Le DJI Mavic Air, premier test à Monaco !

Premier test en vol du DJI Mavic Air

C’est dans un décor somptueux que DJI nous a proposé de faire voler pour la première fois le DJI Mavic Air. Dernier né de la gamme DJI, il se situe entre le Mavic Pro et le Spark, tant au niveau du format, que des caractéristiques et du prix. Nous vous avons détaillé les nouveautés du DJI Mavic Air, et vous pourrez découvrir ici nos premières impressions !

Un format et un poids intermédiaire

DJI Mavic Air blanc et rouge

Le Mavic Air

Le design du DJI Mavic Air

Première approche, nous prenons le DJI Mavic Air en main, et là nous sommes sous le charme. Malgré des premières images pas forcément séduisantes, nous doutions du design du Mavic Air, et finalement, on adore. Les couleurs noir onyx, blanc artique et rouge flamme sont vraiment sympas, le rouge a d’ailleurs remporté un succès auprès des fans de belles voitures. Replié il est vraiment compact, notamment lorsqu’on le place à côté d’un smartphone, la différence n’est pas flagrante. Son système de bras pliables est vraiment bien fait et permet de le transporter facilement, notamment en le rangeant dans la pochette fournie. Sur les bras avant, vous retrouvez les deux antennes WiFi qui servent aussi de « train d’atterrissage » pliables. Les hélices ne sont pas rétractables, mais ce n’est pas gênant, elles se placent le long du Mavic Air et ne bougent pas, même pendant le transport. A l’avant, on retrouve les deux caméras qui permettent les fonctions d’évitement, mais aussi de contrôle par la main ainsi que la caméra principale. Cette dernière est bien maintenue par le support en plastique qui est plus facile à mettre et à enlever que celui du Mavic Pro. A l’arrière, vous retrouvez deux autres caméras pour éviter les obstacles, une led d’état, qui d’ailleurs est un bouton (est-ce q’une fonction lui sera attribuée plus tard ?), et un emplacement pour la carte microSD et le port USB-C. On vous avoue que le retrait de la carte microSD n’est pas toujours facile si vous n’avez pas d’ongle, mais bon, c’est vraiment pour trouver un point négatif. Sous le drone, on y retrouve la batterie, qui se place et se retire très facilement.

La radiocommande

La radiocommande du DJI Mavic Air

La radiocommande, ressemble à celle du DJI Spark, mais a quelques avantages. Notamment la présence d’un câble pour relier le smartphone à celle-ci et surtout, des joysticks amovibles que vous pourrez ranger à l’intérieur de la radiocommande. Le câble évite donc d’avoir une connexion WiFi entre le smartphone et la radiocommande et ça on apprécie. Pour les joysticks, cela permet de gagner en ergonomie et permettra de ranger sans souci votre radiocommande dans une poche.

Après ce tour du drone, nous avons qu’une hâte, c’est le faire voler !

De nouvelles fonctions et une optimisation du contrôle par geste

Premières prise en main du DJI Mavic Air

 

Le DJI Mavic Air dispose des fonctions QuickShot que l’on retrouve sur le DJI Spark, mais propose deux nouvelles fonctions « Astéroïde » et « Boomerang » ! Et ces deux modes séduisent tout le monde.

Le mode Astéroïde qui peut paraître accessoire et gadget fait tout de même son petit effet sur les réseaux sociaux ! Et tout ça sans aucun effort, il suffit d’aller dans les fonctions intelligentes, sélectionnez Quickshot puis Astéroïde. A ce moment, le Mavic Air détecte jusqu’à 16 personnes pouvant être suivies en les marquant par un rond vert, pour faire votre choix, appuyez simplement sur le rond vert. 3, 2, 1, le Mavic Air commence à prendre de l’altitude et recule, puis se stabilise pour enregistrer plusieurs photos permettant de composer l’effet sphère. Il revient ensuite automatiquement vers vous. Et voilà, l’enregistrement est fait, il ne reste plus qu’à aller dans le playback, puis sélectionner la vidéo pour lancer la compilation de la vidéo. Une minute suffit pour vous proposer la vidéo avec une bande son afin de partager très rapidement sur les réseaux sociaux !

Le mode boomerang est peut être moins impressionnant mais terriblement efficace. Il permet de faire une ellipse autour de vous et ainsi proposer une vue à 360° autour de vous sans jamais vous quitter des yeux. L’avantage est encore une fois de n’avoir rien à faire, simplement sélectionner la personne que vous souhaitez utiliser en sujet principal. Le Mavic Air commence alors à faire automatiquement son parcours autour de vous.Démonstration en vol du DJI Mavic Air

Contrôler son Mavic Air par les gestes devient un jeu d’enfant ! Depuis le Spark, nous avons découvert cette nouvelle façon de piloter un drone. Même si elle reste perfectible sur le Spark, cette fonction est plus avancée sur le Mavic Air. En effet, vous pouvez désormais faire décoller le Mavic Air depuis le sol, ce qui est beaucoup plus sécurisant et plus simple à réaliser. Choisissez le mode Gesture, votre main est reconnue en la plaçant bras tendu vers le drone, levez le bras, et il décolle ! A partir de ce moment vous pouvez le faire reculer, avancer, monter, descendre, déclencher une photo ou vidéo et bien sur le faire atterrir. Fluide et rapide, le Mavic Air est bien plus performant que le Spark dans ce mode. L’active track se déclenche automatiquement ce qui permet au drone de vous suivre dès qu’il est en l’air. Ce mode est bien sur à réserver pour des utilisations ponctuelles où vous n’avez pas le temps de vous arrêter.

Une caméra stabilisée sur 3 axes

Caméra du DJI Mavic Air

Encore une bonne surprise, la caméra est bien stabilisée sur 3 axes et permet d’enregistrer en 4K à 30im/s et en 1080p à 120im/s pour le slowmotion. Les premières images sont prometteuses et on apprécie l’augmentation du bitrate à 100Mbps. Nous vous ferons un test vidéo complet afin de présenter la qualité de l’image dès que possible. Les images sont très fluides et extrêmement stables. La caméra et la nacelle sont bien plus protégées que sur le Mavic Pro et semble bien plus résistantes. De plus, la protection de la nacelle est bien plus facile à mettre et à enlever que celle du Mavic Pro.

Une autonomie de 21 min

Le DJI Mavic Air en vol à Monaco

A côté du Mavic Pro Platinum qui propose 30 minutes d’autonomie, les 21 minutes du Mavic Air peuvent paraître un peu légères mais cela reste logique quand on compare à l’autonomie du Spark (15 minutes). Sa compacité impose donc une autonomie que l’on qualifiera de moyenne, mais qui suffit amplement. Le pack Fly More Combo propose d’ailleurs deux batteries supplémentaires pour prolonger vos sessions de vol. En mode sport, dans lequel il devient vraiment très rapide (jusqu’à 68km/h), l’autonomie s’en verra réduite. Logique quand on voit la vitesse d’accélération du Mavic Air.

Les accessoires fournis et les packs

Protection de nacelle du DJI Mavic Air

Excellente surprise sur ce point, le Mavic Air est vendu d’origine avec de nombreux accessoires. Vous retrouverez une pochette renforcée pour un transport facile, la radiocommande avec ses joysticks amovibles, une protection de nacelle, trois câbles pour relier votre smartphone (USB-C, lightning et microUSB), un chargeur pour la batterie, 4 paires d’hélices, des protections d’hélices et un câble USB-C pour connecter votre Mavic Air à un ordinateur. Vous êtes donc prêt pour voler en toute sécurité !

Le pack Fly More Combo ajoute deux batteries, deux paires d’hélices, une station de charge, un adaptateur pour batterie externe et un sac bandoulière. De quoi prévoir de longues sorties avec votre Mavic Air.

Les tutos du DJI Mavic Air

A quand le test complet du Mavic Air ?

Très prochainement 😉

 DJI Mavic Air DJI

Mavic Air

à partir de 849 €

La gamme  Acheter

Articles récents en rapport avec DJI : 

Auteur: Thomas

Partager cet article sur :

6 commentaires

  1. Peut on espérer voir les modes astéroïdes et bommerang inclus prochainement dans djigo pour Mavic pro ?

    Répondre
    • Bonjour,

      Malheureusement pour le moment nous ne pouvons pas vous dire si ces modes seront disponibles sur le Mavic Pro.

      Bonne journée,

      Répondre
  2. Bonjour, le Mavic Air est-il bruyant comme un Mavic pro platinum ou comme un Mavic pro tout court ?

    Répondre
    • Bonjour,

      Le Mavic Air n’est pas équipé d’hélices Low-Noise comme le Mavic Pro Platinum. Il est donc aussi bruyant qu’un Mavic Pro. En espérant que des hélices Low-Noise arrivent prochainement pour le Mavic Air.

      Bonne journée,

      Répondre
  3. Bonjour
    Le Mavic Air nécessite t’il, comme les Phantom, de faire une prepa  » boussole »
    Ou est on enfin débarrassé de la corvée de la  » danse des indiens  » ?
    Merci.

    Répondre
    • Bonjour,

      La calibration du compas est toujours présente, désolé.

      Bonne journée,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Partagez cet article

Partagez facilement cet article avec vos amis