Sélectionner une page

Notre test du DJI Mavic 3 Cine avec Stéphane Couchoud

Notre test du DJI Mavic 3 Cine avec Stéphane Couchoud

Nous avons eu la chance de tester le DJI Mavic 3 Cine grâce à Stéphane Couchoud, pilote officiel DJI mais avant tout vidéaste professionnel. Nous le remercions évidemment, sans lui nous n’aurions pas pu vous proposer ce test aussi rapidement, nous vous conseillons donc que vous recommander de vous abonner à sa chaîne Youtube.

mavic 3 cine

Rentrons maintenant directement dans le vif du sujet : Quel est notre avis sur le DJI Mavic 3 ? Après quelques batteries, nous avons pu nous faire un avis sur ce nouveau drone compact proposé par DJI.

Notre avis sur le design du DJI Mavic 3

bras dji mavic 3

Avec un design plus fin, le DJI Mavic 3 conserve son aspect robuste et le prouve lorsque nous l’avons entre les mains. Au dépliage des bras, nous sentons clairement la qualité du produit, les finitions sont parfaites, rien à dire. On note même une légère inclinaison des bras et donc des hélices qui lui donnent une allure racée.

Si on veut faire un reproche à ce DJI Mavic 3 Cine, c’est certainement sur le plastique noir utilisé à l’arrière du drone. Sa texture accroche facilement les poussières et semble peu résistant aux griffures.

La caméra DJI L2D-20c

caméra DJI L2D-20c

La couleur plus foncée en comparaison au DJI Mavic 2 Pro lui donne un look plus pro, on adore. La caméra maintenue par les deux moteurs est très imposante, on la remarque immédiatement de part sa taille et son design. Le logo Hasselblad ressort ainsi que le découpage atypique des optiques. La division en deux capteurs interpelle, on comprend tout de suite que DJI a fait un gros travail sur la caméra de son Mavic 3.

DJI Mavic 2 Pro et DJI Mavic 3 Cine

Malgré son format imposant, la caméra conserve une hauteur au sol correcte pour ne pas risquer de taper celle-ci lors d’un atterrissage. Nous pouvons que vous conseiller l’utilisation d’une piste d’atterrissage, mais si vous n’en possédez pas, pas de souci. Point positif, le drone dispose d’un système de verrouillage automatique de la nacelle une fois le drone au sol. Cela évitera à la nacelle d’aller toucher l’herbe ou les cailloux situés en dessous.

Notre test en vol du DJI Mavic 3 Cine

Nous préférons vous le dire maintenant, nous avions une version BETA du firmware, donc aucun mode intelligent n’était présent, mais le drone étant tellement agréable à piloter, nous avons apprécié pouvoir piloter. Elément très important, DJI nous annonce qu’une majorité des fonctions intelligentes arrivera en janvier 2022 ! Voici la liste : ActiveTrack 5.0, Hyperlapse, MasterShots, QuickTransfer, QuickShots et Panorama. Nous sommes très déçus, même si nous pensons que les fonctions intelligentes sont plutôt utilisées par les possesseurs de DJI Air 2S ou DJI Mini 2.

DJI Mavic 3 Cine au sol
Une mise à jour en janvier 2022 pour les fonctions intelligentes, qu’en pensez-vous ?
1
Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez !x

Le comportement en vol !

Le comportement en vol s’améliore encore en comparaison à un DJI Mavic 2 Pro. Il réagit extrêmement bien, la réactivité est au rendez-vous. Le Mavic 3 semble plus silencieux qu’un Mavic 2 Pro, nous avions les deux drones pour comparer mais malheureusement pas de sonomètre pour réaliser une mesure précise. Cette diminution du bruit vient certainement du fait des nouvelles hélices plus souples et avec une légère inclinaison sur l’extrémité de celles-ci.

En mode Sport, on retrouve un drone vraiment rapide et puissant. On s’approche presque du comportement d’un DJI FPV en mode stabilisé ! C’est agréable, surtout sachant qu’on emporte quand même une caméra avec capteur 4/3. Nous n’avons pas remarqué de surchauffe lors de notre test, le Mavic 3 ventile de façon mesurée et la dissipation de la chaleur se fait naturellement depuis les « ouïes » du châssis.

L’application DJI Fly est égale à elle même, nous retrouvons toutes les informations nécessaire pour voler en sécurité. Bien sûr, comme nous l’avons évoqué plus haut, nous avons hâte d’avoir toutes les fonctions intelligentes car pour le moment le Mavic 3 ne peut pas révéler 100% de son potentiel. Point très positif la radiocommande DJI RC Pro dispose de DJI Fly en français ! C’est un point positif face à la radiocommande DJI SmartController qui conserve l’anglais. Si vous utilisez le Mavic 3 « classique », la radiocommande utilisera donc votre smartphone Android ou iOS pour lesquels la traduction est aussi en français.

La qualité vidéo

Nous vous donnons notre avis suite à notre vol, mais une vidéo plus poussée arrivera très prochainement. A première vue, le piqué du capteur 4/3 est très bon, ce que nous confirme Stéphane qui a eu beaucoup plus de temps pour le tester. On a presque l’impression d’avoir emporté notre boitier photo sur une drone !

Pour les images en Apple ProRes 422 HQ, elles s’enregistrent sur le disque SSD interne au Mavic 3 Cine. Nous n’avons pas eu le temps d’analyser la qualité de ces images mais le retour de Stéphane Couchoud est catégorique : c’est fou de pouvoir faire cela dans un drone aussi compact et performant. Vous pourrez valider cela en regardant sa vidéo :

Les assistances de vol

La détection d’obstacles est vraiment performante, nous n’avons pas réussi à la mettre en défaut (et heureusement). Nous remarquons que les mouvements sont bien plus naturels et moins violents lorsque le drone détecte un obstacle, c’est donc plus agréable au pilotage mais aussi sur la vidéo enregistrée. Il y a donc plus de progressivité dans l’alerte et dans le freinage du drone.

Nous avons d’ailleurs profité d’un RTH (retour à la mainon) avec 10% de batterie restante pour voir que le drone se débrouille extrêmement bien pour éviter les obstacles sur le retour. Nous l’avions placé dans un endroit proche de buissons, sous les arbres avec un dénivelé plutôt important pour revenir au point de décollage, et le Mavic 3 a fait son RTH avec un facilité déconcertante. Aucun temps d’arrêt face aux obstacles, il revient de manière souple et sécurisée.

L’autonomie

Point important, DJI annonce 46 minutes de vol mais dans des conditions bien particulières. De notre côté, nous avons frôlé les 40 minutes, ce qui est déjà extrêmement bien pour un drone de seulement 899g.

Le mode Explorer

Alors là, nous n’étions pas forcément convaincus par son utilité, mais en le testant, nous sommes bluffés ! Ce mode vous permet de zoomer jusqu’à 28x afin d’économiser des déplacements inutiles. Le Mavic 3 passe du zoom de son capteur 4/3 au zoom du téléobjectif de manière automatique. Vous pourrez ainsi rapidement analyser le paysage qui vous entoure puis vous lancer dans l’enregistrement de vos images.

Les accessoires

Nouveauté qui saute directement aux yeux, la protection nacelle n’est plus un simple morceau de plastique. On retrouve désormais une coque rigide à l’avant avec un strap aimanté permettant de fixer facilement celle-ci. En plus de protéger la caméra, cette protection saura prendre soin des capteurs avant mais aussi des hélices du Mavic 3. Honnêtement, nous préférons largement cette solution plutôt que les protections nacelles en plastique souvent agaçantes à fixer. Même si le design muselière peut paraître surprenant, c’est terriblement efficace.

Nous disposions du modèle DJI Mavic 3 Cine, et donc de la nouvelle radiocommande DJI RC Pro ! Cette radiocommande reprend la forme de la radiocommande DJI SmartController, avec un écran tactile lumineux. La prise en main est parfaite, on adore ce concept.

radiocommande dji rc pro

Le sac à dos convertible en sacoche est très bien fini et bien conçu. On adore la possibilité de pouvoir passer d’un sac à dos avec de l’espace supplémentaire pour transporter notre équipement photo par exemple ou alors conserver uniquement le drone et l’essentiel en version bandoulière.

D’après Stéphane, les filtres ND ne sont que très peu utiles puisque l’ouverture variable fait très bien le job ! Dans certaines situations complexes, comme un coucher de soleil vous aurez peut être besoin de ces filtres ND, mais lors de tous ses tests, Stéphane n’a pas utilisé de filtre au dessus du ND32 !

Conclusion sur notre test du DJI Mavic 3

Comme vous l’avez remarqué, nous vous avons présenté ici notre premier avis sur le DJI Mavic 3. Il nous a convaincu, c’est certain, mais il nous faudra encore du temps pour le tester à 100% (il faudra surtout attendre la mise à jour de janvier). Pour ceux qui recherchent plus de précisions sur les fonctions, les capacités ou encore les nouveautés du Mavic 3 face au Mavic 2, alors vous pouvez retrouver notre article de présentation des DJI Mavic 3 et DJI Mavic 3 Cine.

Comme toujours, nous restons à votre écoute dans les commentaires afin d’échanger à propos de ce Mavic 3.
1
Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez !x

Inscrivez vous à notre newsletter

Email*
Recevoir les derniers articles du blog chaque mois *
Recevoir les newsletters studioSPORT (nouveautés, promos…) *

A propos de l'auteur

Thomas

Passionné par les nouvelles technologies, je partage mon temps libre entre la course à pied et la photographie. Amateur de belles images, je me promène toujours avec mon appareil photo. #teamfuji #djiaddict

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
Laurent NOËL
Commentaires sur le contenu des articles Une mise à jour en janvier 2022 pour les fonctions intelligentes, qu'en pensez-vous ?" Lire la suite »

Absolument inadmissible que DJI ait ce comportement commercial pour « devancer » la concurrence. Paru en novembre il faudra donc attendre 3 mois avant la supposée mise à jour du firmware du Mavic 3 ! Je trouve cela scandaleux. En tout objectivité puisque je ne possède que des drones DJI dont je suis absolument ravi. Laurent

1
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex