Test DJI FPV : le système de transmission HD pour le racer

Le DJI FPV c’est quoi ?

Vous n’avez pas pu le rater, le DJI FPV est la grosse sortie FPV de cet été. Nous vous l’avions présenté dès sa sortie fin juillet. Après une tentative en demi-teinte avec les DJI Goggles RE, DJI nous propose cette fois une solution tout en un, comprenant une radiocommande, un casque FPV et un ensemble caméra/émetteur vidéo/récepteur radio appelé Air Unit.

Ce fameux Air Unit permet donc de transmettre un flux vidéo 720p à 60 images par seconde avec une latence très réduite pour de la HD de l’ordre de 28ms. Cette latence varie selon les modes d’utilisation du système. Le Air Unit permet également d’enregistrer la vidéo en 1080p à 60im/s sur une microSD à insérer dans le système. Pour parfaire le tout, DJI a donc intégré un récepteur à son module, directement compatible avec la radio fournie.

Lunettes DJI FPV de face

Le casque DJI permet non seulement de recevoir le flux vidéo mais également d’accéder à tous les paramètres du Air Unit et même du contrôleur de vol (PID, fréquence d’émission, réglage des couleurs, déclenchement de l’enregistrement, etc…). Celui-ci dispose également d’un port microSD permettant l’enregistrement de votre vol en 720p à 60im/s. Cet enregistrement sera fidèle à ce que vous voyez dans le casque et vous retrouverez donc tous les défauts dû à la transmission longue distance contrairement à l’enregistrement fait directement sur le Air Unit. Le casque est fourni avec un câble d’alimentation XT60, pratique pour mutualiser les LiPo de nos racers.

Radiocommande DJI FPV système

Pour les amoureux de DJI, la radiocommande ne vous dépaysera pas. Il s’agit du même form factor de plusieurs radios de la marque (Phantom, Inspire) et permet les mêmes interventions que le casque (PID, fréquence d’émission, réglage des couleurs, déclenchement de l’enregistrement, etc…) Les sticks sont très agréables au touché et les inter tombent facilement sous les doigts. Celle-ci se recharge avec un câble USB-C.

Radiocommande DJI FPV

C’est donc la première fois, qu’un constructeur nous permet de piloter un avion, un drone, un racer avec un retour HD et un enregistrement à bord également en HD, tout ça sans latence et avec une facilité déconcertante.

Et ça s’installe où ? sur quoi ?

Le Air Unit se connectant sur n’importe quel contrôleur de vol acceptant le SBUS avec un câble 6 fils (VCC, GND, OSD Tx, OSD Rx, GND et SBUS), celui-ci est vraiment destiné au monde du racer en général mais il peut être installé sur n’importe quel drone DIY (Do It Yourself, que tu fais toi-même). Rien ne vous empêche par exemple de monter le DJI FPV sur un châssis type S500 avec un Pixhawk ou sur un avion sous iNav.

DJI Air Unit dans drone racer Corsair

Plusieurs fabricants ont pris le train DJI FPV en marche et proposent des châssis (iFlight DC5, DC3, Apex HD) des contrôleurs de vols (Kakute HDV, T-Motor F4 HD) et même des antennes (TrueRC) dédiées au casque DJI ou au Air Unit, tout ceci dans le but de facilité le montage ou d’améliorer les performances de l’ensemble. Néanmoins, il est tout à fait possible d’installer ce système dans n’importe quelle frame ou sur n’importe quel contrôleur de vol. Il faudra surement ruser à coup d’impression 3D et de collier plastique, mais dans le racer, tout est possible.

Nous avons testé le système DJI FPV pour vous !

Bien entendu, chez studioSPORT, nous étions très impatients de tester ce nouveau système de transmission HD. A peine reçu qu’il était installé sur un Corsair custom et entre deux averses normandes, nous sommes allé tester tout ça !

Caméra DJI FPV et GoPro sur drone Corsair

La première impression Waouh !! C’est pas pour rire. Le drone encore au sol, on peut voir (pas apercevoir, voir) tous les détails, gravillons, fourmis, tout nous saute au visage. Avant de décoller, nous déclenchons l’enregistrement sur le Air Unit et le casque d’une seule pression sur le bouton REC de la radiocommande.

Comparatif Air Unit et casque DJI FPV

Premier vol, les détails sont impressionnants, c’est beau, le vol en devient contemplatif. Chose impossible en analogique, on peut distinguer un lièvre délogé par un tracteur à plusieurs dizaines de mètres de distance. (Aucun animal n’a été blessé ni poursuivi longuement pendant ce vol 😉).

Drones de course qui se suivent

Durant ces quelques LiPo nous avons pu tester le suivi d’un autre racer, rendu tellement simple par la définition de l’image. Impossible de le perdre de vue, il est la tout le temps. Le détail de la cime des arbres est bluffant, les branches fantômes, ne sont plus fantômes. Une tentative de distance proche du sol nous fera perdre le Corsair à une distance de 700m environ (plutôt correct), mais la dégradation avec le mode focus nous a prévenu bien avant, on a voulu jouer.

Le mode focus, c’est quoi ? Une idée de génie. La transmission vidéo prenant une certaine place sur la bande passante, DJI a choisi de dégrader les côtés de l’image lors de l’éloignement du drone et de conserver une image claire au centre du cadre. Ainsi non seulement vous êtes prévenu quand vous vous éloignez, deux bandes sur les côtés deviennent très floues, mais en plus vous gardez l’essentiel de l’image pour ramener la machine à bon port.

Casque DJI FPV de côté

Encore une petite fonction bien pensée, lorsque l’on désarme les moteurs, l’enregistrement s’arrête et reprend au prochain armement. Pas besoin de penser à sa vidéo, il suffit de le déclencher une fois en début de session.

Une alternative au DJI FPV ?

Il y a, par le passé, eu d’autres systèmes de transmission vidéo. Le Connex Prosight proposait un émetteur et un récepteur présentant des qualités d’images similaires, mais la portabilité, la facilité d’utilisation et les petites options comme le Mode Focus ou l’enregistrement faisaient défaut. Fatshark nous propose aujourd’hui le Byte Frost qui d’après nous, se placerait entre l’analogique classique que nous connaissons sur nos racers et le DJI FPV, mais ceci fera probablement le sujet d’un autre article.

D’ici la fin du mois, les antennes TrueRC for DJI seront en stock sur studioSPORT. Cette entreprise canadienne spécialisée dans la transmission longue distance a travaillé pour améliorer la portée et la qualité de transmission du DJI FPV. La aussi, il y aura sujet pour de futurs tests et articles.

Est-ce que c’est parfait ?

Pilotes de drones racer

DJI nous démontre encore une fois tout son savoir-faire pour faire évoluer une discipline. Mais le DJI FPV n’est pas exempt de défaut. Nous regrettons trois choses :

  • De ne pas pouvoir récupérer toutes les informations de l’OSD Betaflight (seule la tension batterie est disponible à ce jour).
  • Son alimentation maximum limitée à 17V alors que les racers 6S sont légions
  • Cette portée toutefois limitée.

Nous n’avons pas trouvé de solution pour envoyer le flux vidéo du casque vers un écran, fonction indispensable pour être utilisé par des professionnels en respectant les scénarios de vol. Néanmoins les côtés positifs font pencher la balance et nous font dire que le DJI FPV est une véritable innovation dans le monde du vol en immersion :

  • La faible latence en 720p à 60im/s
  • Le mode Focus
  • L’enregistrement déclenché depuis la radiocommande et en simultané sur le casque et le Air Unit
  • L’accès au PID du contrôleur de vol
  • La facilité d’installation
  • Le prix n’est pas plus élevé qu’un système analogique haut de gamme
  • Il y a toujours possibilité de connecter sa propre radio avec son propre récepteur
  • Le casque et le Air Unit fonctionnent sans la radio DJI.
Système DJI FPV sur drone racer

DJI apporte une véritable solution de transmission HD au monde du racer mais également à plein d’autres domaines. Malgré une politique de fermeture de leurs systèmes en général, on peut noter une certaine flexibilité sur le DJI FPV avec la compatibilité avec un environnement Open Source comme BetaFlight et la possibilité de se passer de leur radio.

Teddy

Auteur: Teddy

Partager cet article sur :

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
  S’abonner  
Notifier de
Antoine
Invité
Antoine

Vous ne parlez pas de la puissance d’émission du système (25 et 700mW). Est-ce volontaire du fait de la législation européenne ? Est-ce que du coup les 700m ont été atteint en 25mW ce qui est effectivement très honorable.

huito fpv
Invité
huito fpv

j’ai fait plein de tests sur les antennes justement pour tester les limites du système, et clairement les antennes d’origine des lunettes ne sont pas top >> en 25mw c’est involable tellement le frame rate se réduit alors qu’avec les x-air de truerc spécial DJI j’ai pu aller à plus d’1,6km avec une fluidité parfaite. Et en 700mw mon record actuel est de 4,7km. !! Bref un upgrade des antennes est tres fortement conseillé 😉

Share This