Test du drone Eachine EX2 Mini

Aujourd’hui on se retrouve pour vous présenter et tester le drone Eachine EX2 Mini. Un drone racer prêt à voler à petit prix disponible en deux versions. Une première version simple avec uniquement le drone (avec caméra et émetteur vidéo intégré) et une seconde version, que nous allons vous présenter ci-dessous, avec le masque FPV Goggles G3.

Contenu du produit

Il s’agit d’une version « sample ». Il est fort probable que la présentation de l’emballage soit différente. En revanche le contenu restera le même, à savoir :

Le drone Eachine EX2 mini

  • 1 x Eachine EX2 Mini
  • 1 x Radiocommande
  • 4 x Protection d’hélice
  • 2 x Jeux de deux d’hélices
  • 1 x Outil pour changer les hélices
  • 1 x Chargeur de batterie
  • 1 x Batterie du drone
  • 1 x Notice en Français

Le masque FPV Goggles G3

  • 1 x Masque G3
  • 1 x Ecran D43
  • 1 x Pare soleil
  • 1 x Support pour l’écran D43
  • 1 x Câble de charge microUSB

Caractéristiques techniques

Drone EX2 mini

Le EX2 Mini est un petit drone racer de 175mm de diagonale et 65mm de hauteur pour un poids plume de seulement 190g (avec sa batterie et 130g sans). Il est assemblé sur un châssis en plastique semi-rigide. Ce qui lui permet de pouvoir absorber sans casser les quelques maladresses de pilotage que nous pouvons rencontrer.

Côté motorisation on retrouve 4 moteurs 1306 de 2750Kv contrôlés par un ESC 4 en 1. Les hélices des bipales 3″ (3025) de type BullNoise.

Le tout est contrôlé par un contrôleur de vol propriétaire vous permettant de piloter en mode « Angle », un mode stabilisé, ainsi qu’en mode « Acro » sans aucune stabilisation.

Enfin le Eachine EX2 Mini est équipé d’une caméra C5830. Cette caméra possède un capteur 2/3″ de 8MP d’une résolution HD de 720p (1080*720) ainsi qu’un émetteur vidéo de 5.8Ghz.

Batterie

Le EX2 Mini est alimenté par une batterie 7.4V de 850 mAh. Le temps de vol annoncé est de 10 minutes pour un temps de charge complet de 3 heures. Le connecteur de la batterie est sous un format propriétaire.

Radiocommande

La transmission entre le drone et la radiocommande est effectuée en 2.4 Ghz. Le caractère arrondi de la radiocommande du EX2 lui offre une très bonne prise en main.
On retrouve plusieurs boutons sur la radiocommande qui vous permettront de :

  • Armer/désarmer les moteurs
  • Activer/désactiver les LEDs du drone
  • Changer la nervosité du drone (mode Low / High)
  • Déclencher des figures : Flips & Rolls
  • Prendre des photos
  • Ajuster les trimes des commandes

Masque G3 et l’écran D43

L’écran

Le D43 est un écran de 4.3″ doté d’un récepteur vidéo 5.8 GHz offrant 32 canaux en 25Mw. Il est prévu pour être utilisé soit dans le masque D43, que nous vous présenterons par la suite, ou fixé directement sur la radiocommande grâce à un support fourni. Un appui de 2 secondes sur le bouton « CH » lance une recherche automatique de la meilleure fréquence de votre retour vidéo.

Les fréquences de réception disponibles :

BAND (MHZ) CH1 CH2 CH3 CH4 CH5 CH6 CH7 CH8
A 5865 5845 5825 5805 5785 5765 5745 5725
B 5733 5752 5771 5790 5809 5828 5847 5866
C 5705 5685 5665 5645 5885 5905 5925 5945
D 5740 5760 5780 5800 5820 5840 5860 5880

Le rechargement de l’écran se fait via microUSB. Le temps de charge prend 90 minutes.

Le masque

Visuellement le masque est simple et réussit. Un capot à l’avant permet d’insérer l’écran D43 afin de profiter du retour vidéo en totale immersion. La mousse est confortable, la sangle ajustable. On regrette un espace limité pour les personnes ayant un nez et le manque de boutons déportés pour régler l’écran sans avoir à le sortir de son emplacement.

Edit : Une mousse plus épaisse est disponible et permet de supprimer la gêne au niveau du nez.

Test en vol

Nous souhaitions nous rendre en extérieur pour tester le Eachine EX2 Mini. Malheureusement la météo, somme toute typiquement normande, nous en a empêché (Mois de juin oblige,…).

Nous nous sommes donc rendu dans notre zone de vol indoor.

Ce drone étant principalement destiné aux néophytes et débutants confirmés, qui de mieux qu’un débutant aux deux mains gauches pour réaliser ce test en vol ? (oui oui, je parle bien de moi).

Premier vol en mode Angle

Le Eachine EX2 Mini est très simple à mettre en route. Allumez la radio, le drone, réalisez un petit scan automatique pour obtenir votre retour vidéo, armez les moteurs et décollez !

Premier vol réaliser en mode « Angle », la stabilité du drone est impressionnante. Il suffit de doser légèrement les gaz pour rester parfaitement stationnaire. La prise en main se fait avec une facilité déconcertante. Quelque « 8 » dans la zone histoire de s’assurer de la bonne prise en main de la machine puis l’on active le mode speed. Les sensations de pilotage sont bonnes, la conduite précise sans être trop sensible ou trop molles, un parfait juste milieu pour les pilotes débutants comme moi.

 

La première partie du vol ayant été réalisée à vue, je pose brièvement le drone. Juste le temps d’enfiler le masque de retour vidéo. Et me voila reparti pour un vol en immersion. La qualité du retour vidéo est elle aussi bluffante. En effet notre zone de vol et situé dans un entrepôt dont les poutres sont en métal et ont pour habitude de perturber les signaux. Ici, très peu d’interférences, le retour vidéo est fluide et sans glitch ni perte de signal, grâce entre autres au récepteur diversifié de l’écran D43.

Un appui court sur le bouton L1 situé à l’arrière de la radiocommande nous donne accès aux mode « Flip ». Vrilles, front et back flip à s’exécutent et se termine en retrouvant la parfaite stabilité du drone.

 

Second vol en mode Acro

 

Après avoir fait atterrir le drone, nous le passons en mode « Acro ». Ce qui nous permet de soulever un petit bémol. Le passage en mode « Acro » n’est possible qu’a l’allumage de la radiocommande. Comprenez qu’il n’est pas possible de changer de mode en vol. Un redémarrage du drone et de la radio est nécessaire.

La stabilisation du drone désactivée, la sensibilité des commandes reste la même et permet d’appréhender avec plus d’aisance le mode « Acro ». Me voilà reparti pour quelque 8 dans notre zone de vol. Étonne par mes compétences de pilotage, je me lance dans la réalisation de backflip sans l’aide du mode « Flip ». Un premier back-flip exécuté avec brio; un second à la limite de la perfection; puis un troisième,… peu être un peu trop ambitieux. Le drone à touché la toiture puis le sol de la zone de vol. La hauteur sous plafond étant de 10m. Une occasion de prouver la résistance du drone. Toutes les photos de cet article en atteste car elles ont été réalisée après ce crash.

Ne souhaitant pas rester sur un échec, je réarme les moteurs et repars pour un vol un peu plus « safe ». Quelques tours de piste et nous sommes arrivés aux 10 minutes de vol annoncé. La batterie respecte bien ses engagements.

Conclusion du test

Un drone parfait pour les pilotes souhaitant s’initier au pilotage en immersion à moindre frais. La stabilisation, le retour vidéo, la nervosité du drone et ses capacités à encaisser les erreurs de pilotage sont au top ! Les seuls points négatifs que nous pourrions relever sont la batterie propriétaire et le léger manque de confort du masque. Les différents modes stabilisés ou non ajoutés au fait de pouvoir passer d’un mode « normal » à « sport » permettent un apprentissage par paliers sans être coupé dans sa lancé par un manque de puissance.

 

Théau

Auteur: Théau

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This

Partagez cet article

Partagez facilement cet article avec vos amis