10 conseils pour emmener votre drone au ski

Nous sommes en ce moment en pleine saison hivernale et nombreux sont les propriétaires de drone qui souhaitent capturer leur séjour au ski avec leur appareil. Il est vrai que la montagne nous offre des paysages uniques et quoi de mieux que de filmer sa descente en ski vue du ciel. Voici donc quelques conseils et recommandations pour celles et ceux qui emmèneront leurs aéronefs au pied des pistes !

Attention à la réglementation

La réglementation générale sur le sol français vous soumet à un certain nombre de règles, mais le vol en montagne est également bien spécifique. En effet, le drone ne peut pas voler à plus de 150m du sol, loin des zones habitées, et en cas de survol d’une zone à forte affluence touristique, il sera parfois nécessaire de demander une autorisation à la DGAC.

Concernant les zones montagneuses très prisée des pilotes amateurs voulant immortaliser leurs sessions de glisse sur les pistes, prenons l’exemple de la législation sur la zone du Mont-Blanc.

  • Pour commencer, certaines zones sont tout simplement interdites de survol (très souvent des réserves naturelles), si vous souhaitez y tourner quelques images, il vous faudra une autorisation du propriétaire de la réserve.
  • Ensuite les zones montagneuses sont soumises à des règlementations en rapport avec les différentes opérations de secours en montagne (gendarmerie etc.).
  • Essayez donc de vous renseigner au préalable en fonction de la station de ski dans laquelle vous vous rendez. Pour le cas du Mont-Blanc, toute la zone est également interdite de survol entre le 1er juillet et le 31 aout.

Voir la carte Géoportail pour voir les zones interdites ou non.

Votre drone dans le froid

Emmener votre drone au ski

Vous aurez l’occasion de faire voler votre drone dans des situations dîtes extrême (pour l’électronique), et le froid en fait partie. Il est important de connaître les différentes mesures de sécurités à prendre pour éviter d’impacter la performance du drone ou simplement éviter un accident éventuel.

  • La batterie

La batterie est l’une des premières composantes à être affectée par le froid. Pour éviter leur détérioration, voici quelques conseils pratiques. Utilisez uniquement des batteries pleinement chargées et préchauffées à environ 20°C (information disponible via DJI Go par exemple). Ensuite, décoller légèrement et attendez une minute le temps que la batterie s’échauffe, en poussant que légèrement les boutons de la radiocommande, évitant ainsi toute chute de tension de la batterie. Une fois en vol, vérifiez régulièrement le niveau de la batterie, ces dernières auront tendances à se décharger plus rapidement par temps froid.

  • La zone de vol

Il est nécessaire de réunir certaines conditions avant de faire décoller son drone, et encore plus l’hiver, à la montagne par exemple. Soyez donc sur avant de partir voler que la météo ne prévoit ni pluie ni neige, ni vent fort. Il est également très déconseillé de voler sous la barre des 0°C. Enfin, prenez avec vous de quoi faire décoller votre drone, comme une petite piste d’atterrissage par exemple. Le contact avec la neige ne sera pas vraiment apprécié par votre appareil.

  • Réglages de la caméra

Qui dit froid, dit neige ! Un paysage enneigé induira forcément un réglage de l’exposition de la caméra ainsi que de la balance des blancs. Le blanc du paysage reflètera la lumière et la caméra n’en serait que surexposée, veillez donc à gérer cela avant votre session de vol hivernale.

  • Stockage

Une mauvaise conservation de votre drone peut affecter ses performances à long terme. Assurez vous de le faire voler régulièrement (pas plus de deux/trois mois d’intervalle entre deux vols), enlevez les hélices et protégez la nacelle de la caméra après chaque vol, enfin conservez le dans un pièce tempérée avec peu d’ondes magnétiques.

Les drones les plus adaptés

drones adaptés au ski

Il va sans dire que pour une utilisation à la montagne et notamment pendant le ski, le drone qui vous accompagnera se devra d’être le plus compact et performant possible. Voici donc notre top 3 des drones alliant ses deux qualités, à des prix loisirs abordables.

  • DJI Mavic Air

On ne le présente plus, le tout dernier modèle du géant DJI à fait son apparition il y a maintenant quelques semaines et il va de soi qu’il sera parfait pour la montagne ! Ultra compact, le drone et sa radiocommande sauront se faire oublier dans un coin de votre sac. Vous pourrez donc sortir votre Mavic Air à tout moment et capturer votre descente à ski en active track ou follow me. Ses nouveaux modes boomerang et astéroïdes vous offriront également des prises de vues panoramiques à couper le souffle.

  • Parrot Bebop 2 Power

Son système de suivi très développé notamment grâce à l’analyse de dénivelé en fait le drone bâti pour la descente en montagne. Via l’application FreeFlight Pro, le Bebop 2 Power pourra suivre un sujet donné de face comme de profil. Tout comme chez DJI, il pourra aussi bien filmer en mode active track (auto framing chez Parrot) ou follow me. Également petit et léger, vous pourrez l’emporter avec vous sans aucune gêne.

  • DJI Spark

Véritable figure du drone compact, le Spark est un petit drone ultra performant et qui dispose de la majorité des modes de vols intelligents de DJI. Vous pourrez même le mettre dans la poche de votre manteau et le sortir quand bon vous semble. Il a pour principal avantage de pouvoir être piloté sans radiocommande, et est donc plutôt pratique. Malgré sa taille, il sera comme ses deux autres congénères, résistant aux vent faibles à modérés.

 

Louis

Auteur: Louis

Partager cet article sur :

5 commentaires

  1. Attention la caméra du Bebop 2 ne supporte pas le froid, gros problème de mise au point, les bords de l’image sont flou. Il faut mieux sortir le Bebop 2 en été 😉

    Répondre
    • Louis

      Bonjour,

      En effet c’est un problème qui peut survenir sur le modèle standard du Bebop 2, nous pensions au Bebop 2 Power qui a une lentille nettement améliorée 😉 nous avons clarifié cela dans l’article !

      Merci à vous, bonne journée

      Répondre
  2. Concrètement , je peux faire voler mon drone ou non à la montagne sur un domaine skiable ?
    Geoportail est généralement OK sur les zones montagneuses , mais les domaines skiables sont peut être considérés comme des domaines privés ou domaines à affluence touristique ( et encore qu’appelle-t-on « affluence » ) ?

    Donc je vois mal comment « immortaliser mes sessions de glisses » telle que vous pouvez l’entendre dans votre article.

    Pour être plus précis, je pars bientôt dans le domaine des 3 vallées ( Menuires ) j’ai une forte envie de faire voler mon Mavic Pro pour suivre les descentes de mes enfants …… possible ou non ?
    J’ai pas mal cherché ces dernières semaines pour trouver des infos mais rien de vraiment ferme en terme de réponse.
    J’étais plutôt sur le  » non, vol impossible au ski  » mais votre article ici me redonne espoir …… sauf qu’il n’est pas encore assez précis pour moi !

    Donc c’est « oui » ou c’est « non » ?

    Bien entendu en bon normand que vous êtes vous allez me dire :  » cela dépend  » et renseignez vous …. parfait mais là encore auprès de qui ? , qui aura la compétence de me donner cette autorisation ( l’office du tourisme , les gendarmes, etc…. ) ?

    Voilà pas simple , et pas envie de me prendre une amende et encore moins de me faire confisquer le jouet 😉

    Bon vol à tous et merci pour l’animation de votre forum et pour tous vos articles qui nous aident beaucoup dans la pratique de nos loisirs.

    Répondre
    • Clairement la reponse est non dans 90% ded cas de figures.

      Qui dit piste dit regroupement de personnes.

      Qui dit station dit survol de zone habité

      Donc la seule facon de l’utiliser dans votre cas c’est en hors piste, dans une zone blanche qui ne soit pas soumise de facon temporaire a des exercices militaires.

      Quand aux autorisations de vol, elle ne sont delivrées que par la prefecture aux pilote avec agrement dgac qui deposent un plan de vol 5 jours ouvrable avant le vol maximum.

      Donc personne ne peut vous la donner.

      Outrepasser ces regles vous expose a une belle amende et sur le papier du ferme egalement je crois.

      On ne badine pas avec l’espace aerien et meme a 15cm du sol vous y etes d’un point de vue legal.

      La reglementation est tres contraignante je vous l’accorde et meme si on fait les choses en bonne intelligence elle est là pour compenser les excès de ceux qui font n’importe quoi…

      Répondre
  3. Dans les drones conseillés il manque le mavic pro, il est encore plus compact que le bebop.
    De + le bebop possède une qualité d’image pas terrible pour faire de belle prise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This