Yuneec Mantis G : la nacelle 3 axes est là

Yuneec vient d’annoncer à l’instant le Mantis G, un drone compact qui vient succéder au Mantis Q sorti il y a un peu plus d’un an, et qui n’avait pas vraiment fait l’unanimité à l’époque. Pour autant, le Mantis G semble corriger certains défauts de son aîné. 

 

Enfin une nacelle 3 axes

C’était l’énorme défaut du Mantis Q, dont les performances en vidéo étaient plus que médiocres du fait d’une nacelle un axe et d’une stabilisation numérique peu convaincantes. Yuneec a écouté les retours et le Mantis G dispose d’une nacelle brushless 3 axes qui devrait venir stabiliser un capteur CMOS 1/3,06″ capable de filmer en 4K@30ims.

Yuneec Mantis G

Une autonomie confortable

Comme son aîné, le Yuneec Mantis G est annoncé avec une belle autonomie de 33 minutes. Même si en réalité nous devrions être plutôt autour de 25 en conditions réelles, ça le place au dessus des Mavic Air et Spark de DJI. 

Avec son poids de 500 grammes environ et une taille de 250 x 195mm, il vient se positionner entre le Mavic Air et le Mavic Pro. Tout comme eux, il est pliable, et se fera transporter facilement. 

Yuneec Mantis G

Compact mais sportif

Si la partie « prise de vue » de son grand frère n’avait pas convaincu, il était par contre apprécié pour son dynamisme et ses sensations de pilotage. Bien qu’à son lancement un certain manque de stabilité avait été constaté, celui-ci avait été corrigé dans les mises à jour qui ont suivi les mois de sa sortie.

Pour le Mantis G, nous pouvons donc espérer un drone profitant des derniers firmwares sortis sur PX4 (contrôleur de vol de la gamme Mantis) et proposant donc stabilité et nervosité. Un mode sport est toujours au programme, permettant d’aller jusqu’à 72km/h. 

Yuneec Mantis G

Des fonctions automatiques sont au programme

Le Yuneec Mantis G est un drone doté de plusieurs fonctions automatiques permettant soit de sécuriser vos vols, soit de les simplifier. On trouvera ainsi le vol par Waypoints (Vol automatisé via définition de points GPS), Visual Tracking (Follow Me avec reconnaissance d’image), Coming Home (mode RTH) et Smart Shots (Fonctions de prises de vue automatisées).

A cela, Yuneec annonce une redondance du signal radio (en 2.4 Ghz et en 5 Ghz) pour fiabiliser celui-ci. 

On pense aussi au système de Geofencing qui fait son apparition, et qui ouvre les portes de son utilisation dans un cadre professionnel.

La commande vocale est aussi à l’ordre du jour, tout comme le positionnement en intérieur.

radiocommande Yuneec Mantis G

Que doit-on en penser ? 

Sur le papier, le Yuneec Mantis G semble avoir gommé pas mal de défauts du Mantis Q. Pour autant, nous espérons pouvoir le tester en profondeur pour voir si cette version G marque enfin l’entrée de Yuneec dans la compétition des drones compacts (la marque étant déjà reconnue pour la qualité de ses plus grosses machines, H520 et Typhoon H+ notamment). 

Le Mantis G est à retrouver sur notre site studioSPORT à 699€(Prix de lancement).

Guillaume

Auteur: Guillaume

Partager cet article sur :

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Share This