Sélectionner une page

Test complet DJI Action 2

Test complet DJI Action 2

Vous l’attendiez, le voilà, notre test de la caméra DJI Action 2 est là ! Cette petite caméra compacte, légère et modulable nous a-t-elle séduits ? Nous allons vous faire découvrir au fil de ce test complet de la DJI Action 2. Nous avons eu cette caméra quelques jours avant son lancement, ce qui nous a permis de faire plusieurs sessions de tests dans des situations bien différentes.

On refait le point sur la présentation et unboxing

Une petite partie théorie afin de remettre tout le monde dans le bain avec cette DJI Action 2 ! C’est donc lors de l’annonce du 27 octobre 2021 que nous découvrons cette fameuse caméra. Chez DJI, nous avions connu la DJI Osmo Action, première caméra sportive proposée par le géant Chinois. A l’époque l’Osmo Action était directement en concurrence avec la GoPro Hero8 Black qui était la référence sur le marché. Mais l’Osmo Action amenait une nouveauté, l’écran avec retour vidéo à l’avant, ce qui en soit n’était pas non plus une révolution.

DJI Action 2 caméra modulable

Cette année, le concept est bien plus innovant avec une caméra modulable composée d’un bloc caméra autonome qui se couple potentiellement avec un module. On remarque donc l’inspiration de chez Insta360 One R qui était la première caméra utilisant ce principe. Mais DJI va plus loin avec la possibilité d’utiliser la caméra seule pour filmer ou d’ajouter un module pour booster les capacités.

La DJI Action 2 se présente sous deux packs, soit DJI Action 2 Dual-Screen ou DJI Action 2 Power. Deux versions qui se différencient par le module utilisé, soit le second écran (Dual Screen) soit la batterie additionnelle (Power). Si nous voulons rapidement vous présenter les différences entre les deux modules, les voici :

Module Dual-ScreenModule Power
Second écran tactile OuiNon
Son Matrix Stéréo 4 microsOuiNon
Port microSDOuiOui
Connectique USB-COuiOui
Autonomie totale avec la caméra (en 1080p 30i/s sans stabilisation)160min180min
Prix du pack519€399€

Les points communs entre les deux modules sont donc le port USB-C, la fente microSD pour étendre la mémoire et l’augmentation de l’autonomie.

DJI Action 2 Dual Screen

Pour faire rapidement le tour des atouts, on peut dire que le module Dual-Screen ajoute donc un deuxième écran tactile idéal pour la prise de selfie et de l’utilisation en mode VLOG de la DJI Action 2. Il apporte bien évidemment une autonomie supplémentaire à la caméra et la possibilité de la recharger (oui, sans module vous ne pourrez pas recharger votre caméra car elle n’a pas de port USB-C). On retrouve aussi trois microphones sur ce module ce qui porte à 4 au total afin de profiter du son DJI Matrix Stéréo. Ce module conviendra donc parfaitement à ceux qui souhaitent faire du vlog ou qui souhaitent impérativement disposer d’un second écran. A noter que ce second écran dispose de toutes les fonctions de l’écran principal de la caméra ce qui est très appréciable.

Du côté du module Power, c’est plus simple, il n’apporte pas grand chose de plus que l’autonomie et les connectiques. Il va donc être utile pour les utilisateurs de DJI Action 2 souhaitant faire du sport, des activités extérieurs, filmer leur quotidien … Mais il faudra bien prendre en compte que vous ne disposerez que d’un seul écran (ce qui suffit dans la majorité des cas).

Les points forts

Aujourd’hui DJI veut frapper plus fort avec sa DJI Action 2 qui dispose d’un format et d’une modularité inédits. Pour ceux qui n’ont pas lu la présentation de la DJI Action 2, voici ce qu’il faut retenir :

  • La caméra DJI Action 2 est une caméra modulaire composée d’un capteur autonome couplé au besoin avec un module Power ou un module Dual-Screen.
  • Conception magnétique pour relier la caméra aux modules et aux accessoires
  • Résolutions maximales en vidéo : 4K à 120i/s, 2.7K à 120i/s, 1080p à 240i/s
  • L’Action 2 est compact et portable du fait de ses dimensions réduite de 39x39x22.3mm et de son poids de 56g
  • Stabilisation RockSteady couplée au maintien de l’horizon HorizonSteady
  • Champ de vue ultra large de 155°
  • Etanche à 10 mètre de profondeur sans les modules. Un caisson est nécessaire pour plonger avec les modules

Nous gardons les points faibles pour plus tard … Car oui, il y en a !

Retrouvez notre présentation de la caméra sur notre chaîne Youtube, le test en vidéo arrive très prochainement :

https://youtu.be/Ohv74o9I3sE

Unboxing de la DJI Action 2

Comme à son habitude, DJI nous propose un packaging très sobre et épuré. A l’image de la DJI Action 2, le carton est compact et léger. Dans notre cas, nous avons la version DJI Action 2 Dual Screen , on ne va pas vous faire de dessin, il y a le strict nécessaire dans ce packaging à savoir :

  • La caméra
  • Le module écran Dual-Screen
  • La fixation pendentif magnétique
  • La fixation magnétique sur rotule avec ventouse et pas de vis 1/4″
  • La fixation magnétique type GoPro
  • Un câble de charge USB-C

Vous l’aurez remarqué, il n’y a pas de prise secteur, il faudra donc recharger la caméra sur votre ordinateur, utiliser la prise secteur de votre chargeur de téléphone (si elle est fournie avec …) ou simplement en acheter une.

Notre test de la DJI Action 2

Nous avons réalisé plusieurs sessions de test afin de nous faire un avis le plus complet possible sur la caméra. Notre première sessions s’est déroulée lors d’un trajet en trottinette électrique. Pour cela j’ai utilisé un harnais afin de fixer l’Action 2 et une GoPro Hero10 Black afin de faire un comparatif des deux images. Seconde session de test réalisée par notre responsable marketing lors d’une journée en bateau au large de la côte normande mêlant plans à bord d’un bateau et plans sous l’eau.

DJI Action 2 capteur

Deux utilisations, l’une sur la terre, l’autre dans l’eau qui seront complétées par notre test de la DJI Action 2 sur un drone racer, donc dans les airs.

Notre avis lors de notre test de la DJI Action 2 en trottinette

La caméra fixée sur un harnais est bien évidemment extrêmement légère et son format la rend très discrète. Fixée grâce à la fixation magnétique type GoPro, la DJI Action 2 peut être utilisée un peu partout. Dans mon cas, un simple harnais GoPro a suffit à l’emmener avec moi. Je suis parti uniquement avec la caméra, sans le module écran, je l’ai regretté par la suite, je vous expliquerai pourquoi.

L’utilisation de la fixation magnétique, simple et rapide

J’ai apprécié pouvoir laisser la fixation GoPro sur le harnais et pouvoir déconnecter la caméra simplement en appuyant sur les crochets latéraux afin de dégager la caméra. En une seconde vous pouvez installer ou désinstaller votre caméra, ce qui est plus rapide qu’une GoPro pour laquelle vous devez dévisser la fixation afin de la libérer. Bien sûr, chez GoPro il y a les fixations à dégagement rapide, mais vous restez avec une fixation sous la caméra, ce qui n’est pas le cas avec la DJI Action 2.

Nous nous sommes tous posé la question, « est-ce que cette fixation magnétique est assez solide pour bien maintenir la caméra ? ». Et bien dans mon utilisation, c’était parfait. Il faut bien prendre en compte que la caméra s’aimante à la fixation qui en plus dispose de deux crochets latéraux. Clairement, l’aimant est puissant, mais il ne serait pas suffisant sans les crochets. Ces deux éléments permettent de verrouiller la caméra sur l’accessoire ou sur l’un des deux modules. Un des deux crochets se fixe automatiquement lorsque l’aimant agit pour coller la caméra, mais il faudra bien vérifier à appuyer sur le second pour maintenir le tout ! A partir de ce moment, j’ai testé de séparer les éléments en forçant dessus (pas comme un malade non plus), mais cela ne bouge pas, c’est solide et inspire confiance.

Enregistrement en 2,7K à 60i/s avec RockSteady 2.0 et HorizonSteady

dji action 2 compacte

Dans mon cas, j’ai réalisé la séquence en 2,7K à 60 images par seconde afin de pouvoir bénéficier la stabilisation RockSteady 2.0 et du maintien de l’horizon HorizonSteady. Etant passé dans des zones ombragées, sur des zones pavées, des zones en contre-jour, cela m’a permis de faire un panel représentatif d’une utilisation classique de la DJI Action 2. La qualité vidéo est au rendez-vous rien à redire sur ce point, la colorimétrie est correcte même si cela est subjectif.

La stabilisation de l’image est vraiment performante, on s’en rend compte lorsque je passe sur les zones pavées (qui m’ont bien secoué), l’image reste stable et agréable à regarder. On notera toutefois, que lorsque les secousses arrivent brusquement la stabilisation compense mais cela se voit parfois à l’image. En effet, on aperçoit comme une vibration de l’image ce qui n’est pas très esthétique, mais pas forcément dérangeant.

Pour le maintien de l’horizon, la trottinette n’est pas le meilleur exemple mais on voit que dans certains virages l’horizon reste bien droit. Je l’ai testé à la main, c’est vraiment impressionnant. Mais par contre, un autre point impressionnant, c’est le crop dans l’image. Evidemment, pour réussir à garder l’horizon droit, la caméra réalise un crop dans l’image qui sera à prendre en compte pour ceux qui souhaitent un champ de vue le plus large possible.

L’autonomie, le gros point noir ?

Soyons honnête, l’autonomie annoncée de 70 minutes pour la caméra seule est totalement théorique. DJI ne le cache pas, ces 70 minutes sont atteignables uniquement si vous filmez en 1080p à 30 images par seconde et sans stabilisation. Ce qui n’était donc pas le cas lors de mon test …

Je suis partis avec environ 60% de batterie en me disant que j’étais large pour les 17 minutes de route qui séparent le siège de studioSPORT de mon domicile. Mais en réalité, je suis arrivé à 1% de batterie … L’autonomie en 2,7K à 60i/s avec la stabilisation doit donc tourner aux alentours de 25/30 minutes. Impossible donc de revoir la vidéo, de recharger la caméra ou de récupérer les images … Eh oui, je n’avais pas pris avec moi le module écran qui permet de recharger la caméra ! Quelle frustration en arrivant, je ne peux que vous conseiller de toujours emporter le module écran ou le module power avec vous afin de pouvoir recharger la caméra !

DJI Action 2 Dual Screen Module

Je n’ai pas testé l’autonomie en utilisant le module écran, mais cela sera testé dans une second temps. Si vous avez des éléments que vous voudriez que je teste, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

J’ai tout de même été rassuré en voyant que nous pouvions recharger la batterie du module écran (ou du module power) grâce à une batterie externe. Par exemple, cela pourra vous aider lors d’une journée de ski, la pause déjeuner vous permettra de recharger votre DJI Action 2. A noter que l’écran recharge la caméra, c’est pourquoi une led verte s’allume sur le module même lorsque vous éteignez la caméra. Pour contrôler le niveau de batterie des deux éléments, une fois la caméra allumée, appuyez sur le logo de la batterie.

Notre test de la DJI Action 2 pour de la plongée sous-marine

Je ne vais pas vous répéter les éléments communs à l’utilisation en trottinette, mais pour ce test je vais me focaliser sur l’utilisation sous-marine. Je vous rappelle le contexte, une sortie en mer en zodiac au large de la côte Normande pour alterner entre pêche et descente en apnée pour découvrir une épave (que nous ne verrons quasiment pas à cause du sable remué la veille à cause des forts vents). Passons à notre avis sur cette DJI Action 2.

Etanche oui, mais sous conditions

DJI annonce 10m d’étanchéité pour la caméra DJI Action 2, mais attention, uniquement la caméra est certifiée IPX8 ! Ne comptez pas mettre les modules écran ou power sous l’eau sans caisson supplémentaire. Nous avons donc emporté uniquement la caméra sous l’eau, ce qui est largement suffisant à première vue, mais encore une fois attention à l’autonomie.

Nous n’avions pas le caisson étanche permettant d’atteindre des profondeur de 60m lors de notre test, mais celui-ci sera très utile pour les longues sessions de plongée en bouteille. Ce caisson sera aussi utile pour les amateurs de plongeons car DJI ne recommande pas de les réaliser uniquement avec la caméra.

Mais pour une utilisation en paddle, en surf, en canyoning, en canoë-kayak ou tout autre activité nautique, la DJI Action 2 sera parfaite ! Légère, facile à placer sur de nombreuses surfaces et compatible avec les fixations GoPro, vous pourrez varier les plans et ne pas craindre de la mettre à l’eau.

Ok pour l’eau salée, mais attention au nettoyage des connectiques

Nous avons donc emporté la DJI Action 2 dans l’eau fraiche de la Manche ! Et là nous avons compris pourquoi DJI insistait autant sur le nettoyage des connectiques de la caméra. Un dépôt s’est très vite placé sur les connectiques de la caméra. Rien de grave, mais il faudra nettoyer minutieusement celles-ci pour assurer une durée de vie optimale de la caméra. Et surtout, attention à ce que la caméra soit bien sèche avant de reconnecter les modules.

Dans notre cas, nous avons simplement rincé la caméra à l’eau claire puis séché la connectique avant de la reconnecter au module Dual-Screen.

Une caméra compacte, mais pas simple à utiliser à une main !

DJI Action 2 utilisation à une main

Nous nous en sommes rendu compte lors de notre sortie sous-marine, mais cela est un constat que nous pouvons faire pour toutes les utilisations : attention, la caméra est tellement petite que nous voyons facilement nos doigts apparaitre sur la vidéo. En effet, le design compact vous oblige à tenir la caméra tout autour du capteur, ce qui nous a valu des plans avec nos doigts visibles sur l’image … Vous nous direz, il suffit simplement d’utiliser une perche ou une poignée, certes, mais nous n’en avions pas sur le moment.

Attention à la capacité interne de 32Go ? Ou plutôt 22Go …

Une mémoire interne dans une petite caméra, cela nous fait penser à la Insta360 Go 2 ou tout simplement à certains drones DJI. Sur le principe, c’est bien vu, cela évite de se retrouver en « culotte courte » lorsque l’on oublie notre carte microSD ou que celle-ci ne fonctionne pas (à qui ce n’est jamais arrivé ?).

DJI annonce 32 Go de mémoire interne, mais nous constatons seulement 22Go de libre … C’est bien dommage, le système d’exploitation plus l’allocation mémoire semblent donc prendre 10Go, ce qui est énorme ! Surtout lorsque vous filmez en 4K à 120i/s, vous allez très rapidement saturer la mémoire interne.

Et comme nous l’avons vu plus précédemment, dans une utilisation sous-marine sans caisson supplémentaire, nous ne pouvons pas utiliser de carte microSD. Donc pas d’extension de l’espace de stockage possible ! Et là nous nous retrouvons dans une impasse et relevons un point négatif de cette DJI Action 2, la mémoire interne est bien trop faible en comparaison à la lourdeur des fichiers, notamment en 4K.

La solution ? Il y en a deux, la première consiste à utiliser un caisson avec le module Dual Screen ou le module power qui disposent d’une fente pour carte microSD pouvant aller jusqu’à 256Go. La seconde consiste à décharger les vidéos grâce au module (on peut effectuer une copie rapide depuis la caméra vers la carte microSD) ou via votre smartphone, mais cela vous oblige à sortir de l’eau.

On aurait donc aimé une capacité interne plus grande ou simplement une trappe avec un port microSD.

Le mode Pro pour avoir un accès complet aux paramètres

Pour ceux qui souhaitent contrôler les couleurs des images, nous conseillons d’utiliser le mode Pro ! Un mode permettant notamment d’accéder aux réglages de la vitesse d’obturation, de la sensibilité ISO, la balance des blancs, la gestion des couleurs (Normal ou D-Cinelike) et le FOV. Lors de notre sortie en mer, nous avons trouvé les images très saturées, à refaire, nous aurions utilisé le mode D-Cinelike puis réaliser la colorimétrie en post-production.

Notre test de la DJI Action 2 sur un drone FPV !

Avec un format comme celui-ci, nous ne pouvions pas passer à côté du test de la DJI Action 2 avec un drone FPV. Teddy, notre responsable de la gamme FPV, s’est fait un plaisir de tester cela, voici son retour :

DJI Action 2 drone FPV

« J’ai testé la DJI Action 2 sur notre drone FPV, le Corsair HD, avec la fixation tripod fournie. Premier constat, le support aimanté est un bonheur pour libérer rapidement la caméra du drone et faire les réglages. En 2.7K 60fps et profil couleur « Normal », la stabilisation Rocksteady est folle, parfaite pour gommer les coups de sticks et autres erreurs de pilotage, le rendu est fluide, très smooth. Testé sous un ciel nuageux, je trouve personnellement que les couleurs étaient un peu sombres mais en mode D-Cinelike vous pourrez faire votre propre colorimétrie. Nous avons également testé la stabilisation HorizonSteady qui donne un effet un plus « typé Mavic », intéressant pour faire certains plans ultra-stabilisés sans changer de drone. »

Drone FPV

Une vidéo complète du test de la DJI Action 2 arrive très prochainement sur Youtube, abonnez-vous à notre chaîne pour ne pas la rater ! Et pour ceux qui souhaitent avoir un avis plus complet sur la DJI Action 2 pour la pratique du drone FPV, nous pourrons réaliser un article dédié si cela vous intéresse !

Notre avis sur la DJI Action 2

Pour conclure, cette DJI Action 2 a de nombreux avantages du fait de sa petite taille, sa conception magnétique, sa légèreté et ses capacités technique. Mais ses forces deviennent des faiblesses dans certains cas à cause de certains choix discutables fait par DJI. La DJI Action 2 est-elle la meilleure caméra sportive du moment, la réponse est non d’après nous, même si pour certaines utilisation c’est peut être le cas.

Nous la conseillons pour les amateurs de VLOG, ou ceux qui cherchent une caméra compacte à placer partout ! On pense bien évidemment aux amateurs de drone FPV qui pourront être séduits par la petite taille de la caméra et ses capacités de stabilisation.

Nous finirons sur une point négatif que nous avons constaté, quelques rayures apparaissent assez vite sur le boitier, nous verrons après plusieurs mois d’utilisation ce que cela donne.

Et vous, qu’en pensez-vous de cette nouvelle DJI Action 2 ?
0
Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez !x

DJI Action 2

à partir de 399€
8.8

Qualité d'image

9.5/10

Fonctionnalités

7.0/10

Design / modularité

9.0/10

Connectivité

9.0/10

Stabilisation

9.5/10

Rapport qualité/prix

8.5/10

Les plus :

  • Concept innovant
  • Dimensions et poids réduits
  • Stabilisation redoutable
  • Nombreuses fixations possible
  • 4K à 120i/s disponible !

Les moins :

  • Autonomie réduite, notamment en utilisant uniquement la caméra
  • Mémoire interne un peu juste
  • Pas d'étanchéité des modules
  • Chauffe beaucoup pendant le rechargement
  • Attention aux rayures du boitier caméra
  • Crop de l'image en HorizonSteady

Inscrivez vous à notre newsletter

Email*
Recevoir les derniers articles du blog chaque mois *
Recevoir les newsletters studioSPORT (nouveautés, promos…) *

A propos de l'auteur

Thomas

Passionné par les nouvelles technologies, je partage mon temps libre entre la course à pied et la photographie. Amateur de belles images, je me promène toujours avec mon appareil photo. #teamfuji #djiaddict

Articles en rapport :

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires intégrés
Voir tous les commentaires
0
N'hésitez pas à nous laisser un commentairex