Les filtres ND : explications et utilisation.

Les filtres ND :

Les filtres ND sont des accessoires incontournables pour les drones. Très appréciés des dronistes, et plus généralement des photographes et vidéastes, il existe de nombreuses références sur le marché. Il est alors aisé de s’y perdre parmi celles-ci. Des questions fréquentes reviennent : lequel choisir ? à quoi correspondent les nombres derrières l’appellation ND ? pourquoi utiliser un filtre ND ?…Tant de questions auxquelles il est parfois difficile de répondre.

A noter que les définitions de certains termes techniques utilisés dans ce document sont présentes en fin de page pour une bonne compréhension.

Qu’est-ce qu’un filtre ND ?

Un filtre ND : Neutral Density = Densité Neutre, est l’équivalent d’une paire de lunettes de soleil pour nos yeux. Les filtres ND vont réduire la quantité de lumière entrante sur le capteur d »une façon plus ou moins importante suivant son facteur d’atténuation (= le chiffre derrière le « ND »).

Exemple : un filtre ND8 réduira de 8 fois la quantité de lumière entrante.

Plus cette valeur est importante et moins le filtre laissera entrer de lumière.

Voici une photo avec à droite l’utilisation d’un filtre ND, et à gauche, sans.

Les filtres ND photo

 

Utilisation des filtres ND en photo :

La pose longue* en journée, nécessite une grande valeur d’atténuation comme ND1000. Il faut réduire la quantité de lumière entrante sur le capteur afin de pouvoir ouvrir le diaphragme à fond (petite valeur f type 1.4/1.8/2.0/2.8 max) pour jouer avec le flou d’arrière-plan nommé Bokeh**.

Utilisation des filtres ND en vidéo :

En général, on utilise les filtres ND en vidéo dans le but d’obtenir un look dit cinéma. Il faut respecter la règle du shutter*** égale à 2 x FPS, cela crée le motion blur ou flou de mouvement, propre au look cinéma.

Exemple : si vous filmez en 25 FPS, vous fixez votre shutter (= vitesses d’obturation) à 1/50s.

Réduire la quantité de lumière entrante sur le capteur afin de pouvoir ouvrir le diaphragme**** à fond (petite valeur f type 1.4/1.8/2.0/2.8 max) permet de jouer avec le flou d’arrière plan (Bokeh) : vous avez toujours le look cinéma.

Il faut éviter la surexposition lorsque vous shootez en manuel. Les filres ND permettent aussi de réduire la surexposition du fait qu’ils laissent entrer moins de lumière jusqu’au capteur.

Les filtres polarisant :

Les filtres polarisant réduisent les reflets sur les surfaces réfléchissantes comme les plans d’eau ou les vitres (attention, cela ne fonctionne pas pour le métal). D’une manière générale, ils permettent d’avoir un rendu plus fidèle au niveau des couleurs, en évitant la réflexion sur tous les objets. En photo ou en vidéo, il est souvent difficile d’avoir une exposition correcte sur la scène filmée et à la fois dans le ciel. La surexposition dans le ciel est notamment due au soleil qui se réfléchit un peu partout dans l’atmosphère, nuages, etc… Le filtre polarisant permet de réduire la réflexion du soleil, on obtient alors un ciel moins surexposé et bien bleu vu que les couleurs sont plus réelles.

Il existe des filtres ND/PL (PL = PoLarisant) qui regroupent tous les avantages d’un filtre ND et d’un filtre polarisant. Vous pourrez par exemple réaliser une prise de vue dite cinématographique avec une belle saturation des couleurs (sans post-prod) ou bien filmer à la plage sous un fort soleil.

Voici une photo avec à droite l’utilisation d »un filtre polarisant, et à gauche, sans.

Les filtres PL comparatif

 

Comment choisir le facteur d’atténuation de son filtre ND ?

Pour rappel : les filtres ND possèdent un facteur d’atténuation plus ou moins important, mais comment savoir lequel utiliser pour une situation donnée ?

Prenons l’exemple de la vidéo dite cinématographique : elle nécessite de fixer le shutter (ou vitesse d’obturation) au double du nombre d’images par seconde choisi. Les conditions sont ultra lumineuses : je vais filmer en 25 FPS. Je dois donc fixer mon shutter à 1/50 (toujours dans le but d’avoir une image cinématographique). J’ai une exposition correcte avec mon shutter à 1/3200, mon diaphragme ouvert au maximum (on dira f 1.8 ici) et mes ISO***** au minimum. Pour obtenir le facteur d’atténuation que je devrais utiliser pour être correctement exposé à 1/50, il suffit de diviser 3200/50 = 64. Dans ce cas, on tombe sur 64, je vais donc utiliser un filtre ND64 pour avoir une image dite cinématographique.

Si votre calcul ne tombe pas sur un chiffre précis ou une valeur connue de filtre (ND4, ND8, ND16, ND32, ND64 etc…), il faut choisir le filtre dont le facteur d’atténuation est le plus proche de cette valeur. Il suffira ensuite de jouer, notamment avec le diaphragme en le fermant légèrement jusqu’à obtenir une exposition correcte.

 

Chez studioSPORT nous commercialisons uniquement les filtres ND allant sur les caméras de nos drones, mais il faut savoir que ces informations sont aussi valables pour des appareils photo et autres caméras.

N’hésitez pas à venir découvrir notre large gamme de filtres pour drones et GoPro sur notre site, et notre article sur comment utiliser les filtres GoPro ?

 

Lexique :

*Pose longue : Une pose longue consiste, en photographie, à utiliser, de jour, un temps de pose (= vitesse d’obturation élevée), assez long pour capturer nettement les éléments fixes d’une scène tout en supprimant les éléments en mouvement ou en les rendant flous. Et, de nuit, à transformer les sources lumineuses mobiles, en traînées lumineuses (il s’agit de la technique de base du light painting).

**Bokeh : Le bokeh désigne un flou artistique d’arrière-plan d’une photo/vidéo.

***Shutter (= obturateur) : L’obturateur est une pièce mécanique utilisée dans les appareils photographique ou les caméras, qui est placée entre l’objectif et le capteur ou la pellicule. L’obturateur permet de laisser passer temporairement la lumière issue de la scène et traversant l’objectif avant qu’elle ne soit captée par le dispositif argentique ou numérique, en faisan varier le temps de pose et donc la durée d’exposition.

****Diaphragme : Le diaphragme, comme l’obturateur, permet de doser la quantité de lumière que l’n va laisser entrer dans l’appareil. C’est un cache circulaire qui permet de réduire le diamètre utile d’une lentille pour modifier la quantité de lumière admise dans l’appareil.

*****ISO : La sensibilité ISO est la mesure de la sensibilité à la lumière des pellicules et des capteurs numériques. Elle est donnée essentielle à la détermination d’une exposition correcte.

Chloé

Auteur: Chloé

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. Merci
    Simple et clair

    Répondre
    • Chloé

      Merci à vous !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This