ImmersionRC présente son nouveau Vortex 230 Mojo

Nous avons depuis maintenant quelques jours plus d’informations au sujet du nouveau venu d’ImmersionRC. Le Vortex 230 Mojo reprend les qualités de ses aînés les 250 180 et 150 et arbore un équipement complet pour une machine prête à voler adaptée à tout type d’utilisation, pour les initiés comme pour les néophytes. Vous pourrez toujours contrôler vos différents réglages via la radiocommande grâce à l’émetteur vidéo couplé au contrôleur de vol.

Présentation

Le nouveau Vortex 230 Mojo s’équipe d’une caméra FatShark Gen 3 CCD de 600TVL avec un capteur HS1177. Vient s’ajouter à cela un OSD sur votre écran pour évaluer en direct les données de votre racer, mais aussi un émetteur vidéo Tramp que vous pourrez régler en fonction de votre course entre 1 et 600 mW (réglable notamment via votre application Android).

Ses caractéristiques

Drone Racer Vortex 230 Mojo ImmersionRC et ses accessoires

Pour commencer, on constate que le Vortex 230 Mojo s’est refait une beauté en privilégiant des arceaux sur sa structure et non tout un carénage. Cela permet d’ailleurs une réduction de poids significative par rapport à ses grands frères, en effet ce nouveau racer ne pèse que 350 grammes (sans batterie). Côté technique, le Vortex 230 s’équipe de moteurs Brotherhobby 2206 à 2300KV et sera piloté par des ESC de 30A. Les vis en titane viendront fixer les pièces plastiques sur une frame en carbone, les hélices seront d’ailleurs des HQ 5×4.3×3 V1S.

Les nouveautés

Le Vortex 230 Mojo présente également un support en plastique injecté pour accueillir une GoPro Session. Autre petit détail intéressant, vous pourrez customiser votre racer en modifiant les parties plastiques colorées.

Conclusion

Drone Racer Vortex 230 Mojo ImmersionRC

En somme, le Vortex 230 Mojo est une machine plus que convenable. A l’image de ses précédents modèles, ImmersionRC nous propose un drone Racer fiable qui conviendra également aux débutants. Ces appareils ne sont en revanche clairement pas des machines de compétition mais restent très solide et simple d’utilisation.  Pour résumer, un drone racer parfaitement réglé et prêt à voler idéal pour les pilotes en herbe.

Louis

Auteur: Louis

Partager cet article sur :

8
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
  S’abonner  
Notifier de
alexandre chavanne
Invité
alexandre chavanne

bonjour j’ai acheter le mojo mais je n arrive pas a l appairer a ma radio jumper s8g j’ai un recepteur x4r tous ça en eu lbt je pige pas ça marche pas est ce que quelqu’un pourrait m’envoyer un tuto svp merci d avance

Thomas
Editeur
Thomas

Bonjour,

Je vous propose de contacter mes collègues via notre support afin d’avoir une réponse précise à votre demande : http://support.studiosport.fr/

Bonne journée,

Sebastien
Invité
Sebastien

Bonjour,
Petite curiosité, a quoi servent les pièces plastiques (visible sur la photo) fournies avec le drones ?

Thomas
Editeur
Thomas

Bonjour Sébastien,

Vous nous posez une sacrée colle. Nous allons enquêter !

Bonne journée,

Sebastien
Invité
Sebastien

Je crois que j’ai trouvé. On verra si vous arrivez aux même conclusions d’enquête ^^

Thomas
Editeur
Thomas

Alors nous pensons que ce sont les pièces internes qui se trouvent au niveau des pads d’atterrissage. Et vous ? 😉

Sebastien
Invité
Sebastien

A priori, ça serait des entretoises qu’on mettrait en effet au dessus des patins atterrissage pour permettre d’enlever les protections plastique sous les bras. Celles ci viendraient remplacer l’épaisseur des protections.
bonne fin de journée à vous.

Thomas
Editeur
Thomas

Bien vu ! Nous validons votre théorie 😉

Bonne fin de journée,

Share This