Dakar 2018 : interview de FreeWayDrone

Notre partenaire FreeWayDrone et plus particulièrement son dirigeant Michael GISSELERE a répondu à nos questions suite à son expérience au Dakar ! Une expérience et un déploiement technique digne des plus gros tournage. Nous avons fourni du matériel aux équipes FreeWayDrone, et notamment un DJI Inspire 2, conjointement avec nos confrères de FlyingEye. Nous vous laissons découvrir son retour sur cette aventure !

Paris Dakar 2018 Pérou

Tout d’abord, comment avez-vous vécu cette expérience au Dakar ?

Très bien, j’avais été prévenu par des collègues et des amis que c’était une expérience unique aussi bien humainement que physiquement. J’avais parfois un peu l’impression de faire mon service militaire 🙂

C’était éprouvant physiquement car nous n’arrivions pas à vraiment bien dormir sur le bivouac et sous la tente, il y a constamment du bruit, on a l’impression de dormir dans un énorme garage, mais c’était super, et cela faisait parti de l’aventure. Ensuite, la difficulté c’est de tenir pendant plus de 2 semaines, aussi bien physiquement que créativement car il faut ramener des plans différents tous les jours et mettre la barre un peu plus haute constamment : filmer les camions, les quais les motos sur des départs ou canyons et sur du sable différent selon les lieux, est un vrai exercice de style car la vitesse des concurrents est différente selon les endroits et il faut ainsi s’adapter très vite.

DJI Inspire 2 accueil chaleureux

Quel est votre meilleur souvenir du Dakar ?

C’est très difficile de répondre à cette question car c’est un ensemble de choses, mais je garde un très bon souvenir de l’accueil des gens au Pérou, Bolivie ou Argentine, le Dakar est une véritable fête pour les villages et villes que nous traversons, les gens venaient nous voir pour faire des photos, nous traversions les villages sous les applaudissements alors que nous n’étions pas concurrents, nous faisons que de la télé :)…

Paris Dakar voyage

Pouvez-vous nous présenter rapidement votre société ?

Freeway prod a été créé en 2009 par mon épouse Christelle et moi-même. A la base, je suis chef opérateur- réalisateur depuis pas mal d’années, notre société c’était 95% de tournage terrestre et 5% d’aérien, aujourd’hui c’est l’inverse. Nous avons monté une division drone avec le soutien de France TV, à l’époque nous volions avec du mikrocopter que 2 minutes et ça tombait souvent. Nous avons passé une année à douter et à être dans le rouge financièrement, mais nous nous sommes accrochés, puis le Tour de France – France TV Sport nous a contacté et les choses se sont vite enchainées sur différentes missions comme par exemple en Antarctique, Adriatique pour le Ponant et France TV, le survol du Palais de l’Elysée, TF1, M6 etc etc… Nous sommes devenus partenaires DJI et avons même été invités à shenzen pour travailler sur le prototype de l’inspire 1. Notre notoriété a décollé lorsque nous avons tourné pour Arte à l’Opéra Garnier, il fallait filmer le plafond de la grande salle où était l’oeuvre de Marc Chagall, nous avons conçu à l’époque une nacelle pour filmer en contre-plongée, cela n’existait pas encore. Grâce à cette vidéo, la notoriété de Freeway est montée en flèche, nous avons eu des articles un peu partout et même dans le célèbre New York Times. Aujourd’hui, nous avons 7 télé-pilotes fidèles à Freeway et 3 cadreurs, nous travaillons essentiellement pour la TV, nous avons aussi des demandes en pub et ciné.

DJI Inspire 2 préparation sur le Dakar

Parlons technique, quels sont les drones et caméras que vous avez utilisés ?

Après plusieurs réunions avec les organisateurs et la technique, j’ai décidé d’emmener trois DJI Inspire 2 avec des X5S et différentes optiques pour la course ainsi que deux Freefly Alta 6 & 8 pour le direct France TV sur le bivouac pour plusieurs raisons : l’Inspire 2 n’a pas passé les tests de re-transmission broadcast car sa sortie 80i est vraiment mauvaise, j’ai donc mis un GH4 avec une sortie 1080i sur notre nacelle Movi Pro afin d’avoir un bon signal, j’ai utilisé un Connex Amimon pour la retransmission mais lorsque nos fréquences étaient brouillées, nous utilisions un système de transmission provenant de chez AMP Visual. Le choix du Freefly était aussi dû aux NFZ car nous étions souvent sur des aéroports militaires ou civils, avec Freefly pas de problème contrairement à DJI. J’ai pas pris de X7 car je savais que le matériel allait être mis à l’épreuve, et je ne regrette pas mes choix.

DJI Inspire 2 départ Paris Dakar

Avez-vous eu des conditions difficiles de tournage ?

Dans l’ensemble non, tout s’est bien passé sauf une journée sur un bivouac avec beaucoup de vent et du sable, nous avons décidé de ne pas décoller. Lors du Dakar, nous avons volé à 4300 mètres d’altitude avec l’inspire et des hélices Haute Altitude et le drone s’est très bien comporté aussi. Parfois sur notre base, nous avions pas mal de vent et du sable il fallait donc protéger le matériel et surtout l’entretenir assez régulièrement.

DJI Inspire 2 en vol

Le DJI Inspire 2 répondait-il à vos attentes ?

Oui surtout en mode Sport sur la course, je voulais à tout prix, garder un Sebastien Loeb ou Stephane Peterhansel plus de 30 secondes dans le cadre, je préparais les plans et indiquais à mon pilote ce que je voulais….. sur le Dakar, vous ne pouvez pas faire de l’improvisation car ça va tellement vite que vous ne ramenez aucune image, il faut préparer les plans . J’ai été très content de la vitesse de l’Inspire 2 notamment sur les départs en ligne, ou sur la course dans les canyons, par contre j’ai senti que la nacelle fatiguait souvent en mode sport et quelle ne suivait pas toujours, elle donnait des à-coups lors de fort déplacement.

Quelles améliorations ou optimisations aimeriez-vous ?

J’aimerais beaucoup que DJI améliore leur sortie 80i et que la nacelle soit encore plus éloignée de l’aéronef avec un système de bras plus haut car en mode sport et à fond on a tendance à voir un peu l’avant ou l’arrière du drone. Je rêverais aussi d’avoir un zoom et un diaphragme pas cranté et utilisable à l’image. Ensuite j’aimerais encore plus de vitesse sur l’Inspire 2.

Quelques vidéos du Dakar, notamment un départ filmé avec l’Inspire 2 :


Auteur: Thomas

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Excellent les gars ! Bravo ! passionnant votre aventure, un vrai défit réussis !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This