Sélectionner une page

Test du V-Coptr Falcon de Zerozero Robotics

Test du V-Coptr Falcon de Zerozero Robotics

Le V-Coptr Falcon de Zerozero Robotics fait mouche dans le paysage des drones de loisirs. Nous avons eu la chance d’en recevoir un de la marque et avons souhaité le tester pour vous donner notre avis sur ce produit unique. Ce bicoptère (à deux moteurs) promet de belles performances et se démarque grandement de la concurrence. Les performances sont-elles réellement au rendez-vous en vol ? Quid du nouveau design en forme d’oiseau, vraie bonne idée ou argument marketing ? Nous nous efforçons de répondre à ces questions et à d’autres dans ce test du Zerozero Robotics V-Coptr Falcon.

Les points forts du V-Coptr Falcon

Avant dé débuter ce test, je vous propose de revenir sur les points forts de ce drone tels qu’ils sont mis en avant par la marque Zerozero Robotics :

  • Bicoptère à design en V
  • 50 minutes d’autonomie en vol
  • Contrôle de l’inclinaison des moteurs
  • Nacelle à 3 axes
  • Vidéo 4K
  • RTH
  • Portée de 7 km (norme FCC – équivalent CE environ 2 km
  • Suivi automatique de sujets
  • Évitement des obstacles

L’équipe studioSPORT était très intriguée et impatiente de pouvoir tester ce drone dont le design sort de l’ordinaire et qui affiche de belles promesses sur le papier. En effet, ce drone a été annoncé en fin 2019 puis présenté officiellement lors du CES à Las Vegas, les premières livraisons devaient intervenir le mois suivant en Février 2020 … mais c’était sans compter sur la pandémie mondiale qui a coupé court toutes les ambitions de la marque pour réussir son lancement. Deux ans plus tard, le produit est encore régulièrement discuté dans le milieu du drone et de nombreux curieux voudraient pouvoir le tester pour en avoir le cœur net. Nous avons le plaisir de vous annoncer que le V-Coptr Falcon est désormais disponible chez studioSPORT.fr. Après ce petit passage contexte de l’annonce du V-Coptr, je vous propose de jeter un œil à ses caractéristiques avant de vous donner nos impressions.

Les caractéristiques techniques

Visuel V-Coptr Falcon
Dimensions220,6 x 148,26 x 72,38 mm
Nombre de moteurs2
Poids760 grammes
Autonomie du droneJusqu’à 50 minutes
Type de batterieLiPo 4S de 4500mAh
Résistance au ventVents de niveau 5 (10 m/s)
Stockage interne8 Go extensible avec une carte microSD jusqu’à 256Go
Évitement des obstaclesOui – vers l’avant et l’arrière
Niveau sonore60 dB
NacelleMécanique à 3 axes
Capteur1/2.3 pouce de 12 mégapixels
Focale28 mm
Ouverture maximalef/2.2
ISO100 – 6400
Taille maximale des images4000 x 3000 pixels
Modes de photoUnique, self-timer
Résolutions vidéo4K 30p (3840 x 2160 pixels) | 2.7K 30/60p (2720 x 1530 pixels) | FullHD 30/60p (1920 x 1080 pixels) | 720p 30/60p (1280 x 720 pixels)
Format des images.jpeg & .mp4
Modes vidéoSuivi automatique (autofollow) | Trackshots
Portée théorique7 km (FCC) – environ 2 km en norme CE
Autonomie de la radioJusqu’à 2.5 heures
Prix999 €

Le design unique du drone

Le V-Coptr Falcon est bel et bien le seul drone du marché à voler avec uniquement deux moteurs. Pour rappel, la plupart des drones en disposent de quatre, disposés en croix sur l’axe horizontal du châssis. On retrouve aussi des configuration à six ou huit moteurs pour des drones gros porteurs. Le fait qu’il n’ait que deux moteurs est certes inédit mais leur disposition l’est tout autant. En effet, les moteurs du V-Coptr Falcon sont placés sur le dessus du drone en ordre de vol. Le châssis repose donc sur la partie basse et agit comme un train d’atterrissage pour le drone.

La marque Zerozero Robotics a fait preuve d’innovation aussi sur la configuration des moteurs. Ceux-ci s’inclinent d’avant en arrière durant le vol. Cela est fait pour assurer sa stabilité face à des situations très venteuses mais aussi à assurer que les images filmées soient parfaitement stables. Nous l’avons mis à rude épreuve lors de nos tests car il y avait énormément de vent et je peux vous dire que nous n’étions pas rassurés mais que ce V-Coptr encaisse comme il faut !

Pour le reste du design du drone, cela reste très classique avec un châssis gris sous lequel la batterie vient se clipser. On retrouve un bouton d’alimentation sur le dessus mais aussi sur la batterie avec un système de LED indiquant le niveau de batterie. Le châssis dispose d’ouvertures permettant, on l’imagine, d’aérer les composants internes. Deux capteurs d’évitement se trouvent sur l’avant du drone mais également en dessous. On retrouve un port USB Type-C et un slot pour la carte microSD. Le drone repose sur la batterie lorsqu’il est au sol et ne dispose ainsi pas de vrais train d’atterrissage. Un petit train d’atterrissage est pourtant fourni au pack mais il semble être plus là pour stabiliser l’aérodynamisme du drone en vol plus que pour le surélever. La caméra est quand même assez vite exposée aux herbes et petits cailloux qui se trouvent sur la zone d’atterrissage / décollage. On recommande alors l’utilisation d’une piste de décollage PGYTECH.

Caméra du V-Coptr Falcon

La caméra du drone montée sur la nacelle 3 axes ressemble fortement à une certaine petite caméra à main crée par son premier concurrent. Sur ce point là, il s’agit de spéculations car nous avons au final peu d’information sur le type de caméra. Nous reviendrons longuement sur la partie photo/vidéo plus bas.

Prise en main du V-Coptr Falcon

Avant de partir effectuer quelques sessions de vol, nous avons pris le temps de recharger le drone et sa radiocommande nommée BlastOff à l’aide du chargeur fourni. Nous l’avons tout d’abord testé en intérieur dans notre zone de vol indoor puis devant nos locaux pour voir son comportement général. Enfin, nous l’avons emmené en extérieur dans un champs de maïs lors d’un temps Normand un peu capricieux mais typique de la région Rouennaise : ciel gris et vent assez conséquent.

Comportement du drone en vol

Durant les trois tests, nous avons bien observé le drone en vol pour voir s’il tenait bien le stationnaire et sa réactivité au niveau des contrôles sur la radio BlastOff. Aucun souci de ce côté là, le V-Coptr suit la mesure et vole parfaitement bien, au niveau de ce que la concurrence nous propose. C’est un premier bon point. Après quelques frayeurs lors de notre sessions venteuse, nous avons pu constater que la puissance et la conception des deux moteurs a été vraiment bien étudiée. Effectivement, le drone semblait au loin légèrement chanceler comme si sa prise au vent était trop forte. Pas d’impact sur le contrôle puisqu’à aucun moment je n’ai senti le drone moins répondre à mes actions mais cela paraissait un peu inquiétant en volant à vue. Le résultat de la stabilisation sur les images est impressionnante puisque le drone tient l’horizon sans broncher. C’est probablement la combinaison de l’inclinaison des moteurs et la fiabilité de la nacelle 3 axes qui est responsable de ceci. Une très bonne surprise sur ce point !

V-Coptr Falcon et sa radiocommande

Ergonomie générale

Les habitués des drones retrouveront immédiatement leurs marques avec ce V-Coptr Falcon. La radiocommande propose une expérience de pilotage semblable à ce qu’on peut retrouver sur un drone DJI, pour ne pas les citer. Pour les nouveaux pilotes qui souhaiteraient commencer leurs aventures dronesques avec un V-Coptr, aucun souci non plus. L’application mobile qui sert à piloter le drone est intuitive et les tutoriels à la première mise en route sont très bien faits. Nous reviendrons bien entendu, dans le détails, sur la radiocommande et l’application mobile.

Les images du test

Je reprendrais l’aspect analytique du drone après car ce qui vous intéresse probablement le plus c’est de savoir ce qu’il a dans le ventre côté images. Le V-Coptr Falcon de Zerozero Robotics se débrouille très bien de ce côté là même si cela nous semble perfectible.

Il est équipé d’un capteur CMOS 1/2,3 pouce de 12 mégapixels. Celui-ci permet de pouvoir filmer en 4K jusqu’à 30 images par seconde et en 2,7K jusqu’à 60 images par seconde. Pour les résolutions plus basses (FullHD et 720p), la fréquence d’images à 60p sera la plus haute, il ne vous permettra donc pas de réaliser des ralentis comme les modèles d’autres marques peuvent le proposer. Ce capteur offre un FOV de 77° et une ouverture maximale à f/2.2. Malheureusement, il ne sera pas possible de filmer en RAW. Cette caméra est montée sur une nacelle à 3 axes somme tout, assez classique, mais qui comme je l’ai expliqué précédemment fait très bien le job.

Quid des images et des vidéos capturées avec le V-Coptr Robotics ? Et bien, il se défend plutôt très correctement – voir vidéo ci-dessous. En 4K 30p, on observe de nombreux détails et une définition générale très correcte (au niveau des champs de blés par exemple). Cependant, on ne peut s’empêcher de notifier de la pixellisation assez gênante sur les zones grises (dans les nuages). Peut-être que le capteur dispose d’une dynamique de couleurs assez peu élevée ? Dans tous les cas, l’effet est moins observé lorsque le ciel est plus coloré. En parlant de couleurs, je trouve que la colorimétrie proposée par ce V-Coptr est très correcte. Les contrastes et zones sombres sont très bien gérées et l’aspect général n’est pas trop édulcoré (comme on peut l’observer chez GoPro par exemple – mais cela est une affaire de goût avant tout). Enfin on notera un effet de rolling shutter très marqué en mode sport qui est assez gênant. Toutefois pour ce type de prise de vue créatives, je vous déconseille le mode sport qui est plus pour s’amuser. Côté photo, je n’ai rien eu à redire, nous avons pris quelques clichés – que vous pouvez observer dans la vidéo. Encore une fois, ce sont des jpeg et non des RAW mais les images en 4000 x 3000 pixels sont très satisfaisantes. Les images capturées par les modes automatiques (Trackshots) sont en 1080p à 30 images/seconde. La qualité vidéo de ces images est excellente.

La radiocommande BlastOff

Le V-Coptr Falcon est vendu avec une radiocommande de contrôle avec son support smartphone pour connecter son mobile et ainsi exploiter l’application V-Coptr. Bien que 100% fonctionnelle, cette radiocommande m’a semblée assez en dessous de la concurrence notamment concernant son ergonomie et le niveau de finition. La conception 100% plastique rend la prise en main de la radio BlastOff assez décevante. Elle est assez imposante et pourtant très légère comme si on avait voulu imposer ce format sans penser à l’ergonomie utilisateurs. Le plastique se raye très rapidement et les interrupteurs et boutons sont assez cheap. Le positionnement des antennes est fébrile et le rangement des sticks à l’arrière assez mal terminé. Bon point cependant pour le support smartphone et son design pour le replier qui est assez ingénieux, il rempli très bien son rôle.

Côté portée entre le drone et la radiocommande, Zerozero Robotics annonce qu’elle sera de 7 km (en FCC – environ 2km en CE). Il faut toujours prendre en compte la législation française en ce sens mais je peux vous dire que nous n’avons pas réussi à la mettre en défaut lors de nos différents tests. Pas de freeze du retour vidéo ni de perte de connexion durant toute la durée de nos tests. Le système de transmission nous semble vraiment très fiable.

Application mobile

L’application V-Coptr est très bien conçue, claire et ergonomique. Le gros point noir à dénoter c’est qu’elle n’est pas disponible en français (anglais ou chinois uniquement). Ce ne sera pas un problème pour tout le monde mais je peux imaginer que cela gêne les débutants dans leur compréhension et appréhension des contrôles de ce drone.

Le retour vidéo est clair et les principales informations de télémétrie sont présentes : nombre de satellites, fond de carte, altitude, distance du drone par rapport à la radiocommande etc. Les informations sont bien réparties, ainsi le retour vidéo n’est pas obstrué par quoi que ce soit, on peut se concentrer à 100% sur son pilotage et ses prises de vue. Vous aurez le loisir d’agir sur les paramètres de la caméra (ISO etc.) et switcher facilement du mode photo au mode vidéo.

Nous avons utilisé trois smartphones pour nos tests : un Xiami 11T Pro, un iPhone 11 et un iPhone 13 Pro. Aucun souci de freeze de l’application ou de fermetures intempestives à déclarer mais une impossibilité totale à obtenir la connexion avec l’iPhone 11 uniquement. Il semblerait que l’application ne soit compatible qu’avec des smartphones de dernière génération.

Les fonctionnalités du V-Coptr

Bien que peu nombreuses les fonctionnalités automatiques du V-Coptr Falcon sont très bien maîtrisées. On dispose d’un mode de suivi automatique de sujet très performant que je vous détaille juste après ainsi que le mode Trackshots qui permet de réaliser de courtes vidéos dynamiques sans avoir à piloter le drone. Il est important de noter que la prise de vue sera limitée au FullHD 30p dans ces modes intelligents, vous ne pourrez pas les réaliser en 2,7 et en 4K.

Suivi automatique du V-Coptr Falcon

Suivi automatique

Ce mode vous permet de vous filmer en mouvement dans un espace sans que vous n’ayez à piloter le drone. Le fonctionnement est très simple. Il vous suffit de sélectionner le sujet sur l’écran en touchant l’icône « + » et le drone gardera le sujet au centre de l’attention, même si vous bougez ou marchez dans une autre direction. Il garde la distance avec le sujet et le suit à mesure qu’il s’éloigne. Par le passé, on a souvent vu les limites de ce type d’algorithme lorsque le sujet court ou sort rapidement du cadre; à ce moment là, le drone n’arrive plus à le tracker et abandonne le suivi. Le suivi automatique du V-Coptr fonctionne extrêmement bien sur ce point et c’est un réel plus de mon point de vue. Nous avons tenté de piéger le suivi automatique en nous retournant, en courant assez vite ou en faisant en sorte de se trouver hors-champ mais l’algorithme ne nous lâche pas. Deux modes de suivi sont disponibles : Back et Pivot. Le premier vous suit et le deuxième pivote autour du sujet.

Modes créatifs

Les Trackshots sont assez peu nombreux mais plutôt qualitatifs. C’est le genre de modes qui peut sembler gadget mais qui sera très utile pour capturer des plans dynamiques lorsque vous vous trouvez dans un joli lieu et souhaitez immortaliser le moment. Ces modes sont liés au suivi automatique et fonctionnent un peu sur le même principe : le drone vous tracke et exécute ensuite une série de mouvements tout en vous gardant au centre de l’attention. Vous avez le choix parmi trois Trackshots : Surge, Spiral et Orbit. Nous vous recommandons de vous assurer que le drone soit dans un endroit vaste et sans obstacles pour réaliser ces modes.

  • Le mode Surge permet de faire un dronie en reculant petit à petit et en prenant de la hauteur.
  • Le mode Spiral permet au drone de vous centrer et de prendre de la hauteur tout en tournant autour de vous.
  • Le mode Orbit est très similaire au mode Spiral mais en conservant l’altitude à laquelle le drone se trouve.
Détection des obstacles du Coptr Falcon

RTH et détection d’obstacles

Nous avons pu tester le RTH qui fonctionne parfaitement et sans embûches. Le drone est revenu à son point de départ exact à quelques centimètres près. Comme souvent, il est paramétrable dans l’application, notamment au niveau de la hauteur définie pour faire le RTH.

La détection des obstacles quant à elle fonctionne très bien par le biais d’alertes visuelles et sonores sur le drone et la radiocommande. Toutefois, cette détection des obstacles ne se fait que par l’avant et le dessous du drone. Il vous faut alors vérifier les directions restantes : sur les côtés et l’arrière du drone. Il est aussi important de noter que la détection des obstacles n’est plus en vigueur selon le mode utilisé (en mode Sport par exemple). C’est à vous de garder le drone à vue et d’observer les obstacles à ses environs.

Notre avis sur le drone

Nous sommes satisfait de ce drone qui je l’espère, trouvera son public. La promesse de l’autonomie de 50 minutes est exaucée. Nous avons effectué une dizaine de sessions de test pour que la totalité des équipes studioSPORT intriguées par ce drone puissent le tester. J’ai du recharger la batterie sur les deux dernières sessions même après de longues sessions de vol en extérieur. Le design unique du bicoptère nous semblait incompatible avec un vol stable et fiable. Et pourtant la qualité de conception des deux moteurs inclinables couplé à la qualité de conception de la nacelle font que les vols sont agréables et les images parfaitement stables.

V-Coptr de face

Toutefois il faut le noter, nous sommes un peu déçus de la qualité vidéo quand on le compare à un drone équivalent dans une autre marque. Ce que le V-Coptr fait, il le fait bien mais nous aurions aimé que cela aille un peu plus loin :

  • la possibilité de filmer en RAW
  • avoir un profil colorimétrique plat pour la post-prod
  • accéder à la 4K 60p
  • avoir plus de fréquences d’images dans les plus petites résolutions pour faire du ralenti
  • avoir une qualité de finition un peu plus poussée sur la radiocommande
  • disposer d’un train d’atterrissage pour surélever un peu le drone et protéger la caméra

Nous avons tout de même été impressionnés par la qualité de ce drone qui nous paraissait un peu douteuse sur le papier.

Où se positionne le V-Coptr Falcon face à la concurrence ?

Le V-Coptr Falcon se défend extrêmement bien sur un marché ultra concurrentiel où le leader ne laisse que très peu de place aux autres acteurs. Il se démarque clairement de part son design dans un premier temps qui fait mouche et qui reste en tête. Toutefois, l’apparence volatile (je ne suis pas sûre de la qualité de jeux de mots) de ce drone ne peut pas être le seul aspect pour choisir le V-Coptr par rapport à un autre drone. Sa très grande autonomie est un vrai argument de vente puisque vous n’aurez pas nécessairement besoin d’acheter plus de batteries. Je pense que ce produit est un peu « jeune » dans la façon dont il a été pensé. Si le drone rencontre un beau succès, il n’y a aucun doute que le constructeur travaillera sur des mises à jour pour booster ses possibilités.

Que pensez-vous du V-Coptr Falcon ?
0
Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez !x

Zerozero Robotics V-Coptr Falcon

999 €
7.1

Design

8.0/10

Comportement en vol

8.0/10

Facilité de prise en main

7.0/10

Autonomie

10.0/10

Capacités vidéo/photo

5.5/10

Qualité de conception

4.0/10

Les plus :

  • Autonomie de 50 minutes
  • Stabilité des images

Les moins :

  • Qualité de conception en deçà de la concurrence
  • Capacités vidéos à améliorer
  • Conception du châssis avec caméra au sol
  • Radiocommande cheap
  • Application mobile non disponible en français

Inscrivez vous à notre newsletter

Email*
Recevoir les derniers articles du blog chaque mois *
Recevoir les newsletters studioSPORT (nouveautés, promos…) *

A propos de l'auteur

Mélodie

Passionnée de cinéma et de jeux vidéos à la base, j'ai découvert l'univers des drones et de la vidéo en arrivant chez studioSPORT. Désormais, chaque sortie produit me passionne et j'aime partager mes tests produit sur le blog.

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex