Drone GoPro Karma: présentation et test

Après un rappel qui a duré trois mois, GoPro a ressorti son Karma. La société américaine a déclaré remettre son drone à la vente après les problèmes techniques qui avaient été constatés lors de sa première sortie fin 2016. Un problème de batterie qui faisait chuter les drones en plein vol. Avec une volonté de concurrencer le géant DJI, GoPro revient donc redorer son blason avec sa version du Karma mise à jour. GoPro souhaitait proposer un drone plus compact que le Phantom de DJI et ainsi se démarquer du leader chinois, mais entre temps, DJI a sorti son Mavic, drone ultra compact idéal pour le voyage. Le Karma vient donc se frotter à son concurrent avec un drone innovant, attrayant et surtout à un prix plus attractif.

GoPro Karma

Rencontre avec le Karma

Le Karma vous sera proposé avec son kit d’accessoires plutôt complet en version avec ou sans caméra GoPro Hero 5 black, le tout dans un sac/valise qui se veut ultra compact et pensé pour le transport lors de vos activités. le sac comprend: le Karma, sa batterie, sa radiocommande avec écran tactile intégré, sa Hero 5 ainsi que son stabilisateur Karma Grip. A première vue le Karma laisse une sensation de solidité avec des formes et un design bien pensés. On constate ensuite que GoPro nous propose ici plus qu’un simple drone, avec sa Hero 5 détachable et son stabilisateur le Karma est un pack complet offrant à la fois le loisir d’un drone, mais aussi d’une caméra embarquée à part entière.

pack GoPro Karma

Un drone compact ?

Compact oui mais pas autant que l’on aurait souhaité. Le karma présente un aspect pratique certain: ses bras repliables. Il peut donc se ranger beaucoup plus facilement dans sa valise et permettre un transport plus facile. Cependant le gain de place n’est pas énorme et pour un drone ultra compact, le karma est moins pratique et plus encombrant qu’un drone comme le Mavic Pro par exemple. Il reste néanmoins tout à fait transportable dans sa valise mais plus difficile à caser dans un sac à dos classique.

Déplié et train d’atterrissage ouvert, le GoPro Karma mesure 30 cm de long, 41 cm de large et presque 12 cm de hauteur le tout avec un axe diagonal de 44 cm. Une fois ses bras et son train d’atterrissage repliés, il mesure 36,5 cm de long, 22,5 de large et 9 de hauteur.

Notons que le train d’atterrissage, les bras ainsi que les hélices sont facilement remplaçables, un bon point à souligner pour un drone qui se veut ultra compact.

Les accessoires

La large gamme d’accessoires en complément du drone lui confère une certaine valeur ajoutée. En effet ces accessoires sont nombreux et octroient une utilisation variée et complète au Karma et à sa Hero 5 black.

  • La GoPro Hero 5 black

La caméra GoPro Hero 5 présente certains plus en comparaison avec la Hero 4 Black, en effet, elle est étanche jusqu’à 10m de profondeur et possède un écran tactile intégré de 2 pouces. Il nous parait important de souligner que la Hero 5 est la première à proposer une caméra étanche sans caisson avec écran tactile . Elle intègre également une commande vocale ainsi qu’une stabilisation électronique. La Hero 5 Black est bien moins imposante que n’importe quelle autre GoPro qui elles ont besoin d’un caisson en plus pour pouvoir rester étanche.

GoPro Hero 5

La GoPro Hero5 Black dispose d’un capteur de 12 Mpx. Pour ce qui est de la qualité de la vidéo, la Hero 5 filme en 4K/UHD à 30 i/s, 2,7 K à 60 i/s, 1440p à 80 i/s, 1080p jusqu’à 120 i/s, 960 jusqu’à 120 i/s et enfin 720p à 240 i/s. On remarque également que cette version possède la stabilisation numérique.

  • La radiocommande

La radiocommande du Karma présente un design plutôt sympathique avec sa forme arrondie, les joysticks sont enfoncés dans la structure de la commande et sont plutôt petits, cette taille semble offrir une utilisation simple et fluide au Karma. Les commandes arrières montrent un bouton destiné à réaliser différentes prises de vues, un bouton Mode qui vous permettra de sélectionner le type de prise de vue, ainsi qu’une molette qui vise à contrôler l’orientation de la nacelle stabilisée du drone.

radiocommande GoPro Karma

Le reste des commandes reste assez classique avec un bouton d’allumage, un bouton pour démarrer les moteurs et un bouton de décollage. La radiocommande dispose aussi d’un indicateur de batterie via 4 diodes à l’avant de sa structure.

  • Le stabilisateur

Il représente l’atout principal des accessoires du Karma, stabilisateur photo à part entière il vous permettra de passer en mode prise de vue au sol rapidement. Une fois la nacelle 3 axes détachée du Karma, elle viendra se fixer solidement sur le Grip. Le stabilisateur vous propose une utilisation pratique et accessible en laissant le soin à l’écran tactile de la Hero 5 de gérer les réglages. Le bouton rouge central est présent pour démarrer et stopper un enregistrement ou prendre une photo. Un autre bouton sert à gérer la stabilisation de la caméra sur l’axe d’inclinaison. Il sera également possible de se libérer les mains en fixant une rotule avec fixation GoPro sur le Karma Grip, qui elle-même s’emboitera facilement sur un support compatible, il est possible de l’accrocher sur le sac à dos par exemple.

Stabilisateur Karma Grip

  • Le sac à dos

Cette valise qui fait office de sac à dos pour le Karma est indispensable si vous souhaitez transporter le Karma et tout son équipement. En effet il sera difficile de transporter tout cela dans un sac à dos classique. Le kit du Karma est optimisé pour transporter tous ces équipements de la manière la plus confortable possible,  il vous obligera cependant à porter plus de 4 kilos sur votre dos. Ce qui est bon à savoir avant de partir à l’aventure !

Sac valise GoPro Karma

Allumage et test en vol

Allumage drone GoPro Karma

Nous avions hâte de faire voler ce drone de chez GoPro destiné à concurrencer les plus grands du marché. Pour un premier test en vol, nous avons décidé de faire décoller le Karma en intérieur, afin d’obtenir un premier aperçu de sa maniabilité et se faire la main sur ses commandes. Le démarrage du Karma est plutôt rapide, une simple pression sur la radiocommande puis sur le bouton d’allumage du drone et les moteurs seront prêts à s’activer. Une fois ces étapes réalisées vous n’aurez plus qu’à faire décoller votre drone, via le décollage automatique ou manuellement.

  • Test intérieur

Karma en vol

Avant toute chose il est primordial de savoir qu’en intérieur le Karma ne trouve aucun signal GPS, ne disposant pas de capteur sous sa structure, la radiocommande nous informe que la réaction du drone sera plus nerveuse et réservée aux initiés. Et oui, en effet, le vol intérieur s’est révélé assez agité. Dans un premier temps le drone a du mal à se stabiliser complètement, compréhensible quand on connaît cette absence de capteur. Une fois le signal GPS rétabli le vol extérieur devrait être plus stable.

Autre sensation surprenante: la réactivité des commandes. Le drone s’est avéré ultra sensible aux directions de la radiocommande et un nouvel utilisateur pourrait être surpris d’une telle sensibilité lors du premier vol. Dans un second temps, on s’habitue relativement vite à ces commandes et on peut retrouver un plaisir de pilotage plus souple. Le retour caméra quant à lui est de très bonne qualité, une promesse tenue à laquelle on s’attendait avec une Hero 5 black embarquée sur la nacelle du Karma.

 

Test extérieur

Karma en extérieur

Par la suite, nous avons comme prévu testé le Karma en extérieur. Une très bonne surprise ! Malgré un vent très présent le drone s’est révélé stable dans l’ensemble et ses commandes assuraient une parfaite réactivité. Après avoir connecté la radiocommande, nous en avons profité pour la coupler à un smartphone via l’application GoPro Passenger (disponible sous Android et iOS). Nous avions donc un deuxième retour de bonne qualité et très fluide, plutôt pratique pour partager les sensations de vol à plusieurs.

Une fois que nous savions le Karma dans de bonnes conditions, nous avons testé ses différents modes d’utilisation. Des modes assez intéressants pour les utilisateurs souhaitant créer des plans plus élaborés ou même pour les pros qui ont besoin de réaliser des plans fluides et parfaitement paramétrés.

Deuxième retour via l'application GoPro Passenger

Deuxième retour grâce à l’application GoPro Passenger

 Mode dronie

Ce mode vous permettra de réaliser des plans d’ensemble à partir d’un point donné. Concrètement, il vous suffira de sélectionner un point d’encrage pour le Karma puis à partir de celui-ci le drone prendra de la hauteur tout en reculant pour finir sur un plan large du paysage. Une fois le drone au plus haut, ce mode permet de créer le même plan mais dans le sens inverse, le drone reviendra alors de lui même au point de départ. Un mode intéressant qui s’est révélé plus que sympathique lors de notre test, il permet aux pilotes moins expérimentés de réaliser des plans stables et réguliers.

Mode Câble caméra

Vous pourrez avec ce mode permettre à votre karma de réaliser des travellings réguliers en présélectionnant sa trajectoire. Vous n’aurez qu’à sélectionner un point de départ A et un point d’arrivée B, appuyer sur démarrer et le Karma commencera à filmer en suivant l’axe donné. Comme si il était en train de glisser sur un câble tendu, vous pourrez également régler la vitesse de travelling du Karma à votre convenance, selon la vitesse du sujet filmé. Ce mode est plutôt efficace et malgré le vent le drone ne s’est pas perturbé dans sa course, proposant une prise de vue régulière et réactive à la vitesse commandée. Le drone n’arrêtera ce mode de capture qu’une fois que vous aurez sélectionné la fonction arrêt.

Mode panorama

Le mode panorama vous offrira des plans d’ouverture sur le paysage grâce à un mouvement de caméra régulier partant du sol et s’ouvrant petit à petit vers l’horizon. La GoPro Hero 5 black se figera à 90° vers le bas avant de commencer sa prise de vue. Un mode qui s’est avéré efficace pour obtenir automatiquement de jolis plans.

Mode Orbite

Ce mode orbite vous demandera de créer au préalable un diamètre en plaçant le drone à un point A puis à un point B. A partir de ce diamètre, le Karma va créer un cercle intelligent sur lequel il gravitera autour d’un point central précis. A la manière du mode câble caméra vous pourrez suivre sur votre radiocommande, en plus du retour vidéo, la position de votre drone sur ce cercle virtuel. Ce mode pourrait se révéler plutôt pratique pour réaliser des plans originaux dignes d’une qualité professionnelle.

Capture du retour Passenger du Karma

Capture du retour Passenger du Karma

Conclusion sur le GoPro Karma

Avec le Karma, la firme californienne s’est donc naturellement lancée sur le marché du drone et a relativement bien réussi son entrée en matière en proposant un drone compact et performant. En définitive, le Karma s’est révélé à la hauteur de nos attentes en s’équipant d’un pack d’accessoires complet et surtout d’un Karma Grip, qui améliorera vos prises de vues au sol de manière significative grâce à la nacelle 3 axes adaptable. Une fois en vol le Karma s’est également révélé très compétent avec un vol stable même en présence de vent et un éventail de fonctionnalités plutôt intéressantes.

Ce drone est sensé concurrencer les plus grands du marché, on pense principalement au Mavic Pro de DJI. Et effectivement, il se révèle avantageux par rapport à ses concurrents par son prix moins élevé et sa gamme d’accessoires complète. Il peut surtout être la solution idéale pour les possesseurs de GoPro Hero 4 ou 5 qui souhaitent acquérir un drone, le prix du Karma sans la caméra étant évidemment plus bas.

Derniers articles à propos de GoPro :

GoPro Karma GoPro
Karma
La gamme Acheter  
Louis

Auteur: Louis

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Partagez cet article

Partagez facilement cet article avec vos amis