Sélectionner une page

Le DJI Avata et la législation drone

Le DJI Avata et la législation drone

Le nouveau drone FPV de DJI, le Avata, a été récemment annoncé. Nous l’avons reçu quelques jours avant son annonce officielle et vous avons proposé un test complet ici sur le blog. Ce cinewhoop made in DJI devrait trouver son public parmi les vidéastes et pilotes FPV qui souhaitent diversifier et propulser leur contenu au niveau supérieur. Mais avant de le faire voler, il y a quelques éléments à prendre en compte, notamment au niveau de la législation drone. Nous vous proposons de faire un tour d’horizon global de tout ce qu’il y a à savoir sur le DJI Avata et la législation drone.

Une loi sur l’utilisation d’un drone, c’est à dire ?

Peut-être que le DJI Avata est le premier drone que vous allez piloter et vous n’avez du coup, aucune idée que des lois encadrent la pratique. Afin de garantir la sécurité de tous, une législation Européenne a été mise en place. Elle s’ajoute à la législation drone Française qui est en vigueur depuis très longtemps. Ne prenez pas peur, c’est assez simple et nous sommes disponibles pour vous aider à y voir plus clair.

Côté loi Française, c’est très simple, vous devez simplement prendre connaissance des règles d’usage d’un drone de loisir. Très peu contraignantes, ce sont des règles assez logiques que chacun doit connaître, elles relèvent du bon sens moral. À celle-ci s’ajoute la règle du signalement électronique à distance qui ne s’applique pas ici puisque le DJI Avata pèse moins de 800 grammes.

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le sujet de la législation drone, je vous invite à lire nos différents articles.

Où voler avec son DJI Avata ?

Côté législation Européenne par contre, il y a quelques points à savoir. Nous les détaillons ci-dessous. Au vue des caractéristiques du DJI Avata, il se place en Catégorie ouverte et sous-catégorie A1. Il pèse entre 250 et 500 grammes, 410 grammes exactement, et dispose d’une caméra donc il entre dans cette catégorie. Il ne dispose pas encore de marquage CE – comme tous les drones vendus sur le marché actuellement. Voici donc les points importants à connaître :

Règles à suivre

  • Hauteur de vol limitée à 120 mètres maximum;
  • Survol de personnes toléré si non volontaire – vol au dessus d’un regroupement de personnes interdit;
  • Vol autorisé à au moins 150 mètres des zones résidentielles, commerciales, industrielles et récréatives;

Les obligations

  • Enregistrement en tant qu’exploitant d’UAS sur le site AlphaTango;
  • Étiquette d’identification à apposer sur le drone qui fait figurer le numéro d’exploitant d’UAS;
  • Vol à vue obligatoire – si vous souhaitez voler en immersion, il faut qu’une personne garde le drone à vue. Si vous volez seul, il faut brancher votre smartphone en OTG au casque et piloter sans le casque.

Les recommandations

Conforme S1 et S3 grâce aux sécurités en vol

De par les différentes sécurité en vol offertes par DJI sur le Avata, le drone est conforme aux scénarios S1 et S3. C’est une information qui ravira les professionnels intéressés par le DJI Avata. Le DJI Avata est équipé d’une limite d’altitude, d’un GPS et d’une fonction RTH avancée.

Nous espérons que cet article vous a été utile pour comprendre la législation drone et son application pour le DJI Avata.

N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !
1
Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez !x

Lire d’autres articles en lien avec le DJI Avata :

Inscrivez vous à notre newsletter

Email*
Recevoir les derniers articles du blog chaque mois *
Recevoir les newsletters studioSPORT (nouveautés, promos…) *

A propos de l'auteur

Mélodie

Passionnée de cinéma et de jeux vidéos à la base, j'ai découvert l'univers des drones et de la vidéo en arrivant chez studioSPORT. Désormais, chaque sortie produit me passionne et j'aime partager mes tests produit sur le blog.

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
Eric

Ce DJI Avata est clairement un drone FPV très intéressant et bien né. Je serai presque prêt à lui faire rejoindre son grand frère Mavic Pro, mais, je ne vois pas bien comment on peut en tant que particulier pilote loisir voler en respectant la législation. A moins d’obliger systématiquement un proche à venir assister aux séances de vol, impossible de voler en FPV… Ensuite, vu la taille de l’engin, au delà de 200m on ne doit plus voir grand chose, donc pour le vol à vue on repassera… et encore, a condition de ne pas voler au raz du… Lire la suite »

seb

quand est il de l’enregistrement sur alpha tango ??? pourrait on avoir des precision ! merci

Cleret Stephane

Bonjour  Mélodie pour une utilisation professionnelle, tant qu’Alpha Tango n’aura pas été mis à jour, l’enregistrement de l’Avata est possible, mais pour l’inclure dans ma flotte de drones pro, il faut la déclaration de conception de type, ce que je ne trouve pas. Vous auriez un solution ?

M@X33
Commentaires sur le contenu des articles N'hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !" Lire la suite »

Sauf erreur de ma part, en lisant votre article et particulièrement :  » Au vue des caractéristiques du DJI Avata, il se place en Catégorie ouverte  » je voudrais lever un doute. Je pense que le positionnement dans une catégorie est lié au niveau de risque d’utilisation de la machine et non des caractéristiques techniques qui elles peuvent éventuellement la classer dans une sous-catégorie en usage catégorie ouverte (spec.). Je peux donc voler (si je suis qualifié, déclaré et assuré pour) en agglomération avec un avata (assisté si je vole en immersion). Je volerai alors en catégorie spécifique et non… Lire la suite »

Message modifié par M@X33
6
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex