient énormément de place dans un sac à dos, l’Osmo Mobile 3 rentre dans la poche de votre veste.

Test du DJI Osmo Mobile 3

Présentation du DJI Osmo Mobile 3

Son design

On retrouve le design connu des deux premières versions avec deux parties : la poignée ainsi que la nacelle. La grande nouveauté c’est le fait que la nacelle soit repliable. Cela réduit considérablement l’encombrement du produit puisqu’une fois replié, l’Osmo Mobile ne mesure que 15 cm de haut (157 x 130 x 46 mm pour être précise). Il peut aisément se glisser dans un sac à dos. Une petite pochette livrée avec, permet de le garder au sec et de le protéger lorsque vous ne l’utilisez pas.

Le mécanisme pour plier et déplier le stabilisateur est très simple, il ne faut qu’une fraction de seconde pour le mettre en place. Il suffit de saisir la nacelle et de l’emmener vers le haut jusqu’à entendre un « clic » (et l’inverse pour le rangement).

On retrouve le même revêtement grisé en plastique moulé dont nous avions parlé dans notre test de l’Osmo Mobile 2 mais avec une finition plus soignée. Toutefois la base de la poignée a changé, nous en parlerons plus tard. On retrouve deux boutons (un pour l’enregistrement et un pour le choix de modes), une molette pour le zoom, un joystick pour l’orientation et une gâchette à l’arrière. 

Deux ports de connexion sont présent sur le côté droit et permettent la recharge de l’Osmo Mobile 3 (USB Type-C) ou celle du smartphone (port USB-A femelle).

Côté nacelle, on retrouve la pince pour smartphone réglable.

Son contenu

Il est important de savoir que l’Osmo Mobile 3 est vendu selon deux versions :

  • un pack classique qui contient le stabilisateur, un câble de recharge et une pochette souple de rangement
  • un pack Combo qui contient en plus un trépied et une sacoche de rangement solide

Nous avons reçu le pack classique. Voici ce qu’il contient :

Ses caractéristiques

Nous en parlions juste avant, une fois plié l’Osmo Mobile 3 affiche une compacité record. Une fois la nacelle déployée, il dispose des dimensions suivantes : 285 x 125 x 103 mm. Il est plus léger que son grand frère avec un poids de 405 grammes (sans smartphone).

Cela reste léger toutefois, une fois le smartphone installé sur le DJI Osmo Mobile, on commence à atteindre un poids compliqué à assumer à bout de bras. Cela dépend, bien entendu, du smartphone à disposition mais le poids aurait pu être réduit encore un petit peu.

La batterie interne au stabilisateur de 2450 mAh lui confère une autonomie record de 15h pour un temps de recharge complet de 2,5h. Cela dépendra bien évidemment de la charge sur la nacelle et de l’utilisation que vous en ferez mais il sera toujours possible de le recharger en même temps que vous l’utilisez grâce à la présence de son port de recharge. Lors d’un long timelapse, connectez simplement une powerbank sur le port USB Type-C et laissez l’Osmo Mobile 3 et votre smartphone réaliser leur prises de vue.

Visuel DJI Osmo Mobile 3

Léger changement également au niveau de la base de la poignée. On y retrouve toujours un pas de vis 1/4″ pour poser le stabilisateur sur un trépied mais la base n’est plus tout à fait plane. Cela permet d’améliorer la préhension et donc l’ergonomie utilisateur car celle-ci permet une inclinaison à 15° optimale pour la prise de vue avec le smartphone.

Côté compatibilité avec les smartphones, DJI annonce que tous les appareils disposant d’une largeur comprise entre 62 et 82 mm avec une épaisseur inférieure à 9,5 mm pourront être installés sur l’Osmo Mobile 3. Enfin, il faut aussi tenir compte du poids du smartphone, il devra être compris entre 170 à 230 grammes.

Nos tests avec différents smartphones ont tous été concluants. DJI a pris le soin de mettre à disposition des patins anti-dérapants qui sont à fixer à l’intérieur de la pince. Ils permettent de sécuriser n’importe quel smartphone.

Quid de l’équilibrage ?

Certains utilisateurs vous le diront, équilibrer un smartphone sur un stabilisateur peut relever de la galère. Ici l’étape de l’équilibrage a été considérablement facilitée par rapport à sa version précédente.

Plus besoin d’ajuster l’axe et de vérifier l’horizontalité du smartphone sur le stabilisateur. Installez simplement votre smartphone à la verticale dans les pinces en prenant le soin de l’installer sur le milieu du support (vérifier de façon horizontale puis verticale).

Test en cours du DJI Osmo Mobile 3

Nous avons fait le test avec quatre smartphones aux gabarits différents : LG G6, iPhone 6S, P30 Pro et Redmi Note 5. Le smartphone est correctement équilibré sans peine et en quelques secondes. Les moteurs compensent automatiquement à l’initialisation des moteurs pour trouver la force nécessaire pour le maintien optimal de l’appareil.

Fonctionnement de l’Osmo Mobile 3

La mise en place et l’activation

L’activation est une étape clé, rapide et simple, qui incombe à tous les produits DJI. Elle ne se fait qu’à la première mise en route du DJI Osmo Mobile 3 et permet de faire démarrer votre période de garantie de deux ans.

Dépliez la nacelle vers le haut jusqu’à entendre un « clic ». Faites pivoter la nacelle vers la droite. Débloquez la pince (vous entendrez de nouveau un « clic ») jusqu’à ce que le logo DJI soit visible à l’endroit devant vous. Placez votre smartphone entre les pinces de la nacelle comme expliqué plus haut. Pressez le bouton « M » quelques secondes jusqu’à ce que les moteurs stabilisent votre smartphone.

Activez le bluetooth de votre smartphone et lancez l’application DJI Mimo. L’application va vous demander la permission de jumeler l’Osmo Mobile 3. Suivez les étapes décrites à l’écran puis confirmez l’activation à la toute fin.

Note : Les mises à jour seront proposées automatiquement depuis l’écran d’accueil de DJI Mimo. Nous vous recommandons de les faire régulièrement, elles apportent bien souvent leur lot de nouveautés et de correctifs.

Fonctionnement des contrôles de la poignée

La poignée et ses différents boutons permettent de contrôler non seulement le stabilisateur mais aussi votre smartphone. Découvrez comment les apprivoiser :

Le bouton « M » :

  • Appui long pour mise sous tension ou hors tension. Les témoins lumineux vous indiqueront le reste de batterie et l’état de l’Osmo Mobile 3
  • Un appui court : switcher du mode photo au mode vidéo et inversement
  • Deux appuis courts : switcher du mode portrait au mode paysage et inversement
  • Trois appuis courts : passer en mode repos

Le joystick : Le joystick permet d’orienter la nacelle et ainsi votre smartphone dans la direction souhaitée. Il est possible de verrouiller les axes (dans les paramètres de l’application DJI Mimo) pour ne faire que des translations de gauche à droite et de bas en haut.

Prise en main du DJI Osmo Mobile 3

Le bouton record : Il permet de déclencher et/ou d’arrêter l’enregistrement d’une vidéo ou d’une photo.

La molette : Elle se situe sur le côté gauche et permet de zoomer ou de dé zoomer dans l’image.

La gâchette : Elle permet plusieurs actions et fait se passer totalement du smartphone :

  • Un appui maintenu : permet de verrouiller l’orientation et ainsi rester focus sur le sujet désiré
  • Un appui court : permet d’activer ou de désactiver l’Active Track 3.0. L’algorithme verrouillera alors le sujet se trouvant au centre du cadre (reconnaissance des visages)
  • Deux appuis courts : recentre la nacelle
  • Trois appuis courts : permet de basculer entre la caméra principale et la caméra frontale du smartphone (idéal pour le selfie !)
  • Un appui court puis maintenir enfoncé : permet de passer en mode sport (se désactive si on relâche)

Les fonctions de l’Osmo Mobile 3

Passons en revue les différents modes de prises de vue ingénieux du stabilisateur smartphone. On en dénombre plus d’une dizaine. Ils vous permettent de varier vos prises de vues.

Le mode Story

Complètement intégré à l’application DJI Mimo, le mode Story permet de réaliser facilement de courtes vidéos dynamiques. Gauthier en avait déjà parlé en le testant avec l’Osmo Pocket dans cet article.

Il synchronise les mouvements de la nacelle, les filtres ainsi que la musique pour vous, vous n’avez plus qu’à vous souciez de cadrer vos sujets. L’outil d’édition intégré permet de modifier et de partager directement vos créations sur les réseaux sociaux.

Application DJI Mimo

Le mode Timelapse

Très apprécié des créateurs de contenu, les timelapses (et ses dérivés) permettent de sublimer l’effet du temps sur un sujet ou un paysage. Pour le déclencher, rien de plus simple, il suffit de swiper jusqu’au mode Timelapse, régler l’intervalles des prises de vues et la durée souhaitée de la vidéo. DJI Mimo vous permet également de définir la course de la nacelle durant la prise de vue. Lancez simplement l’enregistrement et laisser l’Osmo Mobile 3 tout prendre en charge.

Il est important de préciser qu’un trépied est nécessaire pour réaliser cette action.

ActiveTrack 3.0 et contrôle gestuel

ActiveTrack 3.0 c’est la fonction de reconnaissance et de suivi de sujets développée par DJI. Elle permet le verrouillage d’un élément choisi dans une scène pour que le focus soit concentré sur lui à tout moment quelque soit le mouvement de la caméra.

La version 3.0 est très évoluée et permet un suivi des visage assez bluffant. Bien entendu, il nécessite que le sujet soit de face par rapport à la caméra pour que cela fonctionne. Cela incombe à ce que la scène soit bien éclairée pour que l’algorithme détecte correctement le visage.

Le contrôle gestuel est également très performant. Il suffit de placer la paume de la main face à la caméra ou faire un « V » avec ses doigts et l’enregistrement se lance sous 3 secondes. Si le sujet n’est pas déjà verrouillé, ActiveTrack 3.0 le fera de façon automatique.

Le mode Sport

Particulièrement utile pour filmer des scènes rapides avec beaucoup de mouvements (session de basketball, danse, sports mécaniques etc …), le mode Sport permet à la nacelle une course résolument plus rapide et fluide. Couplez le mode Sport à la puissance de l’ActiveTrack 3.0 et vous obtiendrez le suivi d’un sujet rapide pour un résultat vidéo bluffant.

Il est déclenchable depuis les paramètres DJI Mimo mais également via la gâchette située à l’arrière de l’Osmo Mobile 3.

Mode Sport DJI Osmo Mobile

Le mode Panorama

Ici deux variantes sont disponibles : 180° ou 3×3. La première vous permet de réaliser un panoramique horizontal. La nacelle va alors prendre 3 photos successivement tout se déplaçant sur l’axe horizontal.

Le mode 3×3 vous permet un panorama grand angle et donnera un effet fisheye à vos prises de vues. Le DJI Osmo Mobile 3 va effectuer 9 photos successives (3 par rangée) et compiler la photo finale pour vous (en vous laissant également les 9 photos à disposition).

Encore une fois, il est recommandé d’utiliser un trépied pour ce type de photos, cela vous permet un bon raccordement des clichés.

Le mode Glamour

Nous l’avons dit auparavant, le DJI Osmo Mobile 3 s’adresse avant tout aux aficionados des réseaux sociaux tels que Instagram. Certains férus de l’application aiment appliquer des filtres correctifs lorsqu’ils se filment en mode selfie. DJI Mimo vous permet d’appliquer un filtre sensé rendre le grain de peau plus lisse pour vous éviter d’avoir à l’activer via Instagram.

Nous vous laissons seuls juges de la pertinence et l’utilité de cette fonction.

Les autres modes : ralenti et DollyZoom

Les adeptes du slowmotion seront ravis avec la fonction ralenti, celle-ci permet de freezer une action pour en sublimer le mouvement. L’application DJI Mimo va alors adapter un nombre d’image par secondes plus élevé qu’à la normale pour obtenir un maximum de détails lors de la prise de vue. (Attention, le mode ralenti est disponible uniquement sous iOS !)

Cela dépend bien entendu de la qualité du capteur de l’appareil photo de votre smartphone.

Le DollyZoom est une fonction apportée par DJI pour la première fois sur son drone Mavic 2 Zoom, celui-ci permet d’apporter un mouvement caractéristique à une vidéo. L’effet est très sympa et novateur. Il se fait facilement grâce à la molette sur le côté gauche.

Quel est l’état de la concurrence face au DJI Osmo Mobile 3 ?

Comparatif stabilisateur Feiyu, Zhiyun et Gudsen

Comme je l’expliquais précédemment, DJI n’est pas le seul fabricant à proposer ce type de produit fonctionnant sur ce même principe de stabilisation mécanique.

Le fabricant chinois Feiyu a récemment sorti son VLOGpocket qui arbore une taille encore plus petite. Il est légèrement moins coûteux puisqu’il est affiché au tarif de 99€ avec un mini trépied inclus dans le pack.

On attend également Zhiyun qui est actuellement en train de développer un stabilisateur pour smartphone clairement annoncé comme un concurrent des deux modèles : le Smooth-Q2. Celui-ci a été lancé sur Kickstarter. L’idée peut paraître étrange de la part d’un constructeur tel que Zhiyun déjà très bien implanté sur ce marché. Toujours est-il qu’à ce jour, le financement est complet et on attend les premières livraison pour la fin de l’année. Côté prix, Zhiyun annonce un premier prix à 109$ pour le pack classique et 119$ pour le pack complet.

Les trois produits semblent bien similaires au niveau de leur fonctionnalités, ce qui va faire la différence c’est la compacité. Nous avons d’ailleurs reçu le Feiyu VLOGpocket récemment.

Un comparatif arrive très vite sur le blog !

Gudsen propose aussi son stabilisateur smartphone compact et pliable, il s’agit du Moza Mini-S. Celui-ci est au tarif exceptionnel de 89€.

Comme vous le voyez, le marché est très bien fourni. Le niveau de finition et le prix feront la différence selon le besoin de chaque utilisateur.

Notre avis sur le DJI Osmo Mobile 3

Utilisation du DJI Osmo Mobile 3

Le DJI Osmo Mobile 3 présente de belles fonctionnalités et une expérience utilisateur impeccable toutefois sans réellement révolutionner le marché des stabilisateurs. Mais cela n’est pas négatif, ce qu’il fait est certes déjà vu mais il le fait excellemment bien.

La force du produit réside dans trois choses simples ; son ergonomie, sa compacité et son application DJI Mimo.

La taille du produit a été réduite sans rogner sur son niveau de finition et l’exécution d’une stabilisation sans accro. Accéder à toutes les fonctionnalités depuis la poignée apporte un réel plus lorsqu’on utilise le DJI Osmo Mobile pour différentes prises de vues. Enfin, DJI Mimo apporte un support de création extrêmement puissant et simple. Les réglages se font facilement et on se prend vite au jeu pour tester toutes les fonctionnalités les unes après les autres. Le fait que l’application soit 100% en français est un énorme plus !

Le dernier gros atout du DJI Osmo Mobile, c’est son prix. A partir de 109€ seul puis 129€ en combo (on est bien loin des 239€ du premier Osmo Mobile lors de sa sortie en 2016).

En somme, c’est un produit résolument tourné pour de la création de contenus sur les réseaux sociaux, événements familiaux ou entre amis et deviendra un compagnon de voyage parfait !

Les deux versions du DJI Osmo Mobile 3 sont à retrouver sur notre site :

DJI Osmo Mobile 3
 
DJI Osmo Mobile 3 Combo
– Stabilisateur
– Pochette de rangement souple
– Câble de charge USB
– Dragonne
– Patins anti-dérapants
– Stabilisateur
– Pochette de rangement souple
– Câble de charge USB
– Dragonne
– Patins anti-dérapants
Trépied
Sacoche de transport rigide
109 €
129 €

DJI Osmo Mobile 3

109 €
8.1

Stabilisation

9.0/10

Autonomie

9.5/10

Poids

7.0/10

Finition

8.0/10

Fonctionnalités

7.0/10

Les plus :

  • Facilité d'utilisation
  • DJI Mimo en français
  • Autonomie de 15h

Les moins :

  • Poids aurait pu être amoindri
  • Se positionne au delà des tarifs de la concurrence
Mélodie

Auteur: Mélodie

Partager cet article sur :

11
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
  S’abonner  
Notifier de
MARTINI
Invité
MARTINI

Bonjour je n arrive pas à faire fonctionner la totalité des fonctions de l application Mimo sur un Huawei p 30 pro.La connections entre les appareils se fait mais reste bloquée après avoir fait défiler certains conseils a l écran je tombe sur une fenêtre noire avec trois choix de réglage et cela ne va pas plus loin.POURQUOI ,????
Merci pour votre reponse

Thomas
Editeur
Thomas

Bonjour,

C’est étonnant, l’Osmo Mobile 3 est bien activé et à jour ?

Hardy
Invité
Hardy

Bonjour
Pour moi le même problème avec un p30 pro…
Merci pour votre aide
Patrice

Boucher
Invité
Boucher

J’ai le même soucis et pourtant un Huawei Pro 20 … je n’arrive même pas à calibré le téléphone .. je trouve le mode d’emploi proche du néant bref j’y comprends rien et je n’arrive pas à l’utiliser tout simplement

Virginia
Invité
Virginia

Javais le mème problème j’ai rétrécis la police de caractère dans les paramètres du téléphone et la au miracle j’ai vu sous les 3 choix comme tu le décris la fenêtre bleue fermer ouff.

Thomas
Editeur
Thomas

Merci Virginia pour ce retour très intéressant ! Cela va certainement aider pas mal de monde.

Bonne journée,

Olivier B
Invité
Olivier B

Bonjour avec l’application mimo il est possible de créer des storys, peut on retirer le logo dji a la fin de chaque story et également les textes ? avec l’osmo mobile et dji go il était possible un peu comme les storys de choisir plusieurs séquences video et il créer un montage en automatique cela est t’il toujours possible ?

Thomas
Editeur
Thomas

Bonjour Olivier,

Non malheureusement nous ne pouvons pas supprimer les textes et le logo DJI à la fin. Par contre, vous pouvez réaliser des montages depuis l’application en sélectionnant l’icône se trouvant en bas et au milieu de l’accueil de l’application.

Bonne journée,

Daniel
Invité
Daniel

Bonjour – Je l’ai acheter sur votre site et je l’ai reçu rapidement -Sous Androïd, vous ne précisez dans votre test que la fonction ralenti est absente dans l’application MDJI MIMO, on peut lire ce manquement dans la notice en anglais sur le site DJI – Du coup pouvez vous me conseiller une appli ou logiciel léger que pour ralentir une vidéo sans perte de qualité – Merci d’avance – Pour le reste il fonctionne très bien avec un Samsung A8 – Cordialement

Thomas
Editeur
Thomas

Bonjour Daniel,

Effectivement nous avons fait notre test avec un iPhone, nous allons ajouter une mention sur notre article pour prévenir que la fonction Slowmotion n’est pas dispo sous Android.

Vous pouvez télécharger cette application qui semble être la plus téléchargée pour faire des ralentis : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mobile.bizo.slowmotion&hl=fr

Bonne journée,

Jean-François
Invité
Jean-François

Bonjour, je viens d’acquérir hier le DJI OSMO Mobile 3 et j’en suis à la prise en main et la découverte des fonctionnalités. J’ai une inquiétude : j’ai vu sur YouTube un test où on soulignait un défaut de cet appareil. Apparemment, avec l’application DJI Mimo, seul le son du smartphone est pris en compte, mais pas les micros externes. Or, on sait que quand on filme, on a une bien meilleure qualité, surtout en extérieur, avec un micro externe. Je voudrais donc savoir si ce défaut existe vraiment, ou si éventuellement il a été corrigé par des mises à… Lire la suite »

Share This