Le DJI Air 2S et la réglementation drone 2021

Encore une nouveauté drone DJI annoncée aujourd’hui, le DJI Air 2S ! Afin de vous aider à bien comprendre la législation qui encadre les vols avec le DJI Air 2S, nous allons faire un point complet sur les réglementations française et européenne. Nous verrons aussi les cas particuliers pour les professionnels utilisant ce drone.

Le DJI Air 2S et les législations française et européenne

Le point déterminant pour la classification des drones est leur masse. Dans le cas du DJI Air 2S et de ses 595g nous pouvons le placer avec les drones compris entre 500g et 800g. En comparaison, ce seront les mêmes éléments à respecter que le DJI FPV Combo, le DJI Mavic Pro (1) et son ainé le DJI Mavic Air 2.

Législation française et DJI Air 2S

Un point important à noter, vous n’avez pas besoin de signalement électronique avec le DJI Air 2S puisqu’il a une masse inférieure à 800g. C’est donc en respectant les fondamentaux que vous pourrez profiter de votre DJI Air 2S.

La réglementation européenne pour les amateurs

Le DJI Air 2S est un drone dit non-CE au titre du règlement 2019/945 car il ne dispose de marquage « C1 » qui correspondrait à sa classe. Il va donc évoluer dans la catégorie ouverte limitée définie par la réglementation européenne. Vous pouvez retrouver un point complet sur la réglementation européenne et un détail en fonction de chaque drone sur notre blog.

  • Pour les amateurs, il faut voler en respectant les équivalents à la sous-catégorie A3 : survol des personnes interdit et vol à 150m des zones résidentielles, commerciales, industrielles et récréatives.
  • Enregistrement obligatoire sur le site Alphatango, rubrique « Exploitant d’UAS » afin d’avoir un numéro d’exploitant d’UAS relié à vous.
  • Etiquette à apposer avec le numéro d’exploitant d’UAS (FRA-XXX-XXX-XXX).
  • Hauteur de vol limitée à 120m.

La réglementation pour les professionnels

Pour les professionnels disposant du certificat de télépilote professionnel / formation pratique (ou attestation d’aptitude), il faudra suivre les éléments de la catégorie ouverte limitée équivalents à la sous-catégorie A2 )

  • Vol à 50m des personnes jusqu’au 1er janvier 2023.
  • Survol des personnes interdit et vol à 150m des zones résidentielles, commerciales, industrielles et récréatives après le 1er janvier 2023.

Ou

Voler en respectant les scénarios français S1 et S3 qui sont à ce jour, toujours valables pour les missions professionnelles. Nous travaillons actuellement sur son homologation en scénario S2. Elle sera sur la même base que celle développée pour le DJI Mavic Air 2 homologué S2.

Et dans tous les cas :

  • Enregistrement obligatoire sur le site Alphatango, rubrique « Exploitant d’UAS » afin d’avoir un numéro d’exploitant d’UAS relié à vous.
  • Etiquette à apposer avec le numéro d’exploitant d’UAS (FRA-XXX-XXX-XXX).
  • Hauteur de vol limitée à 120m.

Que dois-je faire avec mon DJI Air 2S pour respecter la loi ?

Il vous suffit de suivre les éléments que nous avons présenté ci-dessus et cela commence par votre enregistrement en tant qu’exploitant d’UAS. C’est une procédure gratuite à faire en ligne sur le site AlphTango. Pour cela rendez-vous sur le site puis dans la rubrique « Exploitant d’UAS ».

Enregistrement en tant qu'exploitant d'UAS

A la suite de cet enregistrement, vous obtenez un numéro d’exploitant d’UAS de type FRA-XXX-XXX-XXX. Ce numéro est relié à vous et non au drone, il sera donc utile pour tous vos drones. Vous devrez le faire figurer sur votre drone en utilisant une étiquette que nous proposons sur commande.

Des questions à propos de la réglementation et du DJI Air 2S ?
0
Dites-nous en commentaire !x

Articles en rapport avec les produits DJI :

Avatar

Auteur: Thomas

Partager cet article sur :
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
Arnaud

Sans marquage CE, tout ce que pourrait autoriser ce drone ne l’ai pas. Il fait envie mais du coup va falloir attendre soit le retromarquage soit une future version. Dommage…

Arnaud

Oui je comprends mais on achète pas un drone pour 1 an et demi (ou moins pour ceux qui l’achèteront plus tard). Du moins j’imagine qu’on souhaite le garder un peu plus (sans être limité à un moment donné) ou à défaut être en mesure de le revendre (revente qui sera d’autant plus difficile entre l’évolution du marcher d’un côté et la restriction frappant le drone en question de l’autre). Clairement sans ça je l’achète de suite ! Bref, j’attends de voir mais j’ai bien hâte que les premiers drones de classe CE sortent enfin ! Et que je puisse… Lire la suite »

Dolly

Il aurait beau faire le café, c’est cher pour une durée de vie de 1 an et demi ;[

Jean-baptiste Sauret

Les constructeurs, DJI ou les autres, ne pourront pas apposer une certification à posteriori ? Auquel cas tous les modèles grand public en circuit aujourd’hui deviennent obsolètes, c’est absurde.

7
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex