DJI Mavic Pro VS GoPro Karma, le comparatif détaillé

On le sait maintenant, les deux grosses sorties de l’année passée ont beaucoup fait parler d’elles. Que ce soit les nombreuses attentes concernant le Mavic Pro ou la première sortie d’un drone GoPro, le Karma, ces deux drones phares pour leurs marques respectives ont marqué les esprits. Tous deux surfent sur la même tendance, des appareils aux modes d’utilisations intelligents et intuitifs qui se veulent ultra compact. Ces drones visent clairement le haut du panier et la comparaison nous paraît donc plus qu’évidente. Que ce soit pour le Mavic Pro ou pour le Karma, ils s’adressent aux pilotes les plus exigeants, voyons donc en quoi ces drones sont uniques et peuvent se distinguer l’un de l’autre.

Contenu des packs Mavic Pro et Karma

Avant même l’ouverture on constate une chose, au niveau du transport du pack complet, GoPro a innové en proposant une valise sac à dos, pratique pour les voyages, notamment à vélo. Le Mavic Pro montre un design plus classique avec un packaging épuré et de petite taille.

Le contenu diffère également, quand le Karma propose une radiocommande, une nacelle stabilisée 3 axes, une poignée main Karma Grip, une seule batterie Karma, un chargeur, un adaptateur pour Hero 5 Black, un anneau de fixation et des hélices, le Mavic Pro quant à lui propose une radiocommande, une batterie, trois paires d’hélices, un chargeur, une carte micro SD 16Go, deux câbles micro usb (un standard et un type C) pour la radiocommande, ainsi qu’un câble Lightning pour la radiocommande également.

Dans l’ensemble le standing de la gamme d’accessoires est plutôt équitable entre les deux appareils, les deux proposent un pack complet pour une utilisation parfaite.

Conception

Dans l’ensemble, ces deux drones donnent une impression de solidité dès leur prise en main, malgré un système de bras pliables aucune fébrilité n’est constatée et on ne peut qu’être en confiance face à la sécurité du Karma et du Mavic. La seule différence réelle réside dans le transport, à la main le Mavic reste plus pratique du fait de sa petite taille et de ses bras entièrement incrustés dans sa structure une fois repliés. Le Karma replie ses bras mais ils restent à découvert, surtout que les quatre se replient dans le même sens : vers l’avant. Ce dernier est également plus lourd que son adversaire, le porter est donc légèrement plus contraignant.

Deux drones ultra compacts ?

Mavic pro replié Karma replié

Les deux firmes ont poussées leurs communication sur un point important et chers à tous les utilisateurs: la compacité du drone. Avancés comme ultra compacts, nous pouvons dès le premier coup d’œil constater une chose, par rapport au Mavic, l’aspect ultra compact du Karma est remis en question. Avec ses bras rétractables (365 x 224 x 89.9 mm) et sa valises sac à dos le drone de chez GoPro est objectivement compact certes, mais une fois que l’on replie les bras du Mavic, ce dernier est presque deux fois plus petit (198 x 83 x 83 mm) et peut aisément se ranger dans n’importe quel sac à dos classique.

En d’autres termes, le Karma est un drone compact mais le Mavic Pro de chez DJI est la définition même de « l’ultra compact ». A ce niveau le Mavic se distingue clairement de son concurrent, par sa taille mais aussi par son poids (740 grammes environ alors que le Karma pèse plus d’un kilo).

Des caractéristiques techniques poussées

Les deux drones proposent un bagage techniques assez intéressant avec chacun ses spécificités. Le Mavic propose un temps de vol d’environ 27 minutes contre 20 minutes pour le Karma, le Mavic porte une batterie LiPo de 240 grammes, 3830 mAh, 11.4v pouvant fonctionner de 5°C à 40°C contre un Karma avec une batterie LiPo de 545 grammes, 5100 mAh, 14.8V. Dans les faits, ces temps de vol annoncés se sont révélés plutôt correct.

Pour ce qui est de la vitesse le Karma affiche un maximum d’environ 55 km/h quand le Mavic peut atteindre les 65 km/h en passant en mode sport. Le drone de chez GoPro pourra être emmené jusqu’à 1 km de sa radiocommande quand le Mavic s’ouvrira à une portée de 4 km.

Leurs nacelles, elles, sont toutes deux des nacelles 3 axes mais leur précision de contrôle divergent quelque peu. Le Mavic dispose d’un angle de contrôle de -90° à +30° tandis que le Karma dispose d’un angle de -90° à 0°.

La radiocommande

Radiocommande DJI Mavic Radiocommande GoPro Karma
  • Karma : la radiocommande du Karma intègre une transmission vidéo et permet également de coupler un retour « co pilote » via un smartphone ou une tablette grâce à l’application Passenger. L’écran intégré est un écran tactile de 5 pouces. En moyenne la batterie sera fonctionnelle durant 4 heures. Elle assurera de plus une portée maximale d’un kilomètre avec le drone.
  • Mavic : sa radiocommande propose un retour smartphone via l’application DJI Go 4. Elle dispose tout de même d’un écran intégré qui vous tiendra informé de l’état général de la radiocommande et de son drone. L’appareil mobile viendra se jumeler à la radiocommande sur son support situé en bas de ses commandes et de l’écran intégré. La connexion ne sera pas Wi-Fi mais filaire, en effet un câble micro USB connectera votre smartphone à la radiocommande.

Les deux commandes se sont révélées très satisfaisantes en présentant chacune un design original ainsi que des fonctionnalités spécifiques relativement intuitive et intéressantes. Niveau réactivité des commandes les deux font très bien le job avec un ressenti de vol agréable et fluide. Une bonne impression tout de même pour la radiocommande du Karma qui est assez bien conçue et qui surtout avance un argument de poids, son écran vidéo tactile intégré.

La caméra

Caméra du DJI Mavic Pro GoPro Hero 5 Black

Pour ce type de drone, la prise de vue est primordiale, en effet ces drones grand public s’orientent surtout vers la photographie et la réalisation de plans de qualité quasi professionnelle. Il faut savoir que le Karma est plutôt atypique puisqu’il propose une nacelle amovible qui peut aller se fixer sur un stabilisateur, il fournit une Hero 5 Black dans sa version avec caméra.

  • La caméra intégrée du Mavic: elle présente une capteur 1/2.3” (CMOS) 12.35 Mp pour une résolution maximale en C4K (4096×2160px) 24fps. La stabilisation se fera mécaniquement  via la nacelle 3 axes, elle sera évidemment alimentée directement par le Mavic. Elle ne dispose cependant pas de microphone.
  • La GoPro Hero 5 black du Karma : son capteur 1/2.3” (CMOS) permettra d’obtenir une résolution maximale en 4K 30/25/ 24 fps. La caméra embarquée se stabilisera numériquement et est alimentée par une batterie modulable.

Pour ce qui est de la caméra, on ne peut que pencher vers la GoPro Hero 5, en effet pour une qualité équivalente à la caméra du Mavic, la GoPro du Karma peut se détacher et devenir une caméra main indépendante grâce à sa poignée Karma Grip fournie avec le drone. Son étanchéité, son écran tactile intégré et sa batterie amovible font d’elle la caméra idéale pour varier les différentes prises de vues, que ce soit en l’air ou au sol. Elle possède également un microphone, ce qui peut se révéler plus qu’utile dans certaines occasions.

L’expérience en vol

Mavic Pro en vol Karma en vol

Nous avons en plusieurs occasions pu tester ces deux drones et le ressenti global s’est révélé quelque peu différent. A noter que dans l’ensemble ils se sont montrés satisfaisants mais pas sur les mêmes points.

  • Le Karma en vol: après l’avoir brièvement testé en intérieur, le test le plus concret a été fait en extérieur et le Karma s’est révélé être une bonne surprise. Malgré un vent relativement présent il arrivait à garder une certaine stabilité en vol. Il était très réactif aux commandes et ses modes de vols plutôt intéressants. Le Karma est un bon drone destiné à la prise de vue qui sera un investissement plus qu’intéressant pour les détenteurs de GoPro Hero 4 ou 5.
  • Le Mavic Pro en vol: le Mavic a été pour nous une révélation dès son premier vol. Il est impressionnant de stabilité et de fiabilité. En vol stationnaire, le Mavic est littéralement figé et ne bougera pas d’un pouce, ses commandes sont ultras intelligentes et sauront ralentir le drone ou le stopper au moment voulu. Sa reprise est aussi impressionnante que le reste, si vous partez dans une direction à pleine vitesse la reprise du drone sera nette et immédiate, en revanche le mode sport invoque une vitesse plus grande ce qui implique une reprise moins stricte, c’est compréhensible. Le Mavic est le drone idéal pour réaliser des prises de vues parfaites où que vous soyez. Jamais un drone aussi compact vous aura offert une telle expérience de qualité et de fiabilité.

Les deux appareils présentent des avantages certains et des modes de vols uniques, chacun propose des utilisations différentes. Le Karma propose notamment de prolonger l’expérience au sol avec le Karma Grip. Le Mavic lui, montre toute l’expertise DJI réunie dans un appareil compact pensé pour le quotidien.

Les modes de vol

Au cours de ces vols, nous avons pu constater la pluralité des modes de vol intelligents de ces deux appareils. Le Karma présente des modes comme le mode dronie qui vous permettra de réaliser des plans d’ensemble

GoPro Karma

  • Le mode câble caméra qui permettra de réaliser des travellings réguliers en présélectionnant sa trajectoire,
  • Un mode panorama qui vous offrira des plans d’ouverture partant du sol et s’ouvrant petit à petit vers l’horizon
  • Le mode Orbite qui créera un cercle autour duquel le drone gravitera de manière régulière. Tous les détails du Karma sont disponible dans un test plus complet ici.

Pour ce qui est du Mavic, il ne pouvais pas échapper au traditionnel système d’évitement d’obstacles de DJI, en effet grâce aux capteurs frontaux mais aussi sous le drone, le Mavic Pro évitera toutes les potentielles collisions en s’arrêtant net de manière automatique.

DJI Mavic Pro en vol

  • Il dispose d’une multitude de modes intelligents comme Gesture qui permet de déclencher la prise d’une photo d’un simple geste.
  • L’Active Track qui permet de suivre de façon intelligente le mouvement d’un sujet (trois options disponibles pour ce mode: Trace, Spotlight et Profile).
  • Le mode Tapfly qui permet au drone de se déplacer automatiquement jusqu’à un point demandé.
  • Le mode Tripod qui permet d’acquérir une plus grande précision dans les mouvements du drone. Fonction idéale pour les plans lents.
  • Le mode Terrain Follow qui suit une personne tout en gardant une altitude constante.
  • Et bien sur des fonctions déjà présentes sur la gamme Phantom : Point of Interest, Follow Me, Waypoints, Home Lock, Course Lock.

Bilan de ce comparatif Mavic / Karma

Au terme de plusieurs tests et études des différentes caractéristiques on peut aisément dire que les deux drones présentés disposent tous deux d’arguments de poids. Entre la gamme d’accessoires alléchante et la radiocommande intuitive du Karma face à la fiabilité sans précédent et le caractère ultra compact du Mavic, il y a en effet de quoi être tiraillé entre les deux produits phares de GoPro et DJI.

Ce qui est certain, c’est que chacun de ces drones dispose de ses qualités propres et s’adresse à un public large et exigeant. En tout cas, il y en a pour tous les types d’utilisation avec ces drones compacts, certains privilégieront la praticité du Mavic et ses fonctionnalités quand d’autres opteront pour la nacelle amovible 3 axes et la radiocommande avec écran vidéo intégré du Karma.

 GoPro Karma GoPro
Karma
La gamme Acheter  
 Mavic Pro DJI
Mavic Pro
La gamme Acheter

 

Louis

Auteur: Louis

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Partagez cet article

Partagez facilement cet article avec vos amis